Paris côté jardin

L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.

Mes derniers articles

Le Saruma et moi…

Au royaume de l’ombre, le Saruma est roi…
J’ai découvert cette plante vivace de la famille des aristoloches il y a quatre ans maintenant. Avec juste un petit plant fleuri acheté chez Sandrine et Thierry Delabroye (59) lors d’une des éditions printanières des journées des plantes de Courson (91). Depuis la touffe s’est étoffée, n’a cessé de fleurir et s’est même ressemée dans la grande jardinière où je l’ai installée.
Jamais malade, résistant aux coups de soif pas trop prolongés, bien rustique et incroyablement florifère sur mon balcon ensoleillé seulement le matin jusqu’à 11 heures. Une plante idéale, pas vraiment spectaculaire mais fort sympathique… Je ne m’en lasse pas et ne m’en séparerais pour rien au monde.
Jardiniers des villes ou jardiniers des champs, si vous avez un coin ombragé inoccupé, pensez au Saruma henryi, il vous le rendra en fleurissant de la fin de l’hiver jusqu’au coeur de l’automne suivant. Avec un minimum de soins, quelques arrosages pour garder le sol frais et une taille de nettoyage à la sortie de l’hiver pour éliminer les tiges mortes.
Une valeur sûre à découvrir et à faire connaître !

Troc Vert de Montreuil : orchidées, papyrus ou godasses, des trocs et de la bonne humeur

Malgré la météo cahotique, deux bons orages bien arrosés notamment, les échanges ont été nombreux et riches dans la rue Mainguet, véritable ruche bourdonnante très animée le matin et l’après-midi, quand le soleil a bien voulu réchauffer les troqueurs passionnés.J’ai donné toutes mes impatiens à fleurs bleues (Impatiens namchabarwensis) et mon oeillet d’Inde géant à odeur de pamplemousse (Tagetes lemonii).Bonne humeur et ambiance cool, avec des passionnés de plantes et de jardin (au point de braver les éléments déchainés quelques instants !).Un atelier rempotage a permis de transformer les vieilles pompes des uns et des autres, relookées pour l’occasion en godasses jardinières très tendance.J’ai rapporté dans mon panier une belle moisson de raretés et de valeurs sûres, de plantes d’intérieur et d’extérieur : une orchidée malgache (Angraecum compactum), un cambria hybride à grosses fleurs rouge vif, un plectranthus adorable à feuilles arrondies crénelées et revers pourpre, un gros pied de clivia, un bégonia ‘Comte de Miribel’, une anémone à floraison printanière superbe, une hellébore à grandes fleurs pourpres et une aspérule odorante. Tout ce petit monde va aller rejoindre les plantes achetées aux journées de Courson, installées provisoirement dans une grande soucoupe.Il n’y a plus qu’à se mettre au rempotage ! Ca tombe bien, la semaine prochaine, je ne ferai aucune fête des plantes. Week-end au balcon.

Les Typhoniums sont ouverts et puent !

Et voilà, les deux boutons floraux de Typhonium venosum se sont ouverts ce week-end. Vite ouverts, très spectaculaires, puants à souhait, mais trop vite passés.
Deux photos :
– l’une prise ce dimanche matin sur mon balcon, mais assez difficilement car les plantes sont cachées par des coeurs-de-Marie envahissants. Et la fleur commence déjà à se faner (les prises de vues nocturnes, c’est pas mon truc).– la seconde prise il y a quelques années sur le balcon de mon appartement précédent. La spathe si curieuse apparaît dans toute sa splendeur avec une belle mouche à merde sur le spadice brun érigé.Vous échappe la senteur, repoussante sauf pour les grosses mouches. Mais je ne me lasse pas du côté spectaculaire et si insolite de cette floraison, trop courte à mon goût.

1, 2, 3, c’est parti pour le Troc Vert !

