Paris côté jardin

L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.

Mes derniers articles

Hibiscus coccineus, la floraison est imminente…

L’an dernier, la première fleur de mon pied d’Hibiscus coccineus s’est ouverte le 29 août. Aujourd’hui le premier bouton est sur le point de s’épanouir, les pétales rouges étant déjà bien visibles…

À surveiller demain ou dimanche, ce week-end à coup sûr !
Malgré son démarrage tardif, les chaleurs de l’été ont vraiment boosté la croissance de cette superbe plante exotique et le nombre de boutons floraux est impressionnant. La floraison arrive avec 8 jours d’avance par rapport à l’an dernier.
Si tout arrive à complet épanouissement, je n’ai pas fini de vous montrer des photos…

Mini terrarium pour orchidée bijou

De mon séjour en Bretagne et de mon passage dans le Jardiland de Cap Malo, j’ai rapporté deux beaux pieds d’orchidée bijou, Macodes petola. Je les ai installés dans un petit aquarium avec un troisième pied acheté lors du salon Edenia en mars dernier.

J’ai investi dans un aquarium Nano Cube Dennerle 20 litres (environ 25 cm de côté), avec une lampe de 11 Watts. Je ne sais pas encore ce que donneront ces orchidées miniatures assez difficiles à cultiver semble-t-il selon ce que j’ai pu lire sur la Toile, mais dès la plantation, je trouve l’ensemble plutôt séduisant.

Le petit pied acheté à Edénia au printemps dernier a déjà bien poussé dans un autre grand terrarium rempli de bégonias, il a même fait une hampe florale, donc la culture sous verre a du lui plaire quand même. Le tout, c’est de ne pas trop détremper le substrat, composé de tourbe et de perlite.

Pourquoi un mini terrarium ?

  • Je trouve ça extrêmement décoratif quand les plantes sont poussées.
  • C’est une culture propre : pas d’eau sur le parquet, de terre ou de fleurs qui tombent sur la moquette.
  • Ca ne prend pas beaucoup de place et on peut facilement l’installer n’importe où, puisque l’éclairage est artificiel.
  • L’entretien est très réduit, un arrosage de temps à autre, quelques nettoyages pour enlever fleurs et feuilles fanées, c’est tout !
  • La culture en terrarium fermé permet d’avoir une atmosphère plus humide que celle de l’appartement beaucoup trop sèche pour la plupart des plantes exotiques des forêts humides. Un milieu idéal pour cultiver un grand nombre de raretés délicates.

31,7 °C à l’ombre sur le balcon, très chaud !

La chaude journée annoncée a été… terriblement chaude ! Belle offensive de la canicule…

Et ce soir encore, il fait très chaud dehors car la température ne descend pas vite. 31,7 °C enregistrés à 20 heures, c’est… beaucoup trop !!!
Heureusement j’avais tout fermé, l’appartement est à 26 °C. Avec un bon ventilateur, c’est supportable. Espérons que la nuit va apporter suffisamment de fraîcheur pour faire un peu baisser le thermomètre avant de tout refermer. Car demain encore, on nous prévoit une nouvelle journée chaude (32-33 °C), avec du temps lourd…

Même ma frileuse de chatte s’est installée devant le ventilateur…

Les millepertuis ont les boules !

Après leur floraison si lumineuse, les millepertuis arbustifs se parent de jolies petites perles brillantes aux coloris variés. Un spectacle qui va durer jusqu’en automne.

Hypericum Arcadia (fruits rouge foncé)
Hypericum Autumn Surprise (fruits noirs)

Des fruits décoratifs dans le jardin, mais aussi en bouquets où ils ont une excellente tenue.

Bouquets Florajet ( de gauche à droite, Ottawa, Malaga et Tourbillon)


Bouquet Interflora (Cuba)

35 °C et plus, demain nous allons cuire !

La Chaine Météo prévoit 35 °C dans la journée avec un ressentie à 39 °C, Météo-Paris nous annonce entre 36 et 37 °C pour ce mercredi qui s’annonce comme la plus chaude journée de l’été en région parisienne et dans de nombreuses régions de France. Ca va cogner !

L’arrosage du soir est plus que jamais nécessaire en prévision d’une telle chaleur, car les plantes ont toute la nuit pour se réhydrater et se gorger d’eau. La température plus faible de la soirée réduit aussi l’évaporation, non négligeable au coeur de l’été. Une petite aspersion des feuillages, notamment ceux des espèces sensibles aux araignées rouges, est plus que bénéfique. Pour les plantes les plus assoiffées, un dernier apport d’eau tôt mercredi matin devrait leur permettre de passer cette journée de canicule sans trop souffrir.

Et pour les jardinières et les jardiniers, on laisse grandes ouvertes les fenêtres cette nuit pour laisser rentrer la fraîcheur. Demain matin, à la « fraîche » (il est prévu entre 15 et 18 °C au petit matin), on boucle tout : volets en premier, fenêtres ensuite pour empêcher le plus possible la chaleur de rentrer. Bouteilles d’eau dans le bac à légumes du réfrigérateur pour boire frais mais surtout pas glacé. Pour ceux qui doivent se bouger, c’est avant 10 heures demain matin, après… Chaud qui peut !

Escimo, la rose qui reste toujours blanche

Les rosiers à fleurs blanches deviennent souvent très moches en fanant. Les belles roses blanches se marquent de taches marron qui gagnent toute la fleur et l’enlaidissent. Sans coup de sécateur, le buisson fait grise mine. La solution ? Le rosier Sans contrainte Escimo.

Cette variété à grandes fleurs simples blanc pur a la particularité de ne pas changer de couleur en fanant. Les pétales restent bien blancs et finissent par tomber sans être abimés ou enlaidis par des brunissures.

Ce rosier a d’autres qualités : son feuillage vert foncé brillant, sa grande résistance aux maladies (il a reçu un ADR, récompense suprême pour les rosiers qui certifie la robustesse de la variété) et sa floraison généreuse, qui se prolonge tout au long de l’été. De plus la couleur blanche des fleurs permet de l’intégrer partout dans le jardin ou sur une terrasse. Forme buissonnante érigée, hauteur de 0,50 à 1 m.

Ce rosier est une obtention du rosiériste allemand Kordes.

Diffusion en France : Globe Planter (Le Relais, jardin des Sablons, Gien, 45) et les nombreux points de vente qui diffusent la gamme Globe Planter.