2 mai 2010 – Paris côté jardin

Archive journalières: 2 mai 2010

Travaux de jardinage en mai

J’ai mis en ligne la page des travaux de jardinage à effectuer en mai. Les activités jardinières ne manquent pas !

Une petite liste, un mémo des bons gestes à faire tout au long du mois pour les différents univers du jardin.
J’ai préféré les énumérer sur une page fixe pour qu’ils ne disparaissent pas, cachés par de nouveaux articles.

Le bouton d’accès à la liste est situé en haut de la page d’accueil du blog :
Travaux de jardinage : mai

Tuteur palissade en bambou

Certaines de mes plantes vivaces poussent un peu trop vigoureusement et rapidement, au détriment de leurs voisines qui seraient vite étouffées si je n’y prenais pas garde. Un tuteurage s’impose pour contenir chacune à sa place, le temps que toutes les plantes prennent leur place.

Tuteurage des plantes vivaces

Tuteur palissage en bambou dans une de mes jardinières sur mon balcon, avril 2010, photo Alain Delavie

C’est l’inconvénient avec les plantes vivaces. Celles plantées récemment ont souvent une croissance plus faible que celles mises en places plusieurs années auparavant. Mon saruma (Saruma henryi) déborde sur mon hellébore de Noël et mon strobilanthes au démarrage tardif. Dans une autre jardinière, un pied de coeur-de-Marie à fleurs blanches (Dicentra spectabilis ‘Alba’) poussent comme un fou et s’étalent sur l’oranger du Mexique planté l’année dernière, à la croissance moins vigoureuse. Mon pied de fusain rampant (Euonymus fortunei ‘Wolong Ghost’) est dorénavant protégé de l’ardeur de sa voisine, Rabdosia longituba.

J’ai donc installé ces tuteurs en bambou, en forme de petite palissade. Discrets, il assure un maintien de la base des touffes au développement excessif. Au fur et à mesure que la végétation prospère, le tuteurage disparaît à la vue, mais reste toujours aussi efficace. Si besoin, je joue du sécateur de temps à autre…

L’immense glycine de la promenade Jules Isaac

Difficile de manquer l’immeuble Accenture sur la promenade Jules Isaac dans le 13ème arrondissement de Paris, non loin de la Bibliothèque François Mitterrand. Mais je n’avais jamais remarqué l’immense glycine qui occupe un renfoncement dans la façade de l’édifice. En pleine floraison, c’est du grand spectacle !

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Une imposante glycine aux fleurs blanc pur. Une liane qui grimpe sur six étages !

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Quand on parle du grand développement et de la vigueur des glycines, ce pied en est un bel exemple.

Floraison printanière dans Paris

Les grappes de fleurs blanches de la glycine de l'immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac, Paris 13ème, mai 2010, photo Alain Delavie

Avez-vous repéré d’autres glycines dans la capitale ?