Archives de mots clés: cimetière

Couleurs d’automne dans le cimetière du Père Lachaise

Arbre et tombeaux, cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75)
Le week-end dernier je suis allé faire un tour dans le cimetière du Père Lachaise, le plus grand espace vert de Paris où les arbres nombreux avaient pris de belles couleurs d’automne. Et bien sûr, avec de nombreux chrysanthèmes, Toussaint oblige.

Cotoneaster et feuilles mortes, cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75)
La météo n’était pas terrible, mais les couleurs étaient assez vives et soutenues pour ressortir parmi la grisaille ambiante.

Arbre et tombeaux, cimetière du Père Lachaise en automne, Paris 20e (75) (suite…)

Les achats de végétaux d’ornement à l’occasion de la Toussaint

La dernière synthèse Filière horticulture de FranceAgriMer (octobre 2015) est consacrée aux achats de végétaux d’ornement par les Français à l’occasion de la Toussaint en 2014. Elle a été réalisée à partir des données issues du panel de consommateurs de TNS cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor.

En 2014, le marché des végétaux d’ornements destinés au cimetière et obsèques représente 63,8 millions d’entités pour 823 millions d’euros soit 12 % de l’ensemble du marché des végétaux en volume et 27 % du marché en valeur. Le nombre de foyers acheteurs a progressé en 2014 par rapport à 2013 pour atteindre 12,3 millions de foyers. Même si les volumes achetés se maintiennent, ce segment de marché recule de plus de 2 % en valeur.

Par ailleurs, ce marché reste fortement polarisé autour de la date clé du 1er novembre puisque 52 % des quantités achetées et 35 % des sommes dépensées sont réalisées pour la Toussaint. Sur la seule période d’octobre et novembre 2014, le marché des végétaux pour le cimetière est en recul en quantités mais affiche une hausse en sommes dépensées (+ 4,6 %) et représente plus de 360 millions d’euros. Sur cette période, la majorité des achats pour le cimetière se concentre sur le mois d’octobre (77 % des quantités).

Fleurs de chrysanthème, photo Fotolia / Nik MerkulovLes achats à l’occasion de la Toussaint
En 2014, le nombre de foyer acheteurs de végétaux pour la Toussaint s’élève à près de 9,6 millions et les achats à cette occasion représentent 33,3 millions d’entités pour 287 millions d’euros. Les sommes dépensées et les quantités achetées baissent respectivement de 1 % et 1,9 % par rapport à 2013.

Parmi les végétaux d’ornement pour le cimetière achetés à l’occasion de la Toussaint, on observe une large prédominance des plantes en pot soit 96 % (+1 pt/2013) des quantités achetées et 92 % (+1 pt/2013) des sommes dépensées. Le chrysanthème demeure l’espèce la plus achetée avec près de 7 plantes fleuries sur 10. On note également que le cyclamen progresse au détriment de la bruyère.

Les lieux d’achats
À l’occasion de la Toussaint, la grande distribution progresse, et devient le premier lieu d’achat de végétaux tant en valeur qu’en volume, devant les fleuristes.

Curieuse jardinière à orpin

Orpin (Sedum) dans une pensée en céramique, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Avec le temps, une fleur en céramique posée sur une tombe du cimetière du Père Lachaise (Paris 20e) a accumulé des débris végétaux entre ses pétales ce qui a permis la formation d’un peu d’humus, suffisamment pour permettre à un orpin (Sedum) de venir se semer ou se bouturer.

Et cela lui a suffit pour s’installer, car visiblement il résiste mieux à la chaleur et à la sécheresse que les mousses qui l’entourent.

Orpin (Sedum) dans une pensée en céramique, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Il s’agit d’un Sedum album je pense car à d’autres endroits, des touffes plus fournies sont en pleine floraison avec des petites fleurs blanches. Une petite plante vivace parfaite pour les endroits ensoleillés et secs pendant l’été.

Les dégâts de la pyrale du buis

Haie de buis complètement défoliés par la pyrale du buis dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Où la pyrale passe, les buis trépassent… Enfin pas encore heureusement, mais leur état n’est pas brillant quand les chenilles de ce papillon ont dévoré tout le feuillage ne laissant plus que les rameaux à nu. Sur une haie, la défoliation est impressionnante.

Haie de buis complètement défoliés par la pyrale du buis dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Les buis ne sont pas morts, car ils redonnent des nouvelles pousses par ci par là. Mais cela doit considérablement les affaiblir. Et les jeunes pousses risquent fort de connaître un triste sort…

Le bergénia, robuste fleur de cimetière

Bergénia fleuri en hiver dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)
Rares sont les plantes susceptibles de pousser et de fleurir dans les conditions de culture particulièrement difficiles qu’offrent les potées ou jardinières décorant les tombes dans les cimetières. Le bergénia en est une, capable de résister même sans soins. Il se distingue avec son feuillage élégant à longueur d’année et sa belle floraison hivernale qui annonce le retour du printemps.

Bergénia fleuri en hiver dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75) (suite…)