Archives de mots clés: Domaine de Courson

Floraisons d’été dans le Domaine de Courson (Essonne)

Chateau de Courson, photo JONATHAN / Fotolia.comLe moment est bien choisi pour découvrir le parc du Domaine de Courson, à 35 kilomètres au sud de Paris. Dans ce lieu hors du temps, imaginé par Louis-Martin Berthault, le paysagiste attitré des impératrices Joséphine, à La Malmaison, et Marie-Louise, à Compiègne, l’avant-saison d’été se vit comme un rêve.

L’été à peine installé, le Domaine de Courson se pare de nouvelles floraisons et vibre au rythme d’une harmonieuse mélodie qu’on pourrait baptiser « La vie en fleurs ». Ainsi, les merveilleux rosiers tirent doucement leur révérence, leurs fleurs aux couleurs délicates continuant de teinter les perspectives du parc jusqu’au dernier instant, avant de tomber dans un souffle sur les contours des allées.

Logo Jardin Remarquable

À cette période de l’année, dans le parc labellisé « Jardin Remarquable » et « Parc Botanique », les rosiers cèdent le premier rôle aux hortensias et aux nombreux autres hydrangéas qui s’épanouissent dans les grandes plates-bandes dévolues aux rhododendrons et aux azalées, au début du printemps.

Hydrangea arborescens 'Annabelle', arbuste à fleurs, été, juin 2018Chacune de ces plantes fait ce qui lui plaît et s’épanouit au mieux à proximité de ses plus proches voisins. Ainsi, non loin du cèdre de l’Atlas pleureur, planté au bord de l’étang de Bülher depuis 1920, les bonnets de dentelle des hydrangéas serrata ’Blue Deckle’, et les têtes rondes des hortensias ‘Mme Mouillère’ et des hydrangéas arborescens ’Annabelle’ fleurissent en toute quiétude près du Cornus controversa ‘Variegata ». Ce remarquable compagnon des floraisons au feuillage panaché fait la gloire de cette partie du parc.

Cette plate-bande, ourlée d’astilbes aux épis en camaïeux de rose pâle et de vieux rose, abrite un jeune Stewartia pseudocamellia ‘Koreana’, offert à Patrice Fustier, le créateur des fameuses Journées des plantes de Courson qui vient de nous quitter. De taille encore modeste, cet arbre rare semble dialoguer avec un jeune Magnolia grandiflora, offert à Hélène Fustier, son épouse, qui contribua à ses côtés à la renommée des Journées des plantes, désormais installées à Chantilly.

À la fin du printemps et au début de l’été, le parc du Domaine de Courson offre ses frondaisons rafraîchissantes à des pique-niques entre amis ou en famille. Tandis que les simples promeneurs apprécient tout particulièrement l’ombre de ses immenses chênes centenaires et de ses 300 espèces différentes d’arbres et arbustes. Quant aux romantiques et aux rêveurs, ils privilégient les abords de l’étang, véritable chef-d’œuvre des plus célèbres paysagistes sous le second Empire, Eugène et Denis Bühler.

La mélodie de « La vie en fleurs » au Domaine de Courson se décline aussi auprès des enfants auxquels est dédié le désormais fameux « Parcours d’Hippolyte » qui s’adresse aux 7-12 ans. Leur quête de « l’arbre aux merveilles » est l’occasion de découvrir les plus beaux arbres et floraisons du parc, à l’aide d’un livret-jeu divertissant.
(suite…)

Le Domaine de Courson revêt ses atours d’automne

Copalme d'Amérique, Liquidambar styraciflua
Après des températures quasi estivales, l’automne s’installe enfin en région parisienne. Une saison aux couleurs flamboyantes à Courson, idéale pour des balades pendant les vacances scolaires de Toussaint, au cœur de l’Essonne, à seulement 35 km de Paris.

Cette période de l’année se montre tout simplement flamboyant dans le Domaine de Courson. Une véritable explosion de couleurs se déploie dans ce parc exceptionnel qui arbore le label « Jardin Remarquable ». Chaque année à pareille époque, ces tonalités automnales s’expriment en toute liberté et en toute beauté dans les massifs conçus par le grand paysagiste Louis-Martin Berthault, en 1820, lors de la transformation du parc à la française en parc à l’anglaise.

Un automne teinté de couleur pourpre ?
Près de 162 ans plus tard, pour sa première campagne de restauration du parc de Courson, en 1982, le paysagiste Timothy Vaughan crée aux abords de la seconde allée de ceinture du parc un nouveau massif en forme de proue de bateau. À sa fine pointe, un petit sorbier (Sorbus sargentiana) accolé à deux pommiers (Malus tchonoski), prend appui sur de magnifiques arbres à perruque (Cotinus coggyria ‘Flame’) au nom parfaitement évocateur de l’embrasement coloré qui caractérise le massif.

Sorbus sargentiana (suite…)

En juin, le parc du Château de Courson voit la vie en jaune

Physocarpus opulifolius 'Darts' Gold', photo Fotolia / 4iffa
Durant tout le mois de juin, le visiteur du parc du château de Courson (Essonne) peut découvrir la séduisante palette de floraisons jaunes qui se décline au long des allées et sont à apprécier selon un parcours bien précis.

Le jaune est une couleur qui a toujours fait parler d’elle. Dans les jardins, cette couleur joyeuse et audacieuse se remarque pour sa précocité : les premières floraisons de printemps sont toujours habillées de jaune. Rayonnant et lumineux, le jaune promet d’apporter une touche de gaité à n’importe quel décor naturel. Cette couleur primaire, solaire et chaleureuse, sait aussi parfaitement s’exprimer dans des déclinaisons aux nuances contrastées, du safran au citron en passant par le moutarde.

En juin, dans le parc labellisé « Jardin remarquable » du Château de Courson, le jaune est à son apogée. Annonciatrice d’un été lumineux, la couleur jaune s’épanouit notamment sur divers conifères, sur des cornouillers, des physocarpes, des érables, un catalpa doré, des rosiers grimpants, des hémérocalles, des iris, du chèvrefeuille et des vivaces comme les pigamons (Thalictrum) du petit pont ou les achillées.

Pour apprécier ces tonalités, ces dégradés, ces senteurs et ces formes qui se fondent dans un décor raffiné digne d’un tableau de maître, le visiteur peut suivre le tout nouveau Parcours d’Hippolyte, dans toute sa partie autour de l’étang de Bühler. Chacune des étapes citées ci-dessous correspond au tracé figurant sur le plan général du parc du Domaine de Courson. À tous les visiteurs qui souhaitent découvrir la vie en jaune, Courson réserve des instants de grâce à de nombreux endroits dans son parc : (suite…)

Dernière édition des Journées des Plantes dans le Domaine de Courson (91)

La 61ème édition des Journées des Plantes qui se déroule en ce moment est la dernière qui se tient dans le parc du Domaine de Courson (Essonne). Pour l’édition suivante, les Journées des Plantes partiront plus au nord et seront transmises au Domaine de Chantilly dans l’Oise pour perpétuer la passion du jardin et de la diversité végétale.

Hélène et Patrice Fustier, Journées des Plantes de Courson, Domaine de Courson, Courson-Monteloup (Essonne)
En 32 ans, Hélène et Patrice Fustier ont imaginé puis fédéré avec de nombreux acteurs du monde du jardin, un rassemblement unique en Europe autour du végétal et du jardin. Un engagement qui a suscité et accompagné l’amour du jardin, sous toutes ses expressions. Une conviction qui a fait des Journées des Plantes la vitrine exceptionnelle de la richesse botanique et horticole, portée par les savoir-faire et le dynamisme des métiers de la pépinière française et européenne. En mai 2015, le rendez-vous de l’élite des pépiniéristes français et européens traversera la région parisienne du sud vers le nord pour gagner le Domaine de Chantilly, rejoignant ainsi l’un des plus beaux parcs dessinés par Le Nôtre. Comme une forme d’accomplissement qui voudrait que les plus belles plantes aient un écrin à leur mesure. Une transmission qui s’inscrit dans la dynamique initiée par la Fondation pour la sauvegarde et le développement du domaine de Chantilly.

La transmission d’un concept
Aujourd’hui, de nouvelles perspectives enthousiasmantes se dessinent pour écrire l’avenir des Journées des Plantes. Les valeurs partagées durant plus de trois décennies demeurent. Diversité végétale, transmission des savoir-faire jardiniers, proximité des professionnels et des amateurs, débats d’idées et partage des connaissances s’inscrivent désormais dans l’un des lieux les plus significatifs de l’histoire des jardins et du paysage.

Un nouvel élan pour les Journées des Plantes
Ce nouveau chapitre des Journées des Plantes s’ouvre dans un contexte d’excellence. Où les expressions jardinières, patrimoniales et d’avenir s’épanouiront dans le jardin anglais, dessiné en 1819 pour Louis-Joseph de Bourbon, prince de Condé. Un privilège inouï compte tenu du cadre prestigieux du Domaine de Chantilly et de sa proximité avec Paris, mais aussi avec l’Angleterre, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.
Hélène et Patrice Fustier accompagneront les Journées des Plantes, en étant les ambassadeurs de l’esprit Courson, de ses jurys, de ses partenaires, de ses exposants au cours des prochaines sessions printanières et automnales.

Un point fort de la saison au Domaine de Chantilly
Le Domaine de Chantilly est très honoré d’accueillir dès le printemps 2015, les Journées des Plantes de Courson. Cette manifestation, mondialement reconnue, prendra place dans le cadre magnifique du château de Chantilly, témoin de l’évolution de l’art paysager depuis le XVIIe siècle et notamment des créations d’André Le Nôtre. Le Domaine de Chantilly perpétuera ainsi sa passion du jardin, en maintenant l’esprit insufflé par Hélène et Patrice Fustier. Cette transmission s’inscrit dans la dynamique initiée par la Fondation pour la sauvegarde et le développement du domaine de Chantilly alliant préservation du patrimoine et création d’événements d’envergure. Depuis 2005, la Fondation a mené un grand nombre de restaurations, y compris dans le parc : les parterres Le Nôtre, le jardin anglais et le Hameau. La Fondation souhaite inscrire les Journées des Plantes comme un point fort de la saison au Domaine de Chantilly.

Les 15, 16 et 17 mai 2015, rendez-vous à Chantilly à l’occasion de la 62ème session des Journées des Plantes !

Balade en avant première aux Journées des Plantes de Courson, édition d’automne

Jardin éphémère Truffaut, Journées des Plantes de Courson, Courson-Monteloup (91)
Retenu à la rédaction aujourd’hui toute la journée, je suis allé parcourir les stands de l’édition d’automne des Journées des Plantes de Courson (Essonne) hier jeudi. Voici un petit aperçu en photos de ce qui vous y attend pendant les trois jours à venir.

Aster et sauge, Le Jardin du Morvan, Journées des Plantes de Courson, Courson-Monteloup (91)Profusion de fleurs et de feuillages aux couleurs d’automne… Avec bien sûr de nombreux asters à petites ou grandes fleurs.

Euonymus et Arundo, Pépinières Lepage, Journées des Plantes de Courson, Courson-Monteloup (91)

Contraste saisissant entre le fusain écarlate et la canne de Provence panachée d’un blanc éclatant.

(suite…)

Quelques photos des Journées des Plantes de Courson

Bouquet d'alstroemères, Turciflore, Ets Pierre Turc, 60ème Journées des Plantes de Courson, Courson-Monteloup (91)
Par une superbe journée ensoleillée, j’ai parcouru de long en large tous les stands de l’édition printanière des Journées des Plantes de Courson tout en essayant d’assister aux différents et très nombreux évènements programmés ce vendredi. Une véritable course contre la montre, mais j’ai quand même pu profiter des petits trésors apportés par les exposants et je suis reparti les bras chargés de plantes et avec une belle moisson de photos dont voici quelques unes.

Orlaya et ancolies, Le Jardin du Morvan, 60ème Journées des Plantes de Courson, Courson-Monteloup (91) (suite…)