Des fleurs et des parfums avec la culture en carafe

Jacinthes forcés cultivées en hydroponie sur carafe

Tout le monde connait la culture des bulbes de jacinthes forcés sur une carafe remplie d’eau. Cette méthode n’a rien de nouveau, elle est même devenue courante et permet d’obtenir une belle floraison parfumée tout en voyant pousser la plante dans tous les sens. Mais ce procédé de culture en hydroponie peut aussi vous procurer des aromates frais quelle que soit la saison.

Vous pouvez forcer de la même façon des bulbes d’amaryllis, en choisissant un contenant plus volumineux bien sûr pour pouvoir accueillir l’énorme bulbe et les grosses racines qui vont en sortir. On pourrait aussi tenter des tulipes et des narcisses forcés.

Mais la culture en carafe permet aussi d’obtenir de l’ail ou de l’oignon frais à volonté.
En lieu et place du bulbe de jacinthe, vous posez un bel oignon ou une tête d’ail entière avec toutes ses gousses (achetés dans n’importe quelle épicerie ou supermarché au rayon légumes). Comme pour la jacinthe, faites affleurer l’eau juste sous le bulbe. Et installez votre composition près d’une baie vitrée, à la lumière, pas forcément au soleil. En quelques semaines, les racines vont apparaître et se développer dans l’eau située dans la partie inférieure de la carafe. À l’opposé, des jeunes pousses vont sortir du bulbe. Des pousses bien vertes et tendres. Au doux goût d’ail ou d’oignon frais.
Quand les feuilles ont assez poussé, vous les coupez pour les utiliser aussitôt en cuisine, comme si elles avaient été cueillies dans le jardin. Soit feuille à feuille en coupant à la base, soit un morceau de feuille. D’autres feuilles peuvent repousser tant que les réserves du bulbe ne sont pas épuisées. Des aromates à portée de la main, à la saveur subtile bien plus douce que celle des bulbes eux-mêmes, sans avoir à sortir. Et cette cueillette est possible tout l’hiver, quand il n’y a plus ni ail, ni oignon, ni échalote dans les potagers. Quand on voit le prix du brin de ciboulette frais vendu sous plastique…

Commentaires (4)

  1. Alain of Paris (Auteur de l'article)

    Les bulbes forcés cultivés dans de la terre et en pot peuvent, quand ils ont fini de fleurir, retourner au jardin. La culture dans la terre évite l’épuisement complet du bulbe qui ne peut plus refleurir ensuite. En terre, il est possible de faire refleurir ces bulbes forcés. Dans l’eau, le bulbe s’épuise à produire les feuilles et les fleurs.

  2. mamiefanfan

    super, je vais essayer aussi !!!!

  3. Laurence

    Mais alors, à quoi sert la terre quand on les cultive en pot ?
    Le bulbe se nourrit-il uniquement de l’eau ?

  4. bellaciao

    eh eh eh pas bête !!! je m’en va essayer rapidement ! un peu de feuilles d’oignon fraîches et quels graines germées, voilà un bon complément à une salade d’endives …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.