Un zamioculcas en version très compacte

/, plante exotique, potée ou jardinière/Un zamioculcas en version très compacte

Un zamioculcas en version très compacte

Forme compacte de Zamioculcas zamiifolia, Aracée, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)
Ma balade dans le Marché aux fleurs sur l’Île de la Cité (Paris 1er) a été fructueuse. J’y ai déniché cette forme très compacte de Zamioculcas zamiifolia.

En passant devant une première fois, la disposition des folioles plus serrées les uns contre les autres m’a intrigué, mais rien n’était indiqué sur l’étiquette. En repassant une seconde fois et en l’observant de plus près, il n’y avait plus aucun doute. C’était bien une forme plus trapue de cette plante que j’aime toujours autant depuis qu’elle a été lancée sur le marché des plantes d’intérieur. Et je me trouvais avec une forme différente de la plante type, vite très volumineuse et de la variété ‘Zamicro’, aux folioles plus espacées et surtout plus fines, plus étroites.

Forme compacte de Zamioculcas zamiifolia, Aracée, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)J’ai donc les trois formes chez moi. Le type, de plus en plus grand avec des feuilles qui peuvent vite atteindre un bon mètre de longueur. ‘Zamicro’, une miniature qui après plusieurs années de culture ne dépasse toujours pas les 40 à 50 cm de hauteur, avec des tiges qui restent fines et des petites folioles. Et cette nouveauté !

Forme compacte de Zamioculcas zamiifolia, Aracée, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)
On distingue bien l’insertion plus rapprochée des folioles et leur disposition plus serrée sur la tige.

Forme compacte de Zamioculcas zamiifolia, Aracée, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)
Le jeune pied acheté a déjà des racines très volumineuses qui ont déformé le pot en plastique. Je vais peut-être le rempoter sans tarder, ne serait ce que pour pouvoir mieux l’arroser.

Forme compacte de Zamioculcas zamiifolia, Aracée, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)Je suis très content de ma nouvelle acquisition. Si elle se comporte comme les deux autres, nous allons vivre ensemble de nombreuses années. Ce que j’espère !

Bon, maintenant, je n’ai plus qu’à trouver une des formes à feuillage panaché de blanc. J’en rêve depuis des années. Un jour peut-être…

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

3 Comments

  1. jardin de Bésignoles 13 juin 2018 at 22 h 48 min

    Au cas ou vous n’auriez toujours pas trouvé son nom , il s’agit de zamioculcas ‘zenzi’, je viens aussi de craquer et me demandait comment avait évolué le votre.

  2. @nnie 54 28 mai 2017 at 20 h 46 min

    Je possède le premier type qui m’a fait quelques tiges mais semble s’en tenir à 40 cm. Un rempotage est nécessaire aussi, il grandira c’est certain. Celui-ci est chouette les feuilles sont plus rendes aussi. En panaché je ne connais pas.
    annie

  3. mamiefanfan 28 mai 2017 at 16 h 22 min

    très belle plante

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui