Belle floraison tardive de l’aralia du Japon (Fatsia japonica)

/, fleur/Belle floraison tardive de l’aralia du Japon (Fatsia japonica)

Belle floraison tardive de l’aralia du Japon (Fatsia japonica)

Cultivé aussi bien comme plante d’intérieur que plante d’ombre dans les jardins, l’aralia du Japon fleurit tardivement. Les inflorescences de ce bel arbuste persistant apparaissent en automne. Un très beau sujet fleurit actuellement dans le Jardin du Luxembourg (Paris 6e).

Arbuste persistant à floraison automnale

Floraison de l'aralia du Japon (Fatsia japonica) dans le jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Les fleurs, blanc-crème et globuleuses, sont regroupées en grappes terminales en fin d’automne.

Arbuste persistant à floraison automnale

Floraison de l'aralia du Japon (Fatsia japonica) dans le jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Elles ne sont pas vraiment belles ni colorées, mais elles surprennent et s’accordent bien avec le graphisme fort de la plante. De plus, elles sont nectarifères, comme les fleurs du lierre, une autre plante de la famille des Araliacées. Une aubaine pour les insectes pollinisateurs qui ne sont pas encore en hibernation, car cela leur procure une source de nourriture tard en saison, juste avant les grands froids.

Arbuste persistant à floraison automnale

Floraison de l'aralia du Japon (Fatsia japonica) dans le jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

L’aralia du Japon ou encore faux aralia (Fatsia japonica), est originaire du Japon. Cet arbuste peut atteindre 4 mètres de hauteur et possède un feuillage persistant et brillant, très décoratif. L’aralia du Japon est une plante beaucoup plus résistante au froid que son aspect tropical ne le laisse supposer.

Arbuste persistant à floraison automnale

Floraison de l'aralia du Japon (Fatsia japonica) dans le jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), novembre 2010, photo Alain Delavie

Bon à savoir :
Le pied d’aralia du Japon que j’ai photographié se trouve derrière la magnifique et imposante fontaine de Marie de Médicis, dans le jardin du Luxembourg (Paris 6e).
Les parties aériennes de cet arbuste japonais sont atteintes à partir d’une température de -15 °C. La plante meurt à partir de -20 °C.
À découvrir : Fatsia japonica ‘Spider’s Web’

By |2010-11-15T21:47:00+00:00novembre 19th, 2010|arbre ou arbuste, fleur|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. Perigaud 20 novembre 2010 at 17 h 56 min

    Bonjour,

    pour information :voir le site phenoflore.

    Cordialement.

    JP

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui