Crevette Amano (Caridina multidentata)

/, aquariophilie/Crevette Amano (Caridina multidentata)

Crevette Amano (Caridina multidentata)

Crevettes Amano sur Aegagropila linnaei, Jardinerie Botanic Gaillard, Haute-Savoie
Ne pouvant plus arriver à me débarrasser des algues vertes filamenteuses qui poussent à foison dans un de mes nano aquariums, j’ai fini par acheter trois crevettes d’Amano, réputées grosses consommatrices d’algues. Mais après quelques semaines, le résultat n’est pas suffisant. Je ne suis pas déçu pour autant car j’ai découvert cette espèce robuste, très remuante et facile à observer.

Crevettes Amano et Aegagropila linnaei, Jardinerie Botanic Gaillard, Haute-SavoieCela me change de mes crevettes miniatures (Neocaridina heteropoda), qui mesurent à peine 2 cm de longueur pour les adultes et que je peine à voir parmi la végétation dense de leur petit aquarium. La crevette Amano est un gros spécimen, qui atteint facilement 4 à 5 cm. Une belle crevette !
Si les deux espèces se ressemblent beaucoup et sont toutes aussi transparentes l’une que l’autre, au moins la plus grande est plus facile à observer. Et elle ne se cache guère dans l’aquarium qu’elle parcoure en tous sens, de bas en haut, de haut en bas, de l’arrière vers l’avant et vice-versa, avec des pauses dans les « prairies » d’algues filamenteuses qu’elle grignote à longueur de journée. Mais les algues poussent décidément trop vite, même en réduisant fortement la durée de l’éclairage.

Crevettes Amano, Jardinerie Botanic Gaillard, Haute-Savoie
Si mes crevettes miniatures se reproduisent sans problème depuis plusieurs mois, la reproduction des crevettes Amano est difficile car les larves naissantes doivent vivre en eau saumâtre. Je ne suis pas équipé, donc pas de multiplication. Mais il paraît que ces crevettes peuvent vivre jusqu’à 10 ans. Et elles semblent bien se plaire dans leur bac où la nourriture ne manque pas. Ce qui ne les empêche pas de se jeter sur les petits granulés JBL Novo Prawn qui contiennent 20% d’orties et que je leur distribue de temps à autre. Elles ont déjà mué plusieurs fois sans problème et elles sont toujours bien actives, pour ne pas dire remuantes, bousculant parfois les micro rasboras (Boraras brigittae) qui peuplent l’aquarium. Elles mettent de l’animation dans l’aquarium !

Quant aux algues, je n’ai plus qu’à continuer mes nettoyages réguliers et fréquents…

By |2014-03-25T22:31:03+00:00mars 26th, 2014|animaux, aquariophilie|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. mamiefanfan 26 mars 2014 at 10 h 27 min

    Je trouve cela attrayant, et reposant. N’avez vous pas peur ques les grosses crevettes mangent les petites à la longue ??? a moins que les « grosses » ne soient qu’herbivores ??

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui