Après une fête des plantes, c’est jardinage sur le balcon !

Jardinage, plantations et transplantations au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75), 21 mai 2018, photo Alain DelavieJ’ai encore trouvé plein de belles plantes lors des Journées des Plantes de Chantilly qui se sont déroulées le week-end dernier. Le printemps étant déjà bien avancé, les plantations et transplantations ne peuvent plus attendre. Qu’importe la fatigue, le jardinage s’impose et j’ai donc passé mon lundi de Pentecôte à planter, transplanter et nettoyer.

Je dois avouer que j’ai commencé ce matin avec peu d’entrain tant l’ampleur du travail était conséquente et la fatigue des derniers jours importante. Pot après pot, plantation après plantation, repiquage et transplantation après division, les choses ont avancé. J’y ai consacré ma journée entière.

Tous mes achats n’étaient pas raisonnés, j’ai donc du improviser pour marier les plantes et leur trouver une place qui leur conviennent. Le plus dur, ça a été de dépoter les plantes vivaces installées depuis deux ou trois ans maintenant. Les racines de certaines avaient envahies tout le pot, et l’arrachage s’est souvent révélé un travail de forçat ! Et puis, le changement de terreau est aussi un sacré boulot, j’en ai rempli des sacs que j’ai du descendre ensuite dans les poubelles, cinq étages à descendre et à remonter sans ascenseur, c’est du sport ! Et bien sûr, après le jardinage, c’est le grand nettoyage, sur le balcon mais aussi dans l’appartement, car avec mes allées et venues, j’ai ramené de la terre partout.

Je n’ai pas fini mon jardinage, mais le plus important est fait et j’ai retrouvé une circulation facile sur mon balcon qui n’est plus encombré. Finalement, mes différents coups de coeur se sont bien assemblés et accordés entre eux, avec des compositions que je n’aurai pas imaginées sans l’aide du hasard. J’ai encore trois potées à modifier et recréer, cette semaine, tout devrait être achevé. Et je vais essayer d’être très raisonnable à l’École du Breuil le week-end prochain pour les portes ouvertes…

Commentaires (5)

  1. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    En fait je ne parle pas des semis spontanés qui apparaissent ici et la sur mon balcon… Mais c’est le massacre au printemps car ils poussent partout, entre le Tinantia trop prolifique, la renouée ‘Painter’s Palette’, les pinellias et l’impatience à fleurs jaunes que j’avais achetée l’an dernier… Gare à l’invasion sans contrôle !

  2. jpp

    Moi ce sont les semis qui m’encombrent.Comme Alain, je suis trop gourmand et je ne sais plus où les repiquer. J’ai fourgué mes tomates en trop, c’est déjà ça…

  3. mamiefanfan

    bon courage, mais quand on aime, on ne compte pas !!

  4. Josette

    Etre raisonnable en allant à l’Ecole du Breuil ? C’est comme une fourmi de 18 mètres….

    J’admire l’ampleur du sceau de Salomon.

    Bon jardinage et bon nettoyage.

  5. Chasseriau Michèle

    Travail de forçat là!!Je me plains du travail dans 100 m²de jardin, mais sur 1 balcon, qu’elle galère pas de place, les allers/retours avec les sacs de terre dans les escaliers, puis le nettoyage du balcon et de l’appartement! J’ai hâte de voir le résultat en espérant que le merle ne va pas venir défaire tout ce travail! Bon courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.