Archive journalières: 26 mai 2011

Le printemps aux Tuileries, découverte de l’art du jardin

Fin mai et début juin, durant trois week-ends, le jardin des Tuileries et sa librairie célèbrent la nature et ses secrets. Au cœur du plus grand jardin public de Paris, des paysagistes professionnels, des jardiniers et des amateurs se rencontrent autour d’une passion commune : le jardin. De nombreux évènements : visites de jardins éphémères, initiation à la culture biologique, ateliers pour enfants, dédicaces d’ouvrages, offrent à chaque visiteur une occasion unique de profiter de ces 12 hectares de verdure au cœur de la capitale.

Cultiver son jardin
Du 3 au 5 juin, Rendez-vous au jardin pour fêter le thème du Jardin nourricier.
Trois animations proposent à tous de découvrir l’incroyable végétation des Tuileries.
Le vendredi 3 juin, les scolaires sont invités à participer à l’atelier « Du jardinage biologique au potager pédagogique » afin de comprendre le mode de culture des fruits et légumes de nos assiettes.
Pour tous les curieux, les samedi 4 et dimanche 5 juin, les jardiniers des Tuileries dévoilent les mystères de leur potager et leur mode de culture biologique.
Ouvert à tous également, les visites commentées du plus grand jardin parisien se dérouleront du vendredi au dimanche de 14h à 15h30.

Un week-end en famille au jardin des Tuileries
Le samedi 18 et dimanche 19 juin, le Louvre se met au vert et accueille parents et enfants dans le jardin des Tuileries : d’ateliers animés en balades commentées, c’est aussi l’occasion de découvrir la sculpture en plein-air.

Rencontres d’auteurs à la librairie des jardins
La librairie des jardins, située place de la Concorde à la grille d’honneur du jardin des Tuileries, est l’unique librairie de Paris proposant plus de 4000 ouvrages en lien avec le monde du jardin. Le dernier week-end de mai, puis le premier week-end de juin, de nombreux auteurs spécialistes du jardin, tels Stéphane Marie ou Claude Bureaux, vous donnent rendez-vous pour des séances de dédicaces à la librairie. Ce sera également l’occasion de découvrir le jardin éphémère de Raphaël Boudon spécialement conçu pour l’occasion.
(suite…)

Jardins Jardin aux Tuileries du 27 au 29 mai 2011

Jardins, jardin est l’événement national dédié aux tendances du jardin en ville et du design d’extérieur. Chaque année, Jardins, Jardin s’installe au coeur de Paris dans le jardin royal historique des Tuileries créé par le Nôtre. Pendant quatre jours, la manifestation devient un lieu de création, d’exposition et de promotion pour toute une profession et pour un public de citadins épris de nature, adeptes des joies du jardinage ou sensibles aux enjeux du développement durable.


On vit en ville, mais on éprouve l’irrésistible besoin de retourner vers la terre et vers le végétal, d’adoucir le minéral, d’oublier la pression urbaine.
Jardins, Jardin croît et se ramifie depuis 8 ans et chaque année jardins éphémères, mobilier, design, végétaux, objets et outils s’épanouissent, toujours plus nombreux et plus innovants.
Jardins, Jardin est LA manifestation dédiée à l’art des jardins urbains. (suite…)

Frais la nuit, chaud le jour : l’oïdium fait des ravages

Les belles journées printanières souvent chaudes s’accompagnent de nuits relativement fraiches. L’amplitude thermique entre le jour et la nuit est très importante, ce qui favorise les maladies cryptogamiques, apparues de bonne heure cette année. Le blanc envahit les rosiers, les mahonias, les berbéris et bien d’autres plantes dans les jardins et sur les balcons.

Blanc ou oïdium du rosier

Jeunes pousses d'un rosier couvertes d'oïdium, mai 2011, photo Alain Delavie

Les écarts de températures importants entre le jour et la nuit favorisent souvent une condensation sur les feuilles et les boutons floraux propice au développement de cette maladie provoquée par des champignons parasites. Il existe différentes espèces de champignons souvent inféodées à une plante particulière. Le blanc des rosiers est provoqué par Podosphaera pannosa (=Sphaeroteca pannosa). Sur fraisier, il s’agit de Podosphaera aphanis. Sur les tomates, c’est Oidium neolycopersici qui se développe.

Les feuilles, tiges et boutons floraux se recouvrent d’un feutrage blanc farineux caractéristique et facile à reconnaître. Elles prennent un aspect plus ou moins gaufré, puis se dessèchent.

Comment éliminer l’oïdium ?
Le champignon parasite reste à l’extérieur des tissus de la plante, les traitements curatifs sont donc possibles après la contamination, mais ils restent le plus souvent limités, leur action étant plutôt d’empêcher la propagation de la maladie sans l’éradiquer complètement.
Le soufre est un moyen de lutte préventif et curatif utilisable en jardinage biologique. Il a une action de contact immédiate.
Les températures idéales d’application sont comprises entre 15 et 25°C. Il ne faut donc jamais traiter avec du soufre aux heures les plus chaudes de la journée car le produit de traitement se révèle alors nocif pour le feuillage de la plante contaminée.

Une solution diluée à 10% d’un extrait de prêle a une action préventive contre l’oïdium.

Pour les plantes consommées pour leur feuillage comme la menthe ou les épinards, il est préférable de ne pas traiter si l’on souhaite pouvoir continuer à récolter. Il suffit souvent de rabattre à la base le feuillage parasité du pied de menthe pour voir apparaître des nouvelles pousses indemnes de toute maladie.