Archives de mots clés: Nicolas Cloiseau

La famille Pâquerette de la Maison du Chocolat

La Famille Pâquerettes, oeufs de Pâques, La Maison du Chocolat, mars 2016

Nicolas Cloiseau, Meilleur Ouvrier de France Chocolatier, est le Chef de La Maison du chocolat.  Pour Pâques, sa nouvelle campagne bucolique nous conduit à travers champs. D’une brassée de pâquerettes, il cueille les bavardages. Ici, ses belles de jour prennent le soleil en famille. Tout de leur naturel désarmant évoque les prémices du printemps.

Dans la famille Pâquerette, je voudrais… la charmeuse, la discrète, le séducteur, le petit-dernier… Sous le tapis ensoleillé de fleurs printanières Nicolas Cloiseau convoque le chocolat dans ses plus fines expressions. D’un geste poétique il dessine des corolles lumineuses, galbe des bras dansants, peint des rouges à lèvres carmins et taille des moustaches.
Le chocolat se plie à l’art du détail, s’autorise même un air de famille. Mademoiselle fait les yeux doux, celui-ci sourit, l’autre conte fleurette au chocolat. Nicolas Cloiseau nous invite à plonger notre regard dans les facéties d’un monde où les fleurs naissent dans les œufs.
À la rencontre de la fleur de notre enfance et des promenades dans les champs, cet album de famille rappelle les heures heureuses de nos plus belles chasses aux œufs.

La Famille Pâquerettes, oeufs de Pâques, La Maison du Chocolat, mars 2016En photo ci-dessus, une pièce en édition limitée composée de sujets en chocolat noir et chocolat au lait, fleurs en chocolat ivoire. Décor composé d’œufs en chocolat noir et lait, coccinelles en chocolat, tapis vert en pistaches hachées, socle en chocolat au lait. Œufs pralinés. 340g de garniture de Pâques. Dimensions : L 55 cm x l 25 cm x h 28 cm. 1100€ la pièce géante de 3,5kg.
(suite…)

Les chocolats fleuris de la Maison du Chocolat

Collection florale Saint-Valentin 2014, La Maison du Chocolat

Dans le sillage des mots doux de la Saint-Valentin, Nicolas Cloiseau, Chef de la Maison du Chocolat, conduit l’échappée poétique d’un chocolat aux conversations fleuries.

Des parfums de fleurs, des notes pétillantes, acidulées, ambrées ou enveloppantes révélés par un chocolat tout en nuances et en sensations. Cinq créations d’une folle exigence dont l’interprétation florale, réelle ou suggérée, traduit un plaisir olfactif en bouquet gustatif : où la fleur exprime sa part d’inattendu, où la note de tête vole la vedette au chocolat. Ici les notes florales s’affranchissent de leur seule fragrance. Elles s’exposent sous de multiples expressions pour révéler leur essence chocolatée. En infusion de fleurs séchées, en trait d’huile essentielle, en praliné de graines, en décoction de bourgeons ou même à travers les fruits des fleurs. Chaque création sert une évocation florale inhabituelle. Toutes exhalent un duo contrasté de goûts et de textures.

À travers le chocolat et la ganache, les parfums les plus capiteux jouent de légèreté, les fugaces deviennent longs en bouche, les délicats se révèlent en pralinés croquants quand les plus classiques se drapent de sophistication ou évoquent un parfum d’enfance. Entre partage et séduction, les notes fleuries et chocolatées de cette collection nuancent un bouquet de sensations comme autant de prétextes de dégustation. (suite…)

Pâques à saute-mouton avec la Maison du Chocolat

À saute-mouton, La Maison du chocolat, Pâques 2013

L’heure de Pâques a sonné. Un doux parfum de chocolat embaume les près fleuris. Agneaux, brebis et béliers gambadent et broutent à travers champs. À saute-mouton, par-delà les barrières, à travers les prairies, parmi les pâquerettes, sur les collines de chocolat… Telle une fable enchanteresse, Frisoton et Frisette, gourmands de pâquerettes, filent une laine de chocolat blanc, douce et vaporeuse.

À ce conte il faut un auteur. Comme une évidence et en clin d’œil aux moutons noirs d’Ouessant de son enfance, Nicolas Cloiseau, chef de La maison du Chocolat, meilleur ouvrier de France Chocolatier a imaginé une vision pastorale du traditionnel bestiaire de Pâques. Comme suspendus dans leur escapade, le chocolat fixe les expressions candides des agneaux, leur donne de la bonhomie, de la rondeur, accentue la poésie de la nature, anime les couleurs du printemps, sème ici et là des œufs pralinés dans les prés pour mieux nourrir les symboliques pascales. « Dessine-moi un mouton insouciant et bondissant, plein de candeur et de fraicheur. »

Façonné, lissé, roulé, soufflé, moulé et sculpté, entièrement réalisé à la main, ce joyeux troupeau est le fruit d’un travail long et minutieux de maîtrise du chocolat.
Les boucles parfaites des toisons proviennent de gouttes de chocolat roulées sur elles-mêmes. Les pâquerettes des près sont peintes à la main, les cornes en chocolat des béliers sont longuement lustrées, les pelotes de laine mousseuses sont savamment pulvérisées, des gouttes de chocolat noir et ivoire cristallisent les regards uniques, les planches de la palissade sont finement rainurées et patinées au beurre de cacao, les sols irréguliers sont en chocolat soufflé. C’est tout un savoir-faire d’exception qui révèle les contours de ce rêve en chocolat et incarne l’excellence de La maison du Chocolat.

Du conte à la réalité, chaque sujet arbore une toison très apprêtée qui ne ferait pas mentir les meilleures expressions. Frisé comme un mouton, doux comme un agneau… Les frisottis aux notes lactées et biscuitées du chocolat au lait des uns rivalisent avec les boucles de chocolat noir, rond et cacaoté des autres. Mais des goûts et des couleurs des mises en plis en chocolat, on ne discute pas.

Tous les sujets et décors en chocolat sont entièrement réalisés à la main. Ils sont garnis d’œufs praliné crêpe dentelle, d’œufs praliné lait amande, d’œufs praliné noir noisette, d’œufs praliné noir craquant et de friture en chocolat lait et noir. (suite…)