L’hiver sans protection de l’impatiens sodenii

L'automne et l'hiver auront été tellement doux dans Paris que je n'ai pas été obligé de protéger mes plantes peu rustiques sur mon balcon. Mon pied d'Impatiens sodenii subsp. sodenii que j'avais rabattu en fin d'automne pour pouvoir l'envelopper plus facilement avec des protections a passé la mauvaise saison à l'air libre et montre déjà des signes de reprises.