Archive journalières: 15 novembre 2016

Événements autour du « Jardin solidaire » à Paris

Si vous souhaitez rencontrer Olivier Pinalie, l’auteur de Chronique d’un Jardin solidaire, une aventure humaine et botanique, il sera au cœur de deux événements dans les prochains jours à Paris.

Déambulation oratoire avec Olivier Pinalie, Paris 20e (75), 20 novembre 2016
Le dimanche 20 novembre 2016 à 15h, une « déambulation oratoire » partira du 33, rue des Vignoles dans le 20e arrondissement de Paris. L’occasion de suivre Olivier Pinalie sur les lieux mêmes du jardin. Cette présentation sera suivie d’une intervention sur la gentrification de Paris et par la projection de films. (suite…)

Novembre gris mais pélargo fleuri !

Pelargonium zonale Little Lady sur mon balcon parisien en automne, Paris 19e (75)
Mon pied de géranium zonale Little Lady a beau être une miniature, il n’en est pas moins très robuste et très florifère. La grisaille de l’automne et de ce mois de novembre ne le gêne guère, car il continue à former de nouveaux boutons floraux et de beaux bouquets de fleurs éclatantes.

J’avais pourtant pris soin de couper tous les boutons floraux en octobre, mais il n’a pas fait assez froid et ce géranium zonale modèle réduit est décidément une bonne nature. une bonne petite plante que je compte bien garder. À la première alerte de coup de froid, je vais la mettre plus à l’abri et l’emmitoufler pour mieux passer l’hiver.

Bégonia tubéreux auto nettoyant

Tiges du bégonia tubéreux à feuillage pourpre et floraison orange tombées au sol sur mon balcon parisien en automne, Paris 19e (75)Ma potée de bégonia tubéreux à feuillage pourpre et fleurs orange vif s’est débarrassé de son feuillage et de ses tiges. D’un seul coup, tous les rameaux se sont détachés de la souche tubéreuse et sont tombées sur le sol de mon balcon. L’heure du repos a sonné !

J’ai aussitôt décroché la suspension pour la mettre à l’abri à l’arrière du balcon, dans un endroit bien au sec. Quand les températures deviendront trop froides, j’envelopperai la potée dans du plastique à bulles pour l’empêcher d’avoir trop froid en hiver.

La deuxième potée ne devrait pas tarder à suivre le chemin. Les tiges se penchent de plus en plus, j’ai cessé les arrosages… C’est la fin (provisoire) des bégonias !