Météo tristouille, tant pis, je suis fin prêt pour une journée de troc.
Une journée pour le Troc Vert de Montreuil-sous-Bois, qui se déroule de 10 h à 19 h dans la rue Mainguet.
Souhaitons que les prévisions soient inexactes, comme souvent d’ailleurs ces derniers temps. J’ai ma provision de godets d’Impatiens namchabarwensis, de Tagetes lemonii, de Saruma henryi, des vieux sacs, des étiquettes, des photos pour montrer les plantes fleuries et un parapluie au cas où !
En route donc et j’espère à tout à l’heure, pour de joyeux échanges !
Bon dimanche.

Retour de Courson avec un hibiscus bien curieux !

Édition très fleurie pour ces nouvelles Journées des Plantes de Courson (91), qui se déroulent encore aujourd’hui et demain. Les pépiniéristes ont une fois encore apporté des petites merveilles, des grandes aussi, avec des raretés auxquelles il est difficile de résister.
Je suis revenu avec un lot d’impatiens rarissimes et un superbe plant d’Hibiscus coccinea ‘Alba’, achetés à la pépinière Fleurs du Sud, qui expose pour la première fois à Courson.
Le jeune plant mesure déjà presque un mètre de hauteur. Mais son feuillage très découpé m’a valu quelques surprises lors du retour en RER et en métro, alors que je le transportais dans un grand sac à l’enseigne de jardineries bien connue… En effet, il faut le reconnaître, la plante à un faux air de… chanvre indien ! Horreur, malheur…
J’ai eu droit a des sourires moqueurs, des grands yeux héberlués, des commentaires sacarstiques et même quelques personnes qui sont venues toucher « la bête » avant de conclure « qu’elle n’avait pas la même tige et qu’il manquait deux petites feuilles ».Malaise, gros malaise au fur et à mesure du parcours, moi qui était tout heureux de mon bel hibiscus recherché depuis tant d’années, me voici soupçonné (gentiment je dois dire) de transport de plantes illicites et de culture louche !
Et bien non, c’est un hibiscus, vivace au demeurant et très florifère, qui fait de superbes fleurs blanches en été. Rien à voir avec l’herbe hallucinogène ! J’ai aussitôt vérifié sur le web : en effet les feuilles de cette dernière sont découpées avec 7 folioles.

http://web4health.info/images/cannabis_leaf.gif

Vivement que mon bel hibiscus fleurisse, il n’y aura alors plus aucun doute pour les néophytes.

Dimanche 18 mai : c’est le Troc Vert de Montreuil !

Vous en avez marre des prix exorbitants pratiqués par les vendeurs de plantes à Paris et en région parisienne ?
Vous ne savez que faire de tous les plants qui se sont ressemés dans votre jardin ou vos jardinières, des boutures faites de façon inconsidérée ?
Vous souhaitez vous débarrassez de certaines de vos plantes, mais vous répugnez à les jeter à la poubelle ?
Vous voulez rencontrer d’autres jardiniers de ville, d’autres citadins jardiniers ?
Vous souhaitez obtenir des conseils de jardinage, identifier une plante qui pousse dans votre jardin, identifier une maladie ou un parasite qui s’attaque à votre petit coin de nature ?
Vous avez tout simplement envie de passer un bon moment en trinquant entre amis ou en famille ?
Et bien tous au Troc Vert, rue Mainguet, à Montreuil-sous-Bois (93).
Agrandir le plan

Pas besoin de voiture pour y aller, avec le vélo et le métro, tout est possible !
Hormis la buvette, tout est gratuit, pas de prix d’entrée, des échanges de plantes et de bons conseils de jardinage. Oubliez la carte bleue et le chéquier ! C’est un troc, un vrai de vrai. Et une fort sympathique manifestation organisée par les adhérents des Buttes à Morel.
Je vous y attends avec ou sans plante (mais c’est plus drôle avec !), car moi j’ai bien l’intention d’y passer toute la journée en compagnie de Dorothée, de Yann et des nombreux autres troqueurs, habitants du quartier ou non.
Qu’on se le dise, dimanche, c’est le Troc Vert de Montreuil, « the » rendez-vous jardin.