domaine de Marie-Antoinette – Paris côté jardin

Archives de mots clés: domaine de Marie-Antoinette

Lire au jardin 2013, 3ème fête du livre et de la presse jardin, les 1er et 2 juin 2013

Affiche Lire au jardin 2013, 3ème fête du livre et de la presse jardin, les 1er et 2 juin 2013

Dans le cadre de son programme de célébration du quadricentenaire de la naissance d’André Le Nôtre, le château de Versailles (Yvelines) organise Lire au jardin 2013, 3ème édition de la fête du livre et de la presse jardin. Cet événement gratuit se tiendra au cœur du domaine de Marie-Antoinette.

Lire au jardin, grand rassemblement annuel de l’édition et de la presse jardin
À l’ombre des peupliers et des tilleuls du Domaine de Marie-Antoinette, vous pourrez découvrir un large panorama de la production éditoriale relative aux jardins et à l’art du jardinage : ouvrages pratiques et documentaires, livres d’images et ouvrages d’art, magazines, essais et critiques, albums jeunesse, romans et livres de contes consacrés au monde du jardin sont mis à l’honneur dans le cadre enchanteur des jardins de Trianon.

Vue aérienne Lire au jardin 2013, 3ème fête du livre et de la presse jardin, les 1er et 2 juin 2013Le prix du livre Versailles Lire au jardin
Présidé pour sa deuxième édition par Didier Decoin, de l’Académie Goncourt, ce prix récompense les meilleures productions autour du thème jardin, selon trois catégories complémentaires :

  • « Graine de jardin » (ouvrages jeunesse),
  • « Esprit de jardin » (essais, romans, beaux livres),
  • « Jardin pratique » (ouvrages de conseils).

Le comité de lecture composé de professionnels du livre de jardin a élaboré début avril une sélection dont seront issus les trois ouvrages lauréats.

Un important programme culturel pour partir à la découverte des livres et des jardins
La thématique « Jardin(s) secret(s) » et lien entre passé et présent seront cette année les fils directeurs des rencontres et animations.
Interviews, dédicaces des auteurs de référence sur le monde du jardin, tables-rondes pluridisciplinaires, lectures, concours de nouvelles pour les scolaires, grande bibliothèque éphémère pour lire dans les jardins, conseils des jardiniers versaillais, découvertes thématiques du Domaine…

(suite…)

Un petit air d’automne…

Jardins du Petit Trianon, Domaine de Versailles, Yvelines

Que ce soient les feuilles mortes qui jonchent de plus en le sol au pied des arbres, les floraisons des asters et des graminées qui s’amplifient, les premières couleurs flamboyantes qui marquent certains feuillages ou bien la nuit qui tombe de plus en plus vite, les signes avant-coureurs de l’automne deviennent de plus en plus présents.

L’automne météorologique a commencé avec le mois de septembre, la saison commencera officiellement à la fin du mois (21 septembre cette année), mais les jardins et la nature nous avertissent déjà que l’été est sur sa fin. Ce qui n’empêche pas les belles et chaudes journées !

Restauration du Belvédère et de son rocher dans le domaine de Marie-Antoinette (Versailles)

Le Belvédère et son Rocher restaurés / château de Versailles, photo Thomas Garnier

Pour la première fois, deux grands mécènes du château de Versailles se sont associés autour d’un projet commun: la restauration du Belvédère et de son rocher dans le domaine de Marie-Antoinette. Après une année de travaux, d’un montant d’un million d’euros, le Belvédère et son rocher retrouvent leur éclat au cœur du jardin anglais de Trianon.

Le Belvédère et son Rocher sont situés dans le Jardin champêtre ou Jardin anglais de Trianon créé dans les années 1780 pour la Reine Marie-Antoinette, dans le style du jardin paysager, où l’alliance pittoresque de l’architecture et de la végétation est portée à son plus haut degré de raffinement. Le Belvédère, principale fabrique dominant le lac du jardin, est un pavillon octogonal, édifié par Richard Mique. Il illustre parfaitement le goût du XVIIIe pour les compositions de décors végétaux et d’architecture. Utilisé par la Reine comme salon de musique, le pavillon du Belvédère décline, avec le Temple de l’Amour, un décor classique. L’équilibre de ses proportions, le raffinement de sa sculpture et la richesse de son décor peint intérieur au thème champêtre, sont complétés par un dallage de marbre polychrome. Le Rocher, ouvrage dessiné et conçu par le peintre Hubert Robert, complète cette scène paysagère et forme le pendant de la fabrique par son esthétique contrastée.

Les travaux de restauration ont porté sur des ouvrages de pierre de taille, sur la balustrade de l’édifice, sur les figures de sphinges encadrant chacun des emmarchements du perron et sur la couverture en plomb du dôme. La restauration des décors peints intérieurs a comporté d’importantes interventions de nettoyage et d’éliminations de repeints du XIXe siècle, la réintégration picturale des lacunes et enfin un travail en recherche de rehauts de dorure. Le Rocher a quant à lui fait l’objet de travaux de consolidation et de restitution de ses effets d’eau originels jusqu’alors disparus. Ces opérations ont été conduites par Pierre-André Lablaude, architecte en chef des Monuments Historiques. (suite…)