Les acacias embaument Paris

Avec l’arrivée tardive des premières températures chaudes (enfin !), les floraisons des robiniers faux-acacias (Robinia pseudoacacia) parfument les rues parisiennes en ce beau mois de mai. Un régal !

Arbre à fleurs dans Paris

Grappes de fleurs d'un robinier faux-acacia dans Paris, mai 2010, photo Alain Delavie

Un parfum puissant et sucré, qui attirent les abeilles et autres pollinisateurs. Les grappes de fleurs bruissent du ballet des insectes qui butinent à coeur joie.

Le saviez-vous ?
« Robinier » vient de son « inventeur », Jean Robin, botaniste du roi Henri IV, qui le planta à Paris en 1600. Son fils Vespasien Robin le transplanta au jardin des Plantes en 1636. Les plus vieux robiniers de Paris sont toujours au jardin des Plantes et dans le square René Viviani (Paris 5e).

Commentaires (2)

  1. Telemap

    Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont en avance sur ceux de Bruxelles : celui qui se trouve devant mon immeuble n’a même pas de boutons pour le moment.

    Néanmoins, je ne suis pas pressé car je suis très allergique à ces fleurs. La floraison du Robinier sonne, pour moi, le début du rhume des foins.

    Bonne semaine.

  2. jpp

    Et ces robiniers contribuent puissamment à la présence des abeilles dans Paris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez