Paris côté jardin

L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.

Mes derniers articles

La nature sur les murs par Ich&Kar

Hier je vous ai montré le papier peint Bonzaii créé par Flod, aujourd’hui je vous propose trois wall stickers dessinés par Ich&Kar et présentées sur le site Domestic.

Ich&Kar est un tandem graphique impertinent exerçant un regard décalé, mais toujours qualifié sur des sujets aussi divers que la mode, la gastronomie, la musique, le design et l’architecture allant du luxe à la grande consommation. Instigateurs de messages et d’imaginaires devenant identité visuelle, le moteur de ce duo de créateurs est d’insuffler du sens avec humour et légèreté.

Jungle Pink(Format : 150 x 100 cm, la photo contient 2 packs; 74 euros)

Jungle peas
(Format : 200 x 100 cm; 61 euros)

Jungle cactus green
(Format : 150 x 100 cm; 74 euros)

Ces trois wall stickers font partie de la collection Wall Drawings. Celle-ci est dessinée par des graphistes, des designers et des artistes issus de territoires créatifs et d’horizons divers. Véritable alternative au papier peint, la collection Wall Drawing passe littéralement la main à l’utilisateur qui, invité à convertir son intérieur en espace d’expression devient l’auteur de son propre décor. Grâce à Wall Drawing, l’« espace mur » devient le terrain d’un jeu de composition et de narration à investir et à inventer. Libre des contraintes inhérentes au papier peint, la collection Wall Drawing, au-delà de l’intérêt pratique qu’elle représente (vous n’avez plus besoin de table à tapisser ni de colle), permet de repenser la place et le rôle du décor et de l’ornement dans nos intérieurs. Là où toute une partie de la collection puise sa force visuelle dans les aplats francs de couleur du dessin vectoriel et où seul le trait de découpe donne naissance au dessin, un autre pan de la collection ouvre le spectre graphique aux dégradés, aux superpositions colorées, aux textures élaborées, aux empreintes manuelles donnant ainsi naissance à une esthétique plus « low tech ».
Facile à poser, autocollant, vous n’avez qu’à choisir votre modèle dans la collection, composer
vous-même votre visuel et habiller un mur, une porte, un meuble… dans votre maison.

La nature sur les murs par Amkashop.com

Je dois refaire toute la déco de mon vieil appartement… Peinture, papier peint ou tissu, que mettre sur les murs ? Je n’ai pas encore décidé, mais en attendant je vous montre quelques idées glanées ici et la. Aujourd’hui un papier peint XXL proposé par Amkashop.com

(Créateur : Flod)

Baptisé Bonzaii, ce papier peint grand format est obtenu par impression numérique. Il est proposé au prix de 34 euros / m2 et réalisé sur mesures.
Et voici un aperçu de l’effet obtenu …

2 rendez-vous « nature » avec Nature & Découvertes

Nature & Découvertes vous proposent deux rendez-vous « nature » exceptionnels le samedi 7 février :

1 – Rendez-vous pour le Café-conso “Maison verte cherche déco écolo”, de 10h30 à 12h30 à l’Entrepôt.
Comment choisir son tapis, son matelas, ses étagères? Quel matériau privilégier? Existe-t-il des labels pour distinguer les meubles et objets de décoration d’intérieur responsable?
Ce café-conso vous propose de faire un tour d’horizon des dangers et des solutions qui existent pour se sentir mieux chez soi tout en protégeant la planète et ses habitants.
La table-ronde est animée par Elisabeth Laville, co-fondatrice de mescoursespourlaplanete.com, avec la participation de Milka Pantelic du Magazine D’Eco, Grégoire Even de WWF (www.protegelaforet.com), Olivier Raud, gérant de la Scop et fabricant de mobilier écologique, Pierre Royer, Chef de Groupe Développement Durable de Castorama et de Corinne Bullat, décoratrice et auteure de « Une chambre d’enfant saine et écologique ».

L’Entrepôt,
7, rue Francis de Pressensé, 75014 Paris.
Métro Pernety
Entrée libre.

2 – Rendez-vous avec Érik Orsenna, invité exceptionnel de Nature & Découvertes, de 14h30 à 16h30 au Cinéma Max Linder Panorama.
Nature & Découvertes et le magazine Terre Sauvage organisent une Conférence Grands Témoins de la Nature dédiée à Erik Orsenna et à son engagement. Écrivain et conseiller d’État depuis 2000, Erik Orsenna répondra à diverses questions autour de l’avenir de l’eau. Il sera entouré de Jean Launay, député du Lot et président de l’agence de bassin Adour-Garonne,
de Jean-Claude Lefeuvre, directeur de recherches au Muséum National d’Histoire Naturelle, d’Éric Lesueur, membre de la direction générale de Véolia-eau et de Ghislain de Marsily, géologue et membre de l’académie des sciences. Une séance de dédicaces du dernier livre d’Érik Orsenna « L’avenir de l’eau » aura lieu en fin de conférence.

Max Linder Panorama
24, boulevard Poissonnière – 75009 Paris
Métro Bonne Nouvelle
Conférence gratuite, ouverte à tous.
Réservation des places sur le site www.natureetdecouvertes.com
ou
dans le magasin Nature & Découvertes le plus proche.

Février, le mois du begonia

Nouveau mois… Nouveau rendez-vous avec l’Office Hollandais des Fleurs ! En février, quand l’hiver s’habille de gris et la maison est en mal de gaieté, comment transformer son espace de façon inattendue ? Avec les bégonias Rex hybrides.
Elu plante du mois de février, le bégonia apporte une note d’imprévu aux intérieurs : ses feuilles singulières aux effets graphiques et extravagants (tigrés, vrillés, spiralés, tachetés…) en font un véritable antidote anti-morosité ! De plus en plus de bégonias à feuillage décoratif sont proposés pour embellir la maison. Les variations des feuilles sont telles qu’elles semblent infinies.

Du lilas début février…

Est-ce bien raisonnable ? Certes non. Mais il faut reconnaître que le regard est immédiatement attiré par ses gros bouquets immaculés et parfumés suspendus dans les airs au bout des branches dégarnies, presque sans feuille.Mais que va devenir cette plante forcée sous abri une fois qu’elle sera installée dans un jardin ou sur un balcon si les gelées continuent ou se font plus sévères ? Je ne donne pas cher des belles grappes blanches qui vont vite roussir sous les assauts du froid. Ca ne tuera pas l’arbuste qui repartira au printemps. Mais qui ne refleurira pas ! Pas avant l’année prochaine si la reprise se passe bien.

Le lilas en avril ou en mai, c’est très bien.
En attendant, je veux bien quelques fleurs forcées, mais uniquement celles qui ne sont pas trop hors saison, comme l’hellébore…ou les crocus, les iris nains (Iris danfordiae), les narcisses…

Trop craquantes, les primevères doubles !

Tout au long de l’hiver, les jardineries et les fleuristes nous proposent des petites potées de primevères acaules aux fleurs immenses et très vivement colorées. Cet hiver, les fleurs doubles sont plus nombreuses.Ces petits pompons ont un petit air rétro si charmant. Même les coloris les plus vifs semblent moins pétants et pourtant, les pastel sont rares ! Mais ces couleurs guillerettes sont les bienvenues après tant de jours de grisaille. Le tout est de ne pas en abuser…Pour l’instant, j’ai résisté à l’envie de prendre une barquette car le froid est encore trop vif, mais je ne sais pas si je vais tenir encore longtemps. Elles sont tellement mignonnes ces messagères du printemps ! Et vous , vous laisserez-vous tenter par quelques primevères ?