La vigne vierge de l’Hôtel Duret de Chevry (Paris 3e)

/, plante grimpante/La vigne vierge de l’Hôtel Duret de Chevry (Paris 3e)

La vigne vierge de l’Hôtel Duret de Chevry (Paris 3e)

Tout près du square Georges Cain, l’Institut Historique Allemand (IHA) étale sa large façade décorée d’une belle vigne vierge flamboyante le long de la rue du Parc Royal (Paris 3e). Des guirlandes rouge vif sur l’ocre rouge de cette très belle demeure historique, l’Hôtel Duret de Chevry.

L'automne dans le Marais, Paris 3e (75)

Vigne vierge sur la façade de l'Hôtel Duret de Chevry, Institut Historique Allemand, Paris 3e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

L’Hôtel Duret de Chevry, dans le quartier du Marais, est le siège de l’IHA depuis 1994. Il est situé au 8 de la rue du Parc Royal, en face du square Léopold-Achille. C’est un des derniers hôtels construits en briques pendant la période du règne d’Henri IV et de la Régence (1594-1610).

Feuillage d'automne dans le Marais, Paris 3e (75)

Vigne vierge sur la façade de l'Hôtel Duret de Chevry, Institut Historique Allemand, Paris 3e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

La vigne vierge japonaise (Parthenocissus tricuspidata et ses variétés) peut couvrir un mur en quelques années. Son feuillage brillant est vert au printemps et en été, il devient rouge flamboyant en automne, si la plante est installée à une exposition bien ensoleillée. Elle peut pousser plus à l’ombre, mais ses couleurs d’automne sont moins vives.

L'automne dans le Marais, Paris 3e (75)

Vigne vierge sur la façade de l'Hôtel Duret de Chevry, Institut Historique Allemand, Paris 3e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Contrairement au lierre qui risque de dégrader la maçonnerie avec ses racines aériennes s’introduisant dans les joints friables, la vigne vierge japonaise s’accroche grâce à des petites ventouses. Tous les 2 ou 3 ans, il faut pratiquer une taille de toilettage autour des fenêtres et aux bords des gouttières pour éviter d’être envahi.

By |2010-11-03T22:01:59+00:00novembre 4th, 2010|Paris, plante grimpante|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. Plantine 4 novembre 2010 at 9 h 21 min

    Très beau et assorti aux façades … mais ils n’ont pas suivi tes recommandations pour la taille ! ça commence à ‘urger’ ! 😉

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui