Portes ouvertes au Sénat les 20 et 21 septembre 2014

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, le Sénat ouvre ses portes au grand public pendant le week-end.

Parterres de fleurs d'été dans le Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)
Le Palais du Luxembourg (le Sénat) et le Petit Luxembourg (la Présidence du Sénat)
Le Sénat ouvrira ses portes au public le samedi 20 et le dimanche 21 septembre, de 9 h 30 à 17 h 30, sans interruption, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine organisées par le Ministère de la Culture.
Les visiteurs pourront parcourir, notamment, la salle des Conférences, ancienne Galerie du Trône, longue de 57 m, réalisée en 1852 par Alphonse de Gisors, la bibliothèque peinte par Delacroix en 1845, l’annexe de la bibliothèque et l’hémicycle, lieu de réunion des séances plénières du Sénat.
Au Petit Luxembourg, lieu de travail du Président du Sénat et de ses collaborateurs, ils pourront notamment admirer les salons de Boffrand (18e siècle), la Chapelle de la Reine, édifiée par Marie de Médicis en 1625, restaurée en 1850 dans un esprit néo-baroque, ainsi que le Jardin d’hiver, ancien « champ de repos » du Couvent des « Filles du Calvaire », congrégation installée par Marie de Médicis près de son Palais transformé en jardin d’hiver sous le Second Empire.
Comme chaque année des fonctionnaires du Sénat commenteront les principaux lieux et répondront aux questions des visiteurs sur le rôle et le fonctionnement de cette assemblée parlementaire ainsi que sur l’histoire du Palais du Luxembourg.

Entrée du public : 15 et 15 ter rue de Vaugirard, 75006 Paris
Samedi 20 et dimanche 21 septembre, de 9 h 30 à 17 h 30

Orchidée hybride, collection du Jardin du Luxembourg

Paphiopedilum Bel Royal, Conservation des jardins du Luxembourg, photo G. Butet @ Le Sénat

Les serres de culture et les collections du Jardin du Sénat
Le Jardin du Luxembourg est affecté depuis 1879 au Sénat qui en assure la gestion, la surveillance et la conservation.
Depuis sa création par Marie de Médicis au 17e siècle, le Jardin du Luxembourg a toujours possédé des collections de plantes dont la première fut celle d’orangers de Marie de Médicis. Depuis le 19e siècle, le jardin est dépositaire d’une collection fruitière héritée des moines chartreux mais également de remarquables collections de plantes tropicales et notamment d’orchidées.
Ces collections ont parfois participé à la reconstitution d’autres collections, comme celles du Muséum d’Histoire Naturelle ou de l’Ecole nationale d’horticulture de Versailles. C’est aussi à partir de plants de serres du Luxembourg et du Muséum que put être relancée en Égypte la culture du papyrus, dont l’espèce d’origine était atteinte de maladie et menaçait de disparaître. Actuellement, la collection la plus digne d’intérêt est certainement celle d’orchidées, et plus particulièrement de Paphiopedilum.
Des jardiniers accueilleront les visiteurs qui s’interrogent tout au long de l’année sur ces serres dissimulées dans un coin du jardin et habituellement fermées au public. Ils feront partager leur savoir-faire et leurs connaissances.

Entrée du public : rue Auguste Comte, place André-Honnorat , partie sud du jardin
Samedi 20 et dimanche 21 septembre, de 10 h à 17 h 30

Affiche de l'exposition "Sols fertiles, vies secrètes", Orangerie du Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)Exposition Sols fertiles Vies secrètes
Jusqu’au 24 septembre 2014, les visiteurs pourront également découvrir la traditionnelle Exposition d’Automne, dans le cadre exceptionnel de l’Orangerie du Jardindu Luxembourg.Cette année, elle est consacrée au thème des sols fertiles. On y découvre  l’origine et le fonctionnement des sols, leurs rôles essentiels, les menaces qui pèsent sur eux. On y aborde des sujets d’actualité comme les sols artificiels ou les concepts de ville fertile ou de fermes urbaines. L’incroyable et méconnue biodiversité des sols est également présentée ainsi que les relations spécifiques qui se tissent entre les sols et les plantes. L’exposition se termine par la présentation des pratiques culturales respectueuses des sols, tels l’agroforesterie ou la permaculture, mais aussi des conseils pratiques aux jardiniers amateurs tels que le compostage, le paillage ou le non retournement du sol.

Orangerie du Jardin du Luxembourg
5, rue Guynemer et 19 bis, rue de Vaugirard, 75006 Paris
10 h à 18 h 30 – entrée libre

Commentaires (3)

  1. jpp

    Bonne exposition claire et complète. J’espère que ce support pédagogique sera réutilisé et j’attends avec impatience la conférence de l’ami Gilles Roux en Novembre (conférence Main Verte).

  2. Josette

    Bel endroit que j’aurais du fréquenter quand je n’en étais pas si loin !

    L’année prochaine peut être…..

  3. jpp

    La serre des orchidées….ça vaut le coup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez