Archives de mots clés: Rosacées

Bourgeons de Prunus padus ‘Colorata’

Bourgeons du Prunus padus 'Colorata', Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Les jeunes pousses qui marquent le réveil printanier du merisier à grappes (Prunus padus ‘Colorata’) offrent un ensemble coloré à découvrir de près. Les épis de fleurs sont déjà formés, laissant présager une abondante floraison.

Bourgeons du Prunus padus 'Colorata', Jardin des Plantes, Paris 5e (75)Belle harmonie de rouge, de pourpre, de rose et de cuivré. Le pourpre cuivré des feuilles va s’estomper au fil des semaines et des mois pour devenir plus vert foncé avec du rouge. La floraison rose très mellifère mérite le détour. L’arbre donne ensuite des petites merises trop âpres, mais elles sont appréciées par les oiseaux.

Première fraise rouge sur mon balcon parisien

Premières fraises de mon fraisier 'Delizz' sur mon balcon parisien au printemps, Paris 19e (75)
Et oui, le temps très pluvieux et orageux avec très peu de soleil n’aura pas empêché ma première fraise de murir avant l’arrivée officielle de l’été.

La couleur rouge est encore pâlichonne, la fraise doit mûrir davantage pour se laisser croquer. Pas sûr qu’elle soit très sucrée, mais qu’importe !

Le temps des Prunus commence dans Paris…

Prunus fleuri en hiver, boulevard Lefèbvre, Paris 15e (75)
Un peu partout dans Paris on repère ces petits arbres couverts de fleurs simples ou doubles, blanches ou roses selon les variétés. Certains sujets ont l’air de nuages et le soleil donne de beaux scintillements en traversant les frêles fleurs diaphanes.

Prunus fleuri en hiver, boulevard Lefèbvre, Paris 15e (75) (suite…)

Cerisier d’automne et bientôt d’hiver

Prunus subhirtella 'Autumnalis' en fin d'automne dans la rue d'Aubervilliers, Paris 18e (75)
Il faut un beau ciel bleu pour mettre en valeur les minuscules fleurs de ce cerisier d’ornement qui fleurit de novembre à mars avec un arrêt quand les gelées sont trop fortes.

Une adorable transition fleurie entre l’automne et l’hiver…

Ne manquez pas le cerisier du Tibet du Jardin des Plantes de Paris

Cerisier du Tibet, Prunus serrulata 'Hisakura', Jardin des Plantes en automne, Paris 5e (75)
Son feuillage mordoré tirant sur le rouge et l’orange se remarque très vite quand on emprunte la grande perspective dans le Jardin des Plantes de Paris. Mais ce spectacle ne va pas durer longtemps car déjà les feuilles tombent en nombre. À voir sans tarder !

Cerisier du Tibet, Prunus serrulata 'Hisakura', Jardin des Plantes en automne, Paris 5e (75) (suite…)

Belle remontée de ma corête du Japon

Corète du Japon (Kerria japonica 'Pleniflora') sur mon balcon en été, Paris 19e (75)

Cet arbuste mérite un grand coup de chapeau tant il met de bonne volonté à pousser, fleurir et refleurir même dans un pot sur un balcon. Quelle que soit la météo et ses excès, il résiste, pousse quand même et nous prodigue sa floraison lumineuse et joyeuse.

Quand on prend soin de couper les vieilles tiges qui finissent par jaunir et se dessécher, la touffe reste élégante et les nouvelles pousses peuvent se développer sans être gênées. En pot, cette plante n’est pas envahissante comme elle peut le devenir dans un jardin.

Au printemps et en été, cet arbuste concurrence avec brio les bambous. Il n’y a qu’en hiver où il perd tout attrait, son feuillage étant caduc. Mais cela facilite les opérations de taille et de nettoyage.