Archive journalières: 20 octobre 2011

Chirita ‘Diane Marie’

Chirita 'Diane Marie' (Gesnériacées), plante d'intérieur

C’est une petite découverte effectuée lors d’une balade le week-end dernier dans le marché aux fleurs de l’Île de la Cité (Paris 1er). Rarement proposée à la vente, cette variété de chirita offre un feuillage argenté très décoratif et des grandes fleurs tubulaires violettes à stries d’un bel orange vif.

Chirita 'Diane Marie' (Gesnériacées), plante d'intérieur

Cette plante était vendue sous le nom de Chirita ‘Chastity’. Mais en fouinant sur le net, je me suis aperçu que la vraie ‘Chastity’ a des feuilles plus étroites et complètement vertes. Rien à voir ! L’hybride le plus ressemblant est ‘Diane Marie’.

Pour le moment, je garde la potée à l’air libre, mais j’ai l’intention de l’installer dans mon plus grand terrarium où elle devrait bénéficier d’une hygrométrie plus élevée et d’un éclairage artificiel plus favorable à sa croissance et floraison.

(suite…)

Résultats enquête Ipsos / Les Français et les Villes et Villages Fleuris

Frédéric Lefèbvre (Secrétaire d’État chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation) souligne l’apport du label « Villes et villages fleuris » à la qualité de vie des Français et à l’attractivité touristique des communes labellisées.

Selon un sondage Ipsos, réalisé pour le Conseil National des Villes et Villages fleuris, parmi les éléments d’aménagement qui contribuent le plus à la qualité de vie dans les communes, les Français citent :

  • les parcs et espaces verts aménagés (41% de citations),
  • les arbres et espaces boisés (39%) et les fleurs et espaces fleuris (39%),
  • derrière les alentours et la situation géographique (50% de citations).

Frédéric Lefèbvre relève avec une grande satisfaction que, selon ce sondage, le label « Villes et villages fleuris » contribue substantiellement à l’attractivité touristique de la commune labellisée :

  • 84% estiment que ce label attire l’attention des touristes,
  •  71% qu’il a un impact sur l’attractivité touristique.
  • Enfin 37% estiment que le fait qu’une commune soit labellisée constitue un élément pouvant déterminer le choix de leur séjour touristique.

Les Français estiment que la qualité de vie est sensiblement meilleure au sein des villes fleuries et va croissant avec le nombre de « fleurs » qui récompense la commune.

Malgré les inquiétudes relatives à la situation économique et à l’emploi, 41% des Français considèrent que la qualité de vie dans leur commune de résidence s’est améliorée ces 5 dernières années contre 20% estimant qu’elle s’est dégradée.

Frédéric Lefèbvre félicite les maires des communes récompensées par le label « Villes et villages fleuris » qui expriment ainsi, chaque année, toujours plus nombreux, leur engagement pour un environnement de qualité, un cadre de vie plus agréable afin de satisfaire leurs habitants et faire de ce label un outil de promotion touristique pour mieux accueillir leurs visiteurs.

(suite…)

Le label « Jardin remarquable » attribué à la Roseraie du Val-de-Marne

Le label « Jardin remarquable » a été créé par le Ministre de la Culture et de la Communication en date du 17 février 2004. Il est délivré aux jardins de France les plus remarquables ouverts au public, publics ou privés, présentant un intérêt culturel, esthétique, historique ou botanique, et dont le but n’est pas essentiellement commercial.

C’est un jury, mandaté par la DRAC, et piloté par la Conservation Régionale des Monuments Historiques d’Ile-de-France, qui s’est réuni pour décerner ce label. Suite à la fourniture d’un dossier technique préalable, une visite de site avec les divers membres, spécialistes d’horizons variés, a eu lieu le 19 mai 2011. En septembre 2011, le Préfet de Région a entériné et signé les décisions de label.

Roseraie du Val-de-Marne, photo Conseil Général du Val-de-Marne
La Roseraie a été considérée comme une étape marquante de l’histoire de l’art des jardins. Dans la liste des éléments remarquables du jardin figure la statuaire, mais surtout sa richesse botanique en tant que conservatoire du genre Rosa. Les éléments d’information relatifs au mode de gestion du jardin (moyens humains, organisation, prise en compte de la qualité environnementale) ont été analysés. La liste de la documentation mise à la disposition du public, les actions et supports pédagogiques, les efforts portés sur l’accessibilité ainsi que les initiatives publiques ont attiré l’attention du jury. Lors des débats sur l’attribution du label jardin remarquable le jury a néanmoins a observé que la part qui revient à Edouard André dans la conception de cette roseraie est peu mise en valeur et qu’il est bien dommage que le lieu d’exposition ait été supprimé au profit d’un lieu de restauration. Lors des débats sur l’été supprimés au profit d’un lieu de restauration… Par ailleurs, tous les membres du groupe de travail ont souligné la beauté de la Roseraie du Val-de-Marne et son parfait état d’entretien.

Ce label, qui vient s’ajouter à l’inscription du jardin à l’inventaire des monuments historiques, permettra au département de pouvoir mettre en lumière la Roseraie parmi les jardins remarquables de France, mais aussi de défendre au mieux ses intérêts patrimoniaux jusqu’au niveau international.

Roseraie du Val-de-Marne
Rue Albert Watel, 94240 L’Haÿ-Les-Roses.
Renseignements au tél. : 01 43 99 82 80.