Archive journalières: 11 août 2014

Le platycodon est tendance

Platycodon, Suisse
Si vous trainez un peu dans les jardineries en ce moment, vous allez voir de nombreuses petites potées fleuries de platycodon, dans les couleurs blanche, rose ou bleu violet. Avec ses boutons floraux en forme de petits ballons et ses grosses fleurs étoilées qui font penser à des campanules, cette plante est attractive à un moment où les rayons semblent bien déserts et tristes.

Platycodons en potCette plante vivace et rustique donne de bons résultats en plein soleil, dans un sol bien drainé qui reste frais pendant la belle saison. À placer plutôt en bordure car la plante ne dépasse pas les 50 cm de hauteur. En hiver, son feuillage disparaît. Pour les plantes cultivées en pot ou en jardinière, prévoir un nettoyage régulier pour couper les fleurs dès qu’elles sont fanées.

La touffe que j’ai photographiée en Suisse au début de l’été était exposée en plein soleil. C’était la première fois que je voyais un beau pied de cette plante, touffue et fleurie généreusement. Avez-vous tenté d’en cultiver ?

Crevette d’Amano

Crevette d'Amano (Caridina multidentata) dans un nano aquarium
Cette espèce de crevette (Caridina multidentata) est assez grosse pour pouvoir la prendre en photo, quand elle veut bien rester en place quelques instants. J’ai réussi à saisir une de mes grosses femelles lorsqu’elle passait au premier plan de son aquarium. Belle bête !

J’ai quatre crevettes d’Amano, un mâle et trois femelles. Elles sont transparentes, mais le dessus de la carapace a des reflets dorés. La coloration n’a rien de spectaculaire, mais ce sont des animaux intéressants et surtout très vivants dans l’aquarium. Les distributions de nourriture sont assez comiques car dès que je verse les petits granulés en surface, cela les rend complètement folles. Elles nagent en tous sens dans l’aquarium, bousculant les petits rasboras ou leurs congénères, quand ce n’est pas le tapis de lentilles d’eau en surface. Pendant une dizaine de minute, elles mettent de l’animation dans l’aquarium, puis une fois les granulés attrapés, elles mangent et restent plus tranquilles. Mais chacune défend son granulé ! En fin de journée, l’aquarium est bien nettoyé, il ne reste pas une miette de la nourriture donnée le matin. Elles grignotent même les paillettes que je donne aux rasboras miniatures (Boraras brigittae) qui vivent avec elles. Elles mangent aussi les algues qui poussent sur les vitres, mais elles n’ont jamais réussi à les éliminer complètement. Sur la vitre à l’avant, je suis obligé de passer une raclette régulièrement pour pouvoir continuer à admirer les crevettes et les poissons.

Sur la photo ci-dessus, la touffe de verdure derrière la crevette est une algue : Aegagropila linnaei (ex Cladophora aegagropila). Celle-ci pousse fixée sur une petite roche volcanique alors qu’à l’arrière, ce sont des boules que l’on trouve fréquemment dans les magasins d’aquariophilie. Cette espèce d’algue est réputée comme anti nitrates, des substances qui polluent les eaux d’aquarium. Dans la journée, elle contribue aussi à l’oxygénation de l’eau. D’ailleurs les boules remontent parfois à la surface parce qu’elles se sont remplies de bulles d’oxygène qui les allègent. Dans la nuit, elles retombent sur le fond de l’aquarium. Les crevettes sont souvent grimpées dessus où elles y trouvent de quoi grignoter.