La lutte contre les otiorhynques va bientôt reprendre

Dégâts d'otiorhynques sur feuillage d'un arbuste, parc des Buttes Chaumont, Paris 19e, (75)
Si vous avez un ou plusieurs arbustes ou plantes vivaces avec le feuillage aussi découpé sur les bords que celui que j’ai photographié dans Paris ces derniers jours, sans nul doute, vous avez des otiorhynques dans votre jardin ou sur votre terrasse ou balcon. Il est encore trop tôt pour agir, la lutte s’effectuant idéalement entre mars et octobre.

Dégâts d'otiorhynques sur feuillage d'un arbuste, parc des Buttes Chaumont, Paris 19e, (75)Sur mon balcon, les merles ont commencé à agir en fouillant dans le terreau de mes jardinières. C’est une première action totalement naturelle, mais malheureusement, l’expérience prouve qu’elle n’est pas suffisante. Ces satanés insectes ont la vie dure et sont plutôt prolifiques ! D’autant plus que les foyers d’infestation sont nombreux dans la capitale, comme le prouve l’état de ce pauvre arbuste photographié en bordure du parc des Buttes-Chaumont dans le 19e arrondissement de Paris.

Dégâts d'otiorhynques sur feuillage d'un arbuste, parc des Buttes Chaumont, Paris 19e, (75)
Dans le commerce, vous trouvez des sachets de nématodes HB (marque BIOTOP, DECAMP). Ces vers microscopiques sont proposés en poudre à diluer dans l’eau. il suffit d’épandre la solution obtenue à l’aplomb de la ramure de la plante contaminée. Il faut veiller ensuite à maintenir le sol toujours frais, car les nématodes ne peuvent agir que dans un sol suffisamment humidifié. Dernière recommandation, ce traitement n’est efficace que lorsque la température extérieure est supérieure à 5°C.

Comptez 25 millions de nématodes pour une surface de 50 m2. Sur un balcon ou une terrasse, il faut 1 million de nématodes pour environ 10 à 12 pots.

Dégâts d'otiorhynques sur feuillage d'un arbuste, parc des Buttes Chaumont, Paris 19e, (75)
Sur un balcon ou une terrasse, il est aussi utile de dépoter une plante attaquée pour changer complètement le terreau et tuer les larves enfouies quand on les repère. C’est possible tant que la végétation n’est pas trop avancée. Mais cela ne dispense pas ensuite de traiter avec des nématodes HB contre les vers blancs pour une meilleure efficacité.

Commentaire (1)

  1. mamiefanfan

    j’en ai eu sur un lilas dans mon jardin, c’est vrai que c’est horrible. les feuilles étaient toutes poinçonnées !! mais il parait que cela n’affecte pas la vie de l’arbuste. Comme j’ai dû enlever mon arbre qui gênait les voisins, je n’ai pas eu à lutter longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *