Archives de mots clés: jardinage

De l’utilité de rempoter vite et bien !

Je vous ai parlé le week-end dernier de ma belle petite impatiens à grosses fleurs jaunes. Cette semaine, malgré le temps gris et souvent pluvieux, j’ai eu les plus grandes difficultés à la maintenir suffisamment arrosée, non pas par négligence, mais parce que le substrat dans lequel elle était plantée séchait en quelques heures à peine. Parfois du matin au soir. Il faut dire aussi que le pot de la suspension était de dimensions réduites.Il s’en est fallu de peu que je la perde même, car je l’ai souvent retrouvée fanée la pauvre !
Ce matin, séance de rempotage pour l’installer dans un plus gros pot. En principe, c’est la dernière pour cette année, tout est maintenant en place.
Quelle ne fut pas ma surprise en dépotant la motte de voir que le substrat n’était qu’un mélange de laine de verre et de gros morceaux de polystyrène. Inerte et très drainant ! Je comprends mieux maintenant pourquoi il s’asséchait aussi vite. Certainement très adapté à une culture sous serre avec un arrosage automatique et une forte humidité atmosphérique, mais pas du tout pour le plein air.
J’espère que la plante va vite refaire de nouvelles racines et coloniser le terreau que je lui ai mis. Mais en attendant, je vais encore surveiller les arrosages…

Le plus dur quand on jardine sur balcon, c’est le ménage !

Grosse matinée de jardinage sur mon balcon pour terminer enfin les plantations et tout mettre à sa place. Mais quel chantier ! Il faut monter le terreau, les sacs d’engrais, les nouvelles soucoupes et les pots, rempoter d’un côté et installer de l’autre…La place est comptée, au début il a fallu jongler entre les pots et les sacs, puis petit à petit la situation s’est éclaircie. Avec de temps en temps des passages d’Iris la chatte, qui trouve très drôle de passer d’une pièce à l’autre par le balcon en mettant ses « papattes » bien blanches dans le terreau et la poussière. Histoire d’en rapporter un peu plus sur la moquette et le parquet. GRRR !
Et oui, le jardinage est déjà pénible car il faut faire attention de ne pas envoyer du terreau partout, mais pour le jardinier de ville, la corvée de nettoyage qui suit une séance de rempotages et de plantations n’a rien d’amusant. Descendre les pots vides et les sacs de terreau non utilisés, jeter les sacs poubelles gonflés à bloc, balayer sur le balcon (en luttant contre les coups de vent qui annonçaient l’orage), passer l’aspirateur dans tout l’appartement transformé un temps en champ de bataille, terminer par un arrosage général du balcon sans faire déborder les soucoupes. J’ai mérité ma sieste !

Et voici le résultat, tout est en place pour pousser, pousser, pousser. Sous l’oeil intéressé d’Iris la chatte, inspectrice des travaux finis.

Grosse séance de jardinage sur balcon

Avec ce temps splendide, il est grand temps d’installer les fleurs d’été dans les potées et les jardinières. Après deux fêtes des plantes et mon périple à la recherche du bégonia perdu, j’ai réussi à réunir tout ce qu’il me fallait pour effectuer mes plantations. Levé de très bon matin (tombé du lit en fait), je me suis donc lancé dans les rempotages, petits ou grands. Un travail de Romain, sans parler du nettoyage ensuite sur le balcon et dans l’appartement.

J’ai installé les 3 prestimottes de Begonia Fragrance ‘Apple Blossom’, une variété de bégonia tubéreux à fleurs très doubles et surtout très parfumées. Une exclusivité Jardin Express, reçue en parfait état. Les plants sont superbes, sains et déjà bien poussés pour des très jeunes plants. Aussitôt reçus, aussitôt plantés, dans la fameuse et couteuse suspension demi lune !
Je me suis aussi attardé sur les semis spontanés de l’impatiens à fleurs bleues (Impatiens namchabarwensis). Le pied mère acheté au printemps dernier lors des Journées des plantes de Courson n’a pas résisté aux gelées hivernales, mais il s’est abondamment ressemé dans sa suspension. Dès les gelées terminées, les graines ont vite germé, avec celles de l’impatiens de Balfour (Impatiens balfouri) qui devient un peu trop envahissante à mon goût. J’ai pu compléter mes jardinières et potées avec quelques beaux pieds, tout en préparant une petite douzaine de godets de jeunes plants que j’amènerai au Troc Vert de Montreuil-sous-Bois dimanche 18 mai.
Il devrait y avoir des amateurs pour cette superbe impatiens, mérite de Courson 2007 et surtout très florifère et facile à cultiver. Voici une photo prise l’an dernier… Superbe non ?

En regardant de plus près mes grandes jardinières de plantes vivaces, j’ai arraché de nombreux pieds de l’impatiens de Balfour, qui s’est ressemée partout, mais vraiment partout, une vraie peste. Mais une bien jolie peste !
Une surprise aussi, j’avais oublié d’arracher un tubercule de bégonia à l’automne dernier dans une des grandes jardinières. Et bien il a résisté au froid et à l’humidité hivernales et il est déjà bien poussé !
Mon jardinage n’est pas encore fini. Je suis en manque de terreau et je n’en ai pas trouvé dans le quartier. Je vais donc attendre un peu pour terminer mes plantations le temps de renflouer mon stock de terreau en porspectant plus loin. La semaine prochaine, cela devrait être bon. Et vous, avez-vous bien jardiné pendant ces premiers jours de très grand week-end ?