La Garance Voyageuse a 20 ans

C’est en 1988 que débute l’histoire de l’association La Garance voyageuse : une équipe d’amis décide de faire partager sa passion pour les plantes et la nature à travers une revue de vulgarisation. Vingt ans plus tard, l’association et la revue sont toujours là, accrocheuses et vagabondes, comme la plante-liane dont elles ont pris le nom.Le numéro 83 de la revue du monde végétal fête son anniversaire en offrant un aperçu de la première Garance voyageuse avec, en particulier, un de ses tout premiers articles, celui sur son homonyme végétal.
D’autres articles inédits et passionnants sont proposés :
– La lutte contre l’ambroisie par le pâturage : une expérience drômoise qui apporte l’espoir de pouvoir enrayer l’invasion de ce fléau végétal ;
– Petit florilège des expressions végétales : la seconde partie des « parlers verts » commencés dans le numéro 82 ;
– Le palmier à huile, une plante dont la monoculture prend de plus en plus d’ampleur et engendre de nombreux problèmes environnementaux ;
– Des plantes hallucinogènes dans l’Ancien Testament ? Pour certains auteurs, l’usage des drogues, substances psychoactives, serait à l’origine du monothéisme ;
– La pollinisation active : trois associations étroites et très particulières entre plantes et insectes, ces derniers intervenant activement dans la fécondation de leur hôte végétal.
– La saga souterraine d’un bébé garance : la suite de l’exploration du sol par une plantule de garance voyageuse ;
– Et des rubriques : Echos des sciences, Coin Jeunesse, Lecture, Détermination, La toile botanique, En bref.

La Garance Voyageuse n° 83, disponible à l’unité pour 7,50 € franco ou par abonnement : 1 an (4 numéros), 27 € (France), 30 € (Belgique et Suisse), 33 € (autres pays).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez