Archive journalières: 6 avril 2017

Géraniums (Pelargonium) Label Rouge plus performants et résistants

Géraniums (Pelargonium zonale) Label Rouge, Excellence Végétale, lancement, Paris 18e (75)Depuis hier mercredi 5 avril, le géranium (Pelargonium) Label Rouge a obtenu son homologation. Dès ce printemps 2017, vous trouverez, en quantités certes réduites dans un premier temps, ces variétés exceptionnelles de géranium zonales et lierres qui ont prouvé leur grande résistance et qui offrent une floraison généreuse et prolongée.

Potées de géraniums Label Rouge sur la rambarde d'un balcon, Excellence Végétale
Le Label Rouge vous indique désormais des variétés de géraniums (Pelargonium) plus florifères et plus résistantes dans une large gamme de coloris. (suite…)

Plus de coeur-de-Marie sur mon balcon

Coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis et D. spectabilis 'Alba'), pépinière Hortiflor Bureau, Fête des plantes printemps, Domaine de Saint-Jean de Beauregard (91)J’aime beaucoup la floraison des coeurs-de-Marie (Lamprocapnos spectabilis) et j’en ai cultivés sur mon balcon parisien pendant des années. Mais j’ai fini par m’en séparer petit à petit pour privilégier des plantes vivaces ou arbustives plus longtemps décoratives.

Quand le printemps est trop sec et chaud, la floraison de ces belles plantes vivaces souffre et devient beaucoup moins généreuse. Elle peut même s’arrêter très vite. Il en est de même en été quand les températures restent chaudes. Même avec des arrosages réguliers et abondants, le feuillage commence vite à jaunir et la plante entre en repos au coeur de l’été. Et je me suis retrouvé plusieurs années de suite avec des gros trous dans les potées et les jardinières. De plus, le feuillage et les tiges sont très cassantes, le moindre coup de vent un peu violent et c’est la catastrophe.

Je ne peux quand même pas souhaiter des printemps et des étés frais et humides. Aussi, j’ai préféré remplacer mes pieds par des plantes vivaces jolies plus longtemps, soit par le feuillage ou par la floraison, souvent pour les deux. Une bonne plante de balcon doit assurer le décor d’avril à octobre au minimum ! D’où le succès des pélargoniums dans Paris…

Je ne fais pas dans le géranium (Pelargonium) hormis ma potée de miniature, mais il y a suffisamment de plantes vivaces ou de fleurs annuelles robustes pour me contenter.

Les griffes du faux aralia

Jeunes feuilles de faux aralia (Fatsia japonica), jardins de la Villa Ephrussi de Rotschild, Saint-Jean-Cap-Ferrat (06)
Les jeunes pousses printanières du faux aralia (Fatsia japonica) se détachent et se dressent fièrement au-dessus du feuillage persistant. Quand elles s’ouvrent, les jeunes feuilles ont l’air de petites griffes puis d’une main acérée avant de devenir un large éventail.

Jeunes feuilles de faux aralia (Fatsia japonica), jardins de la Villa Ephrussi de Rotschild, Saint-Jean-Cap-Ferrat (06)Un petit arbuste au graphisme fort, parfait pour apporter une touche d’exotisme dans un petit jardin urbain ou sur une terrasse abritée des courants d’air.

Un hiver parisien sans souci pour mon mini pélargo Little Lady

Pelargonium zonale Little Lady sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)J’ai laissé le pied de mon géranium zonale miniature Little Lady tout l’hiver dehors sur mon balcon sans qu’il souffre le moins du monde du froid.

À peine les températures ont remonté que les premiers boutons floraux sont apparus. Une généreuse nature et surtout, une excellente variété pour les petits espaces !

Je vais lui faire une petite toilette pour enlever les quelques feuilles desséchées et surtout lui changer une partie de son terreau pour en remettre un plus riche avec une bonne dose d’engrais biologique pour géraniums ou tomates. Cela devrait lui redonner un bon coup de fouet. Et il faut que je le remette en plein soleil.