Les bambous sacrés se font remarquer

Les bambous sacrés (Nandina domestica) se parent de jeunes feuilles vivement colorées, pourpre, parfois crème et cuivré. Un spectacle printanier qui apporte de la couleur dans les coins peu ensoleillés et dans les massifs d’arbustes encore dépouillés.
Après le flamboiement du feuillage en automne et la rutilance des grosses grappes de fruits en hiver, les bambous sacrés se font à nouveau remarquer. La pousse printanière se pare de coloris vifs, le pourpre étant à l’honneur. Et dans quelques semaines, ce sera le tour des grappes de fleurs blanc crème.
Des arbustes robustes, peu encombrants, peu exigeants en soins et élégants toute l’année… Décidément beaucoup de qualités et de charme pour cette espèce asiatique proche cousine des berbéris, bien adaptée aux jardins de ville, en bacs ou en pleine terre.

Le saviez-vous ?Le bambou sacré supporte très bien la taille. Il suffit de regarder les arbustes dans les jardins de Paris qui ont subi une taille après les gelées. Ils sont couverts de jeunes pousses vivement colorées, qui cachent presque les rameaux taillés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez