Le nettoyage des fougères vivaces s’impose

L’ancien feuillage des fougères vivaces rustiques perd de son élégance après l’hiver. Il est préférable de couper les vieilles frondes défraîchies, sans trop attendre que les nouvelles frondes apparaissent. Sinon le résultat est assez… moche !

Fougère vivace rustique au printemps

Pied de fougère au printemps avec les anciennes frondes grillées et les nouvelles, plus vertes, mai 2010, photo Alain Delavie

Quand les nouvelles frondes se sont déjà bien développées, il est plus difficile d’agir, même si la différence est clairement visible entre le feuillage plus ancien et le nouveau.

Fougère vivace rustique au printemps

Pied de scolopendre (Phyllitis scolopendrium) au printemps avec les anciennes frondes grillées et les nouvelles, plus vertes, mai 2010, photo Alain Delavie

Sans plus attendre, il faut prendre son mal en patience et s’armer d’un sécateur ou d’une bonne paire de ciseaux pour couper chaque fronde desséchée à la base, sans sectionner les nouvelles pousses qui vont assurer la relève.

Fougère vivace rustique au printemps

Pied de fougère vivace rustique au printemps avec les anciennes frondes grillées et les nouvelles, plus vertes, mai 2010, photo Alain Delavie

Cela semble relativement simple, mais un coup de sécateur malheureux est vite arrivé.
Vous pouvez bien sûr laisser faire la nature et attendre que les vieilles frondes se dessèchent complètement et finissent par se décomposer. Car dans les forêts, les fougères n’ont pas un jardinier pour les nettoyer régulièrement. C’est une affaire de goût…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez