En juin, le parc du Château de Courson voit la vie en jaune

Physocarpus opulifolius 'Darts' Gold', photo Fotolia / 4iffa
Durant tout le mois de juin, le visiteur du parc du château de Courson (Essonne) peut découvrir la séduisante palette de floraisons jaunes qui se décline au long des allées et sont à apprécier selon un parcours bien précis.

Le jaune est une couleur qui a toujours fait parler d’elle. Dans les jardins, cette couleur joyeuse et audacieuse se remarque pour sa précocité : les premières floraisons de printemps sont toujours habillées de jaune. Rayonnant et lumineux, le jaune promet d’apporter une touche de gaité à n’importe quel décor naturel. Cette couleur primaire, solaire et chaleureuse, sait aussi parfaitement s’exprimer dans des déclinaisons aux nuances contrastées, du safran au citron en passant par le moutarde.

En juin, dans le parc labellisé « Jardin remarquable » du Château de Courson, le jaune est à son apogée. Annonciatrice d’un été lumineux, la couleur jaune s’épanouit notamment sur divers conifères, sur des cornouillers, des physocarpes, des érables, un catalpa doré, des rosiers grimpants, des hémérocalles, des iris, du chèvrefeuille et des vivaces comme les pigamons (Thalictrum) du petit pont ou les achillées.

Pour apprécier ces tonalités, ces dégradés, ces senteurs et ces formes qui se fondent dans un décor raffiné digne d’un tableau de maître, le visiteur peut suivre le tout nouveau Parcours d’Hippolyte, dans toute sa partie autour de l’étang de Bühler. Chacune des étapes citées ci-dessous correspond au tracé figurant sur le plan général du parc du Domaine de Courson. À tous les visiteurs qui souhaitent découvrir la vie en jaune, Courson réserve des instants de grâce à de nombreux endroits dans son parc :

Étape 18 du plan
Dans le jardin de conifères, cinq arbres composent un écrin de toute beauté, le cyprès d’Italie doré (Cupressus Sempervirens ‘ Swane’s Golden ‘), le cyprès à gros fruits (Cupressus macrocarpa ‘Gold Crest’), l’If fastigié doré (Taxus baccata ‘Fastigiata Aurea’), l’If compact doré (Taxus baccata ‘Adpressa Aurea’), le faux cyprès Hinoki du Japon (Chamaecyparis obtusa ‘Crippsii’) et le faux cyprès Sawara du Japon (Chamaecyparis pisifera ‘Filifera Aurea’), remarquables pour leur feuillage lumineux.

En chemin vers l’étape 4
Dans la haie champêtre, le long du petit château, sur fond de catalpa doré (Catalpa bignonoides ‘Aurea’) et de cornouillers jaunes (Cornus alba ‘Aurea’), on remarquera une rose musquée jaune (Rosa ‘Buff Beauty’) qui semble monter à l’assaut d’un physocarpe à feuilles d’obier dont le feuillage se teinte de jaune du printemps à l’automne (Physocarpus opulifolius ‘Darts’ Gold’).

Étape 5 du plan
Dans l’ancien jardin de conifères, un thuya géant doré (Thuya plicata ‘Zebrina’) au bord du chemin monte la garde, juste avant les cyprès de Louisiane.

Étape 6 du plan
Les iris (Iris pseudocorus) jaunes achèvent leur floraison spectaculaire, formant une sorte de ceinture jaune d’or tout autour des berges de l’étang. Après l’étape 6 du plan et les cyprès chauves, le promeneur doit quitter provisoirement le chemin du parcours d’Hippolyte et passer derrière le massif de rhododendrons pour admirer le jeune érable plane jaune (Acer platanoides ‘Princeton Gold’). Entouré de tilleuls à feuilles géantes (Tilia monticola, originaire d’Amérique du Nord et dont les feuilles peuvent mesurer jusqu’à 30 cm), l’érable sycomore (Acer pseudoplatanus ‘Brillantissimum’) rose crevette au printemps est devenu jaune vif en juin.

Étape 9 du plan
Une fois revenu sur le chemin du bord de l’étang, il faut aller directement jusqu’à l’étape 9. Après les bambous au bord de l’étang, un jeune tulipier de Virginie (Liriodendron tulipifera) déploie ses fleurs en forme de tulipe jaune et bleu.

Étape 16 du plan
Ici, c‘est un vieux tulipier de Virginie planté vers 1920 qui laisse pencher au-dessus du petit pont et du canal ses jolies corolles fleuries.

Étape 15 du plan
Une fois dépassés le sequoia et le parrotia, le promeneur prend la direction des serres. Les rosiers ‘Charles de Nervaux’, accolés aux rosiers roses ‘Domaine de Courson’, donnent à admirer leur discrète et délicate floraison printanière jaune et réservent bien des surprises colorées. Leurs fleurs passent du jaune à l’abricot, puis au rose, plus tard dans la saison.

Étape 22 du plan
Dans l’ancien potager, sur le grillage de gauche, le rosier jaune pâle ‘Ghislaine de Féligonde’ étale son opulente floraison. Au sortir du potager dans les plates-bandes situées au pied des piliers, des achillées champêtres se mêlent aux exotiques hampes florales bicolores jaunes et orange des Kniphofia originaires d’Afrique et qui évoquent d’étranges chandelles maléfiques, d’où leur nom de tison de Satan.

Informations pratiques
Domaine de Courson
91680 Courson-Monteloup.

  • Parc : ouvert tous les jours, du lundi au samedi, de 14h à 18h et dimanche, de 10h à 18h (dernière entrée à 17h). Tarif entrée parc : 10 € par adulte et 8 € par enfant de 7 à 12 ans.
  • Château : visite le dimanche, de 14h à 18h. Visite spéciale pour les enfants, à 16h. Tarif entrée « château + parc » : 12 € par adulte et 10 € par enfant de 7 à 12 ans (gratuit jusqu’à 6 ans).

Tél. : 01 64 58 90 12.
www.domaine-de-courson.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *