Les primevères nous en font voir de toutes les couleurs

/, plante vivace, potée ou jardinière/Les primevères nous en font voir de toutes les couleurs

Les primevères nous en font voir de toutes les couleurs

Primevère (Primula), quai de la Mégisserie, Paris 1er (75)

Les primevères sont arrivées sur les étals des fleuristes depuis plusieurs semaines déjà, mais ces fleurs symbole du printemps font désormais l’objet d’arrivages plus importants, en compagnie des petits bulbes forcés. Leurs grandes fleurs arborent une vaste palette de coloris, parfois assez déroutants et difficiles à marier.

C’est la première fois que je vois le coloris que j’ai pris en photo. Sur le coup, j’ai immédiatement pensé à un saintpaulia hybride avec l’ourlet blanc frisotté. Mais il s’agit bien d’une primevère acaule, d’un des nombreux hybrides que nous proposent les horticulteurs. Mélange original de couleurs, apparemment bien stable d’une fleur à l’autre. Contraste saisissant entre le violet et le coeur jaune et orange vif…

Ces fleurs ont un aspect factice, non ?

By |2012-01-21T20:22:58+00:00janvier 22nd, 2012|fleur, plante vivace, potée ou jardinière|6 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

6 Comments

  1. Plantine 23 janvier 2012 at 22 h 31 min

    Non, rien de tout ça. Elle est dans la sdb qui n’a pas de chauffage direct. Un grand mystère donc. Je pensais que c’était normal que le feuillage disparaisse en hiver. Merci de ta réponse.

  2. Alain of Paris 23 janvier 2012 at 22 h 20 min

    Les feuilles qui se fanent ? Non ce n’est pas normal, surtout avec tes bons soins. Il n’y aurait pas une petite attaque d’araignées rouges ? Ou un air trop sec…

  3. Josette 23 janvier 2012 at 14 h 19 min

    On dirait des fausses ! Il y a certainement des nouvelles créations intéressantes mais pour ma part mes favorites sont celles qui poussaient spontanément dans le jardin de ma grand’mère : des blanches, des ivoires (surtout celles-là) des presques jaunes, des roses pâles, rose vif, bleu-mauve et mauve-violet. C’est dans ces massifs qu’étaient cachés les oeufs de Pâques.

  4. Plantine 23 janvier 2012 at 10 h 20 min

    Chez moi, ça y est, elle est défleurie ; quant aux feuilles de ma Primula obconica ‘Touch me’, elles se fanent après 11 mois de bons et loyaux services … normal ?

  5. shuki 22 janvier 2012 at 11 h 10 min

    Je trouve également un peu artificielles ces primevères aux coloris pas toujours heureux. Je préfère aussi comme jpp les « coucous » jaunes qui dans mon jardin se naturalisent sans problème… au point que j’ai fini par renoncer à acheter de nouveaux pieds de couleurs différentes en jardinerie car ils ne se renouvellent pas d’une année sur l’autre. Bon dimanche Alain Shuki

  6. jpp 22 janvier 2012 at 10 h 27 min

    Factice et finalement pas plus joli ou plutôt moins que les « coucous » jaunes de nos campagnes.
    On récupère pas mal de ces primevères chimiques à St-S et on arrive parfois à leur donner une seconde vie.Mais je n’ai jamais réussi un semis de primevères. Je me contente de pâquerettes mais c’est pas la même saison…

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui