Archives de mots clés: Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’

Colchique et bégonia

Colchicum 'Waterlily' et Begonia grandis sssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon en automne, Paris 19e (75)
Chaque année, les fleurs de mon pied de colchique ‘Waterlily’ sortent vite de terre et me surprennent, leur floraison double étant toujours un grand plaisir au coeur de l’automne. Cette année, les bégonias (B. grandis ssp. evansiana ‘Alba’) qui l’entourent ont déjà pris leurs superbes couleurs dorée et pourpre. Magnifique duo !

Colchicum 'Waterlily' sur mon balcon en automne, Paris 19e (75)
C’est la 3ème année de floraison pour ce pied de colchique toujours fidèle au poste en automne après quelques mois de repos sous terre.

Ces derniers temps, j’avais un peu beaucoup négligé les arrosages, mais avec le retour d’une plus grande douceur, je les ai repris hier matin pour redonner de la vigueur aux plantes. J’ai aussi fait un grand nettoyage sur mon balcon où de nombreuses feuilles étaient tombées. En quelques heures à peine, j’ai rempli un grand sac de 100 litres avec les feuilles mortes et les déchets de taille. J’y vois plus clair maintenant et je vais donc pouvoir terminer mes plantations avant l’arrivée du froid j’espère.

L’automne du Begonia grandis ssp. evansiana

Feuillage d'automne du Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon, Paris 19e (75)
En quelques jours, mon pied de Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’ a pris ses coloris automnaux. Les grandes feuilles au revers pourpre se sont couvertes d’or, derniers éclats avant le repos hivernal.

Feuille avec des couleurs automnales du Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon, Paris 19e (75)
Ces belles couleurs sont éphémères, les feuilles complètement dorées tombent vite. Le balcon se dénude de plus en plus, et je passe mon temps à ramasser les feuilles et les dernières fleurs fanées. Plantoir au printemps, pelle et balayette en automne !

Promesses de floraison

Touffe de Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' prêt à fleurir sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Plus précoce que les années précédentes, ma touffe de Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’ s’apprête à fleurir, les premiers boutons floraux étant apparus depuis plusieurs jours déjà.

Quand elle se plait, cette espèce de bégonia rustique pousse vite et prend de l’ampleur en quelques années. Il y a deux ans, ce n’était qu’une minuscule pousse. L’emplacement doit lui plaire, car le feuillage a pris de belles proportions. Il faut dire que je lui avais trouvé un emplacement de choix, en veillant à ce que les plantes voisinent ne lui fassent pas d’ombre. À noter l’aspect bleuissant des grandes feuilles vertes qui bleuissent quand le temps se rafraichit avec une forte humidité et une lumière plutôt faible.

Anémone du Japon, bégonia grandis… Leur floraison montre que l’été est déjà bien avancé.

Le réveil du Begonia grandis ssp. evansiana

Jeunes feuilles d'un pied de Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon au printemps, rue de Nantes, Paris 19e (75)
Toujours assez tardif et parmi les dernières plantes à repartir sur mon balcon, mon pied de Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’ s’est remis à pousser bien avant Pâques cette année, profitant de l’extrême douceur hivernale et du début du printemps.

Mes lis géants ont déjà pris des proportions imposantes, les Pinellias (Pinellia pedatisecta et P. tripartita) sont en fleurs et mon Dahlia merckii a fait une belle touffe de feuillage. Même le Begonia sutherlandii (B. ‘Papaya’) est reparti depuis plusieurs semaines. De toutes mes plantes bulbeuses, Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’ reste le plus long à se remettre à pousser, mettant à vif les nerfs du jardinier toujours inquiet.

Mais cette année encore, ce sont les Hibiscus coccineus qui se réveillent les bons derniers. Les premières pousses pointent à peine au ras du sol.

Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’, superbe en fin d’été et en automne

Bégonia grandis ssp. evansiana 'Alba', Parc Floral de Paris, Paris 12e (75)

Lent à démarrer au printemps surtout si l’hiver a été rude, ce splendide bégonia rustique s’épanouit de plus en plus au fur et à mesure que l’on s’avance dans l’été. Quand l’automne arrive, on le trouve opulent et fleuri tant que les températures ne deviennent pas trop froides.

Bégonia grandis ssp. evansiana 'Alba', Parc Floral de Paris, Paris 12e (75)

J’avais une grosse touffe, mais elle n’a pas résisté au sévère coup de froid qui est arrivé en février dernier après un début d’hiver bien trop doux. Heureusement cette plante produit beaucoup de petites bulbilles qui s’éparpillent tout autour du pied mère et au printemps, des petits pieds repoussent tout autour. J’en ai sauvegardé deux qui ont résisté à l’épreuve des travaux de ravalement. Ils sont trop petits pour fleurir, mais ils devraient fleurir l’année prochaine. Une excellente plante pour les balcons ou les terrasses peu ou pas ensoleillés.

Fin de bégonia en or et rose

Feuillage d'automne de mon Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon, Paris 19e (75)

Ma belle et grande touffe de bégonia (Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’) a pris ses plus belles couleurs d’automne et s’effondre à vue d’oeil !

Feuillage d'automne de mon Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon, Paris 19e (75)

Feuillage d'automne de mon Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon, Paris 19e (75)

Les feuilles sont devenues jaune d’or sur le dessus tout en gardant un revers rose avec des nervures pourpre plus foncé.

Feuillage d'automne de mon Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon, Paris 19e (75)

Le démontage du bégonia se poursuit, de plus en plus vite : feuilles mortes, morceaux de tiges, bulbilles. Belle séance de nettoyage en perspective 😉