Catherine Deneuve, marraine du Domaine départemental de Méréville

Catherine Deneuve entretient une véritable passion pour le jardin et la nature, et a accepté de soutenir le Domaine départemental de Méréville. L’actrice s’est rendue, à l’invitation de François Durovray à Méréville lundi 9 octobre pour visiter les jardins pittoresques d’Hubert Robert.

Férue de jardin, une passion héritée de sa mère, Catherine Deneuve a toujours porté un intérêt particulier aux initiatives locales mises en place autour de cette thématique.

« Le Département est fier de pouvoir compter sur l’appui d’une figure emblématique du cinéma français et international comme l’est Mademoiselle Deneuve. Le Domaine départemental de Méréville est un joyau patrimonial et environnemental qui doit être protégé et qui nécessite aujourd’hui des investissements. Fort de ce nouveau soutien de marque, nous espérons pouvoir redonner une seconde vie à cet ensemble paysager unique en son genre » se réjouit François Durovray, Président du Département de l’Essonne.

Parc remarquable et emblématique des jardins anglo-chinois de la fin du XVIIIe siècle, l’aménagement du Domaine de Méréville fut conçu par François-Joseph Bélanger puis Hubert Robert pour le compte du Marquis de Laborde, commanditaire fortuné et grand amateur de jardins. Composé comme un tableau, articulé autour de scènes que l’on découvre au fil de promenades, il est un hommage à une nature idéalisée et magnifiée, et à la vie d’un homme au destin hors du commun.

« En acceptant de devenir la Marraine de ce lieu, je suis désireuse de participer à redonner vie à cet endroit. Pour cela, le projet du Département de l’Essonne de le rouvrir au public et le remettre en valeur grâce au concours de nouveaux mécènes m’apparaît comme la juste contribution de notre temps à la poésie d’un monde évanoui. La faire partager par le plus grand nombre fait œuvre utile, et c’est une démarche patrimoniale dans laquelle je me reconnais pleinement, et à laquelle je souhaite apporter mon soutien » conclut Catherine Deneuve.

Enregistrer

Commentaire (1)

  1. jpp

    La rénovation en cours de ce jardin ,particulièrement important pour comprendre l’art des jardins de la fin du XVIIIème siècle, est remarquable. On y ressent des vibrations qu’on ne perçoit pas du tout à Ermenonville dans son état actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 Partages
Partagez9
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez