La vigne vierge immense de la rue Singer (Paris 16e)

Immense vigne vierge rougeoyante sur un immeuble de la rue Singer (Paris 16e), automne

Joli tableau abstrait n’est-ce-pas, composé par cette vigne vierge démesurée qui grimpe à l’assaut d’un grand immeuble de la rue Singer dans le 16e arrondissement de Paris.

Le mur n’est pas très beau, cela lui donne un tout autre aspect, surtout avec la diversité des coloris des feuilles qui passent du vert à l’orange, au rose, au rouge et au pourpre.

Commentaires (14)

  1. jpp

    Merci Alain.
    P’tit bol d’air hélas va disparaître et cette superbe arche-poutrelle dont je me suis toujours demandé si elle était restée là par hasard (par sécurité) ou par une volonté d’architecte. P’tit bol d’air déménage rue de l’Ourcq à côté du terrain de basket. Inauguration au printemps.Les jardiniers se sont battus pour avoir de la bonne terre et non pas des bacs hors sol et c’est un important acquis. Charmante petite campagne urbaine devrait occuper un espace en bordure de Petite ceinture (à la place du loueur de vélo).
    J’imagine que tu nous annonceras le troisième déménagement de la Goutte verte (18ème)(19 Novembre).

  2. Josette

    Bonjour Bellacio : la mienne : Aubertii qui serait (conditionnel) d’un moindre développement que la vôtre. J’avais lu que cette dernière était très envahissante et qu’il fallait se méfier. Je ne retrouve plus le magazine où j’avais lu cette recommandation.

    A l’origine je prévoyais cette renouée blanc-rosé tiges rouges avec mon grand rosier blanc Mme Alfred Carrière. Je n’ai pas encore décidé qui avec qui.

    Hier soir en rédigeant mon petit message je me suis inquiétée par rapport à l’étiquette car des erreurs d’étiquetage ce n’est pas ce qui manque dans les jardineries.

    Du coup le personnel des 2 jardineries que je fréquente me connait (la casse-pieds de service !)et me salue quand il me voit car je ne manque pas d’aller leur signaler les erreurs…. Quelques fois l’erreur est d’un autre type voulue pour des raisons informatiques. On achète un pied d’alouette et à la caisse on voit écrit sur l’écran « hosta » communiqué par le code-barre.

    Par contre dans les centres de bricolage chez eux faut se méfier car après expérience ce sont souvent des fonds de pépinières, des invendus, en approvisionnement et les erreurs sont très fréquentes. Réétiqueter coûterait sans doute trop cher en main d’oeuvre. J’ai ainsi acheté un arbuste pour un autre mais je n’ai pas perdu au change.

    D’ailleurs on devrait leur interdire toute vente de végétaux tellement ils y sont maltraités, souvent pas d’arrosage, sacs de terreau sous la pluie, et végétaux sous hangar ! même si j’ai acheté par cher du tout, bradés même, quelques hortensias à têtes plates magnifiques, un « Klaveren » entre autre. Il m’est même arrivé d’acheter des plans pour les sauver ou d’arroser en cachette avec une bouteille dans mon sac ….Ah les fadas des plantes …

    Bonne journée

  3. bellaciao

    tiens, j’allais poser la question : de quelle renouée s’agit il ? j’ai fallopia baldshuanica , eh bien ….. sauf au fin fond d’un grand jardin …. à ne pas refaire ! spectacle magnifique sur le toit de la resserre, mais coupe systématique pratiquement tous les jours de ce qui repousse à une vitesse ….pfffffffff pour la vigne vierge, comme Rchard, quand les feuilles sont tombées…je coupe à hauteur d’homme ! même si je ne parviens pas à retirer toutes les petites tiges cassanets haut perchées, ça se délite assez vite !

  4. Josette

    Merci Alain pour ces conseils. J’ai déjà un rang de fil de fer sur la façade sud mis par l’ancien propriétaire. Je peux prolonger et en rajouter. J’ai lu aussi qu’il faut surveiller la renouée mais ce n’est pas la variété la plus envahissante que j’ai achetée. J’espère que l’étiquette est la bonne ! Bonne nuit.

  5. Alain of Paris (Auteur de l'article)

    La draperie de vigne vierge, c’est très beau. Il y en a une très belle dans le jardin partagé Un petit bol d’air (Paris 19e), les tiges retombant d’une grosse poutrelle en fer.

