Impatiens qingchanganica ‘Emei Dawn’

/, fleur, Paris, plante exotique, plante vivace/Impatiens qingchanganica ‘Emei Dawn’

Impatiens qingchanganica ‘Emei Dawn’

Impatiens qingchanganica 'Emei Dawn', Balsaminacées, Fête des plantes d'automne, Domaine de Saint-Jean de Beauregard, Saint-Jean de Beauregard (91)
Ce n’est pas le nom impossible de cette espèce d’impatience qui m’a fait craquer lors de la Fête des Plantes d’automne de Saint-Jean de Beauregard, mais les grosses fleurs au tendre coloris rose pêche teinté d’orange et la rusticité de cette belle petite plante exotique.

Impatiens qingchanganica 'Emei Dawn', Balsaminacées, Fête des plantes d'automne, Domaine de Saint-Jean de Beauregard, Saint-Jean de Beauregard (91)Cette impatience a été récoltée en 1998 par Dan Hinkley sur le mont E’meishan au Sichuan (Chine). Célèbre montagne où a été dressé le premier temple bouddhiste de la région du Sichuan.

Impatiens qingchanganica 'Emei Dawn', Balsaminacées, Fête des plantes d'automne, Domaine de Saint-Jean de Beauregard, Saint-Jean de Beauregard (91)
Impatiens qingchanganica
‘Emei Dawn’ ne dépasse pas 30 cm de hauteur. La floraison plutôt tardive apparaît du milieu de l’été jusqu’en automne. Les tiges et les feuilles disparaissent en hiver. La plante est donnée comme étant rustique jusqu’à des températures de -15 °C.

À installer dans un sol humifère qui reste frais pendant la belle saison.

Cette impatience est proposée par la pépinière Vert’Tige.

By |2015-09-26T21:50:44+00:00septembre 26th, 2015|balcon et terrasse, fleur, Paris, plante exotique, plante vivace|2 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

2 Comments

  1. […] tout début d’avril, l’autre (ci-dessus) il y a quelques jours. La croissance de cette impatience exotique mais rustique que je trouvais déjà très prolifique semble confirmer son petit côté […]

  2. jpp 27 septembre 2015 at 10 h 19 min

    Très beau, bon pépiniériste qui endurcit ses plantes au lieu de les élever dans du coton ; à essayer à Saint-Serge, malgré le milieu sec, car c’est une des rares espèce qui s’y maintiennent bien. Et en plus, si ça peut passer l’hiver…

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui