Paris côté jardin

L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.

Mes derniers articles

Le square de la Tour Saint-Jacques est ouvert

Depuis le 18 avril 2009, le square de la tour Saint-Jacques (Paris 4è) est ouvert de nouveau au public. Premier jardin public parisien, le square a été créé en 1856 par Jean-Charles Alphand, avant d’être réaménagé en 1877.


D’abord enfermé par une grille basse, puis entièrement ouvert en 1970, il est planté de marronniers dont certains sont encore visibles aujourd’hui et de plantes exotiques en vogue à l’époque (bananiers, palmiers…) mais résistant malheureusement mal aux conditions climatiques parisiennes. C’est en 1996, sur la base d’un dessin retrouvé dans un magazine spécialisé anglais (The Garden), qu’une paysagiste de la Ville de Paris adapte le plan du 19e siècle aux contraintes actuelles (nouvel usage, gestion, entretien…) et donne son nouveau visage au square, un magnolia remplaçant les bananiers, un rempart végétal préservant le calme de ses bancs, une haute grille bleu de Prusse en limitant l’accès.
La tour Saint-Jacques, qui appartient à la Ville de Paris depuis 1836, constitue un élément historique majeur de la rive droite. Depuis 2001, la tour était cachée par un grand échafaudage blanc. Après 36 mois de travaux, la tour, nettoyée et restaurée est de nouveau visible après un vaste chantier de restauration mené par la direction des affaires culturelles de la Ville de Paris, en concertation avec le service des monuments historiques du ministère de la culture. Les visiteurs et Parisiens sont aujourd’hui invités à redécouvrir les milliers de détails authentiques des XIVe et XIXe siècles soigneusement conservés et les 925 éléments sculptés restitués en pierre, telles les statues originales de Saint Roch et Saint Léonard, remplacées sur les façades de la tour par des copies en pierre neuve et réinstallées sous le rez-de-chaussée de la tour, ou encore la statue de Blaise Pascal (1857) également nettoyée. Depuis le XIe siècle, la tour Saint-Jacques constitue l’un des quatre points de départ français pour les pèlerins vers Saint-Jacques de Compostelle.
La tour, en quelques chiffres clés :
Hauteur de la tour : 62 m avec la statue et son socle,
Hauteur de la statue de Saint-Jacques : 3,5 mètres,
Dimensions à la base : 12 m par 12 m.

Horaires d’ouverture du square
De l’heure d’été au 30/04 : 8h-19h30 – Du 1er mai au 31/08 : 8h-20h30
Du 1er au 30/09 : 8h-19h30 – Du 1er oct. à l’heure d’hiver : 8h-18h30
De l’heure d’hiver à fin février : 8h-17h00 – Du 1er mars à l’heure d’été : 8h-18h

La station de métro Sèvres-Babylone se met au vert !

Depuis le 7 avril et pour une durée d’un an, la station de métro Sèvres-Babylone (ligne 10) s’habille aux couleurs du développement durable à l’initiative du ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire.

L’exposition « Passez au durable, ça marche ! » présente à travers 8 vitrines les thématiques de la consommation durable vues et interprétées de manières artistique. De part et d’autre de chaque vitrine, des panneaux fournissent aux « visiteurs- voyageurs » des informations sur les éco-gestes à adopter au quotidien et rappellent les engagements du Grenelle de l’Environnement.

Pour la métamorphose de cette station de métro, le ministère du développement durable a choisi une jeune artiste montpelliéraine : Bellinda. Autodidacte, cette dernière a découvert la culture graphique et le pop art à Londres, où elle a vécu 2 ans. Depuis elle recycle, découpe, colle et détourne des milliers d’images et de textures qu’elle réalise le plus souvent elle-même.

Bellinda revisite donc à sa manière et dans son univers les thèmes de la consommation durable: l’habitat, l’énergie, les achats quotidiens, la biodiversité, le transport, les loisirs, l’eau, les déchets…

Le printemps dans le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19e)

Le parc des Buttes-Chaumont (Paris 19è) est un grand parc paysager de style romantique. C’est le plus grand et le plus escarpé des parcs parisiens avec le jardin des Tuileries et le parc de la Villette. Quand le printemps s’y installe, la promenade est plus que jamais romantique à souhait !


Découverte en photos…


Le soleil brille sur Paris, profitez-en pour découvrir ce superbe parc…

Le saviez-vous ?
Le parc fut inauguré le 1er avril 1867, en même temps que l’Exposition Universelle du Champ-de-Mars. Assisté du jardinier Barillet-Deschamps, de l’architecte Davioud et de l’ingénieur Belgrand, Jean-Charles Alphand métamorphosa les anciennes carrières, creusant un lac et une grotte ornée de fausses stalactites, faisant jaillir des cascades et des ruisseaux. Le parc offre aux regard des plus avertis une juxtaposition de tableaux s’inspirant des paysages de Fragonard et surtout d’Hubert Robert, peintre des jardins de Rome.

Surface : 247 316 m²,
12 hectares de pelouses,
6 hectares de massifs de plantation,
1,5 hectares de lac,
1 hectare d’enrochements,
4,5 hectares de circulations,
5,5 kilomètres de voies,
2,2 kilomètres de chemins.

La falaise :
30 mètres de haut,
accès par 2 ponts, l’un en maçonnerie (hauteur 22 mètres, portée 12 mètres),
l’autre suspendu (portée 65 mètres).
Un escalier pratiqué à l’intérieur du rocher permet de descendre jusqu’au lac (173 marches).

Le lac :
1,5 hectares de superficie, alimenté par 2 ruisseaux.

La grotte :
14 mètres de large, 20 mètres de haut,
Décorée de stalactites dont les plus grandes atteignent 8 mètres.

La nouvelle liste de plantes d’Exotica est en ligne

Vous aimez les cactées ou les plantes succulentes ? Alors rendez-vous sur le site de Marita et Ernst Specks : Exotica.

La boutique en ligne vous réserve une incroyable liste de plantes rares. Il faut cependant lire ou l’anglais ou l’allemand, il n’y a pas de traduction française pour ce site d’un des plus célèbres pépiniéristes collectionneurs allemands, producteur de cactées et autres plantes succulentes africaines.

(N° 12990: Ceropegia conrathii, famille: Asclepiadaceae)
Au menu : Adenia, Adenium, Aloe, Asclepias, Brachystelma, Commiphora, Dendrosicyos, Dorstenia, Euphorbia, Haworthia, Huernia, Ipomoea, Monadenium, Othonna, Pachypodium, Pelargonium, Pseudolithos, Pterodiscus, Raphionacme, Rhytidocaulon, Sansevieria, Sarcocaulon et bien d’autres espèces encore.

(N° 20714: Dorstenia benguellensis (cup-shaped flower), famille: Moraceae)

Une adresse à retenir :
www.specks-exotica.com

La bouture du Begonia pavonina est réussie !

Il y a quelques mois maintenant, je vous parlais de ma petite bouture du célèbre bégonia bleu de Patrick Blanc, Begonia pavonina. Une feuille mise à raciner dans un grand terrarium. 2 petites feuilles sont apparues, la reprise est assurée.
La feuille mère s’est presque complètement décomposée, laissant la place aux nouvelles feuilles. Il va falloir maintenant que la plante se développe, prenne de l’ampleur et, je l’espère, se pare de ses superbes reflets bleus. Quelques mois de patience !

Le printemps dans le parc de Belleville (Paris 20e)

Haut perché et pentu, le parc de Belleville (Paris 20ème) offre une vue splendide sur Paris. Il faut le parcourir en ce moment alors que les floraisons printanières explosent un peu partout.La promenade effectuée de la terrasse (30 m d’altitude) vers le bas du parc se fait en suivant les grands lacets ou, de façon plus directe, en descendant les escaliers qui longent les bassins et les cascades.

Dépaysement garanti, avec de superbes buis taillés en boules, beaucoup d’arbustes de terre de bruyère placés à l’ombre de plus grands arbres, des parties ombragées, d’autres plus ensoleillées, des coins de fraîcheur, d’autres surchauffés… Si vous ne connaissez pas encore, une visite printanière s’impose !

Tous les espaces verts du 20ème arrondissement : espaces verts 20ème arrdt