  6. Alain of Paris (Auteur de l'article)

    Pour les retombantes, il y a le jasmin d’hiver (jasminum nudiflorum), le desmodium (Lespedeza thunbergii), et toutes les grimpantes peuvent retomber, il faut juste les empêcher de s’agripper quelque part…

  7. Alain of Paris (Auteur de l'article)

    Vigne vierge et renouée, l’accord est époustouflant, mais attention, la renouée ne s’agrippe pas toute seule, elle a besoin d’un grillage ou d’un treillage.

  8. Josette

    Dans mon ancienne ville il y avait un gros berbéris jaune qui retombait du haut d’un mur, la rue était en pente, c’était fort joli. J’ai vu aussi des clématites de printemps qui « faisaient le mur » en retombant sur la rue. En réfléchissant je repense à un voisin qui cultivait une sorte de vigne-vierge sans crampons dans des terrines et qui laissait pendre les tiges de son balcon. Pas mal du tout comme résultat.

  9. jpp

    Question de béotien : est-ce que ça peut « retomber » (au lieu de grimper). Je cherche des retombantes…

  10. Josette

    Richard Dhennin – Merci pour ces conseils et retours d’expérience.

    Effectivement j’ai un premier étage et je ne souhaiterais pas qu’elle dépasse le haut de la fenêtre « du haut ». Comme il y en a de diverses variétés plus ou moins fortes je vais voir car j’ai déjà un lierre qui a grimpé sur le pinion nord sans me demander mon avis, genre gros crampons bien collés au crépis avec bouquet de la victoire avec une branche qui dépasse la cheminée en un an de temps ! C’est le ramoneur qui va l’arracher.

    Toujours pour ce lierre qui déjà caracole je ne veux pas tailler dans le vif à ras de terre et avoir un pan du mur couvert de branches toutes desséchées qui restent collées ad vitam eternam car déjà vu dans un parc sur des arbres c’est hyper moche.

    Mais peut être que les développements sectionnés finissent par tomber d’eux-mêmes ce qui serait parfait. Par contre sur le côté non vu de la rue je n’ai pas hésité à sectionner des pieds de ce lierre à ras de terre.

    J’ai un joli lierre acheté dans le temps à Courson bien moins vindicatif côté crampons, pour l’instant tout mignon et encore en pot. Je le prévois dans un massif en couvre sol ou recouvrant une grosse souche.

  11. françois

    A un peu près 18m de hauteur, ce Parthenocissus a peut-être atteint sa taille maxi?…

  12. richard dhennin

    Le plus bio des murs végétaux. Mais attention à l’entretien ! La vigne vierge devient très vite envahissante, et arrive très rapidement à l’auteur des gouttières et des tuiles, des grilles d’aérations etc, si elle n’est pas régulièrement rabattue cela peut poser problème. j’ai rencontré plusieurs personnes ayant fait « une petite chute » en taillant la vigne faute de matériel inadapté. Bien souvent l’opération est faite en automne avec le sol glissant plein de feuilles mouillées ou givrées, l’échelle part en arrière, et hop 🙁
    Sur la photo, un de ces jours c’est la copro qui devra s’offrir les services de deux grimpeurs pour maitriser tout ça. Une fois coupées les branches restent fixées plusieurs années avant de tomber sans prévenir, ce qui peut être gênant quand c’est des grosses sections. (surtout quand il y a un parking ou des jeux pour enfants en bas…)
    Sur un pavillon je conseil de rabattre systématiquement à l’auteur du premier étage.
    C’est beau mais à bien réfléchir avant de planter…

  13. Josette

    J.A.D.O.R.E. Intéressant aussi le graphisme des arbres au premier plan.

    Je me tâte pour mettre une vigne vierge sur un ou deux murs de ma maison, exposition : un mur au sud, un mur à l’ouest. Mais je crains un peu de très forts crampons et des tombereaux de feuilles à ramasser….mais que le feuillage en automne est beau et puis à la belle saison avec un complément ce serait plus joli que le badigeon qui est maintenant lessivé et pas terrible.

    Vigne-vierge + renouée déjà achetée, ou vigne-vierge et jardinières aux fenêtres avec géraniums lierre (à l’ouest)qui vont bien ensemble, ou vigne-vierge et lierre panaché, avec petits crampons impératif pour le lierre, ou vigne-vierge avec déjà en place au sud le rosier grimpant Mme Alfred Carrière.

    Vos commentaires et conseils sont les bienvenus !

    Bonne journée à tous.

  14. bellaciao

    remarquable !!! pour un peu, on croierait un trompe l’oeil, tellement c’est pictural !! des feuilels sont déjà tombées, qui dévoilent la structure des tiges, vraiment attirant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Partages
Partagez6
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez