Archives de mots clés: La Grenouillère

Grand plantain pourpre, graphique et décoratif

Grand plantain pourpre (Plantago major 'Rubrifolia'), Jardin de La Grenouillère
Spectaculaire avec ses larges feuilles gaufrées et empourprées, ce plantain (Plantago major ‘Rubrifolia’) n’a plus rien d’une mauvaise herbe et mérite une plus large place dans nos jardins, voire même en pot sur nos balcons et nos terrasses.

Grand plantain pourpre (Plantago major 'Rubrifolia'), Jardin de La GrenouillèreLe feuillage opulent prend différentes nuances de vert et de pourpre, avec un aspect métallique bien particulier.

Cette plante vivace est bien rustique. Elle apprécie un emplacement ensoleillé et un sol qui reste frais pendant la belle saison. Bien installée, elle se ressème fidèlement dans le jardin.Et oui, c’est un plantain quand même !

Ginkgo biloba ‘Chris Dwarf’

Ginkgo biloba 'Chris Dwarf' en pot dans le Jardin de La Grenouillère
En visitant le superbe jardin La Grenouillère aux Essarts-le-Roi dans les Yvelines la semaine dernière, j’ai découvert cette variété miniature de l’arbre aux quarante écus (Ginkgo biloba). J’aimais déjà l’espèce type, mais cette forme naine a été un véritable coup de coeur.

Ginkgo biloba 'Chris Dwarf' en pot dans le Jardin de La Grenouillère
Cette variété pousse jusqu’à 60 cm de hauteur avec une envergure d’environ 80 cm. Elle peut donc être cultivée en pot sur un petit balcon ou dans une cour avec un emplacement ensoleillé.

Ginkgo biloba 'Chris Dwarf' en pot dans le Jardin de La Grenouillère

La superbe floraison de la joubarbe à toile d’araignée

Fleurs de joubarbe à toile d'araignée, Sempervivum arachnoideum, Jardin de La Grenouillère (78)
Plantes sans soucis et robustes, les joubarbes sont cultivées essentiellement pour l’aspect très graphique de leurs rosettes et feuillages. Mais leur floraison printanière ou estivale ne manque pas d’intérêt comme ici celle d’une petite joubarbe à toile d’araignée (Sempervivum arachnoideum) qui mérite que l’on s’attarde sur ses fleurs.

Les fleurs sont petites, 1 à 2 cm de diamètre, et disposées en corymbe au-dessus du feuillage. La rosette qui a donné les fleurs finit par se dessécher, mais elle a donné auparavant de nombreux stolons qui assurent la multiplication végétative de la plante.


Les soies blanches sont fixées aux extrémités des feuilles et sont plus ou moins abondantes selon les individus. La toile est plus dense au coeur de la rosette.

Très rustique, cette petite plante grasse apprécie un emplacement chaud et très ensoleillé, avec un sol léger et bien drainé. Prévoyez plutôt un pot en terre cuite, plus large que profond, une coupe étant préférable pour permettre à la joubarbe de se propager et de s’étaler pour former un joli tapis ou coussin.