Attaque impressionnante d’hyponomeutes sur les saules du parc de Bercy (Paris 12e)

/, maladie ou ravageur, parc ou jardin, Paris/Attaque impressionnante d’hyponomeutes sur les saules du parc de Bercy (Paris 12e)

Attaque impressionnante d’hyponomeutes sur les saules du parc de Bercy (Paris 12e)

Défoliation des saules par les chenilles d'Hyponomeutes dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)
Si vous allez vous balader dans le parc de Bercy, vous rencontrerez quelques arbres, des saules uniquement, pratiquement sans feuille et couverts d’immenses toiles blanchâtres. Et si vous vous approchez davantage, vous repérerez vite les milliers de chenilles qui vivent sous ces tentures protectrices. Des chenilles de l’hyponomeute, un petit papillon nocturne.

Défoliation des saules par les chenilles d'Hyponomeutes dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)L’arbre en entier est couvert de toiles.

Toile des chenilles d'Hyponomeutes sur le tronc d'un saule dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)

Sur le tronc, la présence de la toile est encore plus spectaculaire. L’arbre défeuillé est complètement enveloppé.

Toile des chenilles d'Hyponomeutes sur le tronc d'un saule dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)
Et cette toile se prolonge à la base du tronc comme si elle s’enracinait au sol.

Toile des chenilles d'Hyponomeutes sur le tronc d'un saule dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)
En regardant de plus près, on voit les chenilles se déplacer sous la toile.

Toile des chenilles d'Hyponomeutes sur le tronc d'un saule dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)

Toile des chenilles d'Hyponomeutes sur le tronc d'un saule dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)
Les pauvres saules n’ont pratiquement plus de feuillage.

Défoliation des saules par les chenilles d'Hyponomeutes dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)

Défoliation des saules par les chenilles d'Hyponomeutes dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)
Et les chenilles s’agglutinent là où il reste encore quelques feuilles à dévorer.

Défoliation des saules par les chenilles d'Hyponomeutes dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)
La Ville de Paris a disposé des affiches pour informer les visiteurs du parc de Bercy. Cette attaque dure environ trois semaines et ne fait l’objet d’aucun traitement. Les arbres referont ensuite de nouvelles feuilles et reprendront leur croissance. L’invasion et les dégâts sont spectaculaires, mais pas dangereux. Et les chenilles ne sont pas urticantes.

Avis concernant la défoliation des saules par les chenilles d'Hyponomeutes dans le parc de Bercy au printemps, Paris 12e (75)
En Europe, on trouve neuf espèces d’hyponomeutes pas faciles à différencier, si ce n’est par les plantes hôtes qu’ils colonisent et dévastent :

  • Yponomeuta rorellus (saule),
  • Yponomeuta malinellus (pommier et poirier),
  • Yponomeuta padellus (quetschier, merisier, sorbier des oiseleurs, aubépine noire et aubépine blanche),
  • Yponomeuta evonymellus (merisier à grappes),
  • Yponomeuta mahalebellus (faux merisier),
  • Yponomeuta irrolelus, Y. cagnagellus, Y. plumbellus (fusain d’Europe),
  • Yponomeuta vigintipunctatus (Sedium telephium)

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

7 Comments

  1. Cermal 10 mai 2018 at 20 h 58 min

    Oui à voir. Qu’il n’y aura pas de dommage. Rien qua voir se qua fait la pirale sur d’autres espèces qui se retrouve en voi d’extinction. Je doute fortement. Sa fait peur !!

  2. Michèle 2 juin 2014 at 22 h 45 min

    Vraiment très spectaculaire, je comprend que le parc prévienne les visiteurs heureusement ce n’est pas dommagable pour les arbres,

  3. Josette 1 juin 2014 at 12 h 49 min

    J’ai déjà vu de semblables dégâts sur les arbres et je suis contente d’apprendre que c’est sans suite dommageable.

  4. mohair 1 juin 2014 at 12 h 42 min

    encore merci pour vos informations et vos photos,
    de mon côté j’ai vu l’opéra-bouffe Giroflée Girofla de Lecoq Charles,
    dans le 15ème, c’était frais et très bien chanté !!
    Il va être diffusé dur You tube

  5. mamiefanfan 1 juin 2014 at 11 h 49 min

    Impressionnant !!! si les arbres ne sont pas condamnés c’est plutôt rassurant !!!

  6. jpp 1 juin 2014 at 11 h 14 min

    Spectaculaire . Pourvu que mes pommiers à la campagne n’aient pas subi ça , ils sont l’objet de telles infestations de temps en temps, alors pour une fois que le printemps s’était bien déroulé !

  7. nanou 1 juin 2014 at 9 h 06 min

    les films mettant en scène le fantastique n’ont donc rien inventé !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui