La belle écorce du cèdre à encens

//La belle écorce du cèdre à encens

La belle écorce du cèdre à encens

Cèdre à encens (Calocedrus decurrens), Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)

Et oui, il y a des cèdres à encens (Calocedrus decurrens) en région parisienne ! C’est une des nombreuses surprises que l’on peut rencontrer en parcourant l’immense Arboretum de Chèvreloup à Rocquencourt (Yvelines).

Écorce d'un cèdre à encens (Calocedrus decurrens), Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)

L’écorce a une couleur brun-rouge. Elle est fibreuse, épaisse et ressemble à celle du séquoia géant. Le sujet photographié dans l’Arboretum de Chèvreloup avait une couleur inattendue, brun rouge et vert fluo. Mousse, lichen ou algues ? Quel que soit le végétal qui envahit et recouvre l’écorce, le résultat est très beau.

Écorce d'un cèdre à encens (Calocedrus decurrens), Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)
Écorce d'un cèdre à encens (Calocedrus decurrens), Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)
Écorce d'un cèdre à encens (Calocedrus decurrens), Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)
Le feuillage de ce beau conifère ressemble assez à celui du thuya. Il dégage une odeur agréable de résine quand on le froisse. Quand on brule l’écorce, une senteur qui rappelle celle de l’encens se répand dans l’air. Mais le véritable encens provient d’un autre arbre, qui ne pousse pas en France : Boswellia sacra.

Écorce d'un cèdre à encens (Calocedrus decurrens), Arboretum de Chèvreloup (MNHN) à Rocquencourt (Yvelines)

Parmi les arbres remarquables de Paris, il y a un cèdre à encens, situé dans le jardin des Champs-Élysées (Paris 8e). Il y a été planté en 1854. Il est remarquable par sa taille et par son âge. En 2011, cet arbre mesurait 20 mètres de hauteur pour un tronc de 1,95 mètre de circonférence.

 

By |2011-09-18T21:50:54+00:00septembre 21st, 2011|arbre ou arbuste|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. Pierre 29 septembre 2011 at 16 h 51 min

    Merci pour cette sorte de notes, que j’apprécie beaucoup, même si elle n’est pas très commentée.
    (Récemment il y avait eu le cormier, aussi).
    Bien amicalement

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui