24ème Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire (41)

Affiche du Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire 2015
Cette nouvelle édition qui vient de s’ouvrir a pour thème les « jardins de collection », célébrant les curiosités végétales et la passion des collectionneurs, mais aussi celle de tous les amateurs qui honorent, à leur manière, le génie des plantes donnant lieu à de multiples et passionnantes variantes de l’art et de la manière de collectionner.

Ce sont donc des jardins extraordinaires, des jardins de collectionneurs, des cabinets de curiosités verts qui vont marquer l’édition 2015 du Festival international des Jardins. Ces derniers s’annoncent riches de végétaux rares, de plantes jamais vues et surtout présentées de manière contemporaine, inattendue, surprenante, avec une scénographie, des matériaux, un design innovants, exceptionnels, inaccoutumés. Ce sont des jardins exigeants, singuliers, hors des sentiers battus, offrant au regard des plantes et des fleurs insolites, réputées introuvables, remarquables par leur singularité, autant que par les associations et les mises en scène imaginées par les concepteurs.

Jardin japonais Hiroshi Naruse
En 2015, le Festival accroît sa collection de jardins permanents avec un nouveau jardin japonais et un jardin coréen. Les Prés du Goualoup accueillent chaque année, en effet, de nouveaux jardins liés aux grandes civilisations du jardin, avec des interprétations contemporaines de traditions séculaires.
Dans la continuité des jardins déjà réalisés dans les Prés du Goualoup en lien avec le premier jardin du grand paysagiste japonais Shodo Suzuki et dans la continuité des plans conçus par des paysagistes de renom, l’ensemble japonais des Prés du Goualoup, qui se développe au fil des années, s’enrichit d’un nouveau jardin s’inspirant du projet établi en 2014. Ce magnifique espace se développe progressivement sur plusieurs saisons, en s’articulant peu à peu autour du jardin conçu par Shodo Suzuki, « l’archipel », seule réalisation de ce grand paysagiste visible hors du Japon.
En 2014, c’est Fumiaki Takano qui a inventé en lien avec le grand maître japonais, un très beau projet empli de poésie, en multipliant par trois la surface des miroirs d’eau dans lesquels se reflètent les nuages.
Cette année, c’est un jardin conçu par Hiroshi Naruse qui vient enrichir l’ensemble de jardins contemporains japonais.

Le labyrinthe des dahlias
Situé dans le parc des Prés du Goualoup, à côté du Jardin Miroir, le Labyrinthe des Dahlias, avec de subtils camaïeux de couleurs allant du beige au mauve en passant par le rose, dont les allées sont bordées de dahlias, dessine une double spirale qui invite les visiteurs à se promener paisiblement ou à s’amuser à en trouver l’issue.

Le baptême de la rose ‘Domaine de Chaumont-sur-Loire’
Chaque année, le domaine de Chaumont-sur-Loire est fier et heureux d’accueillir le baptême d’une nouvelle fleur, issue du travail passionné de pépiniéristes inventifs, obtenteurs contemporains. La saison dernière, c’était un iris bleu de chez Cayeux et un dahlia rose de chez Truffaut qui furent baptisés au domaine. Cet été, c’est la reine des fleurs, une nouvelle variété de rose, qui sera offerte pour la première fois aux regards des nombreux collectionneurs et amateurs d’un somptueux rosier qui viendra sublimer les jardins. Présentée par Jean Pouillart (Globe Planter), ce nouveau rosier donne de magnifiques fleurs d’un rose doux, qui s’épanouissent peu à peu de leurs boutons rose vif.

Le Centre d’arts et de Nature
Propriété de la région Centre-Val de Loire depuis 2008, le domaine de Chaumont-sur-Loire rassemble le Château, les Parcs et le Festival international des Jardins. installations artistiques, expositions photographiques, rencontres et colloques y explorent les liens entre art et nature, faisant du domaine le premier Centre d’arts et de Nature entièrement voué à la relation de la création artistique à l’invention paysagère.

Classés « jardin remarquable », les jardins permanents du domaine de Chaumont-sur-Loire voient leur beauté magnifiée au printemps. Jardin potager, jardin des enfants, roseraie blanche, jardins interstitiels du Festival, jardin miroir, parterres du Château, de la Cour de la Ferme et désormais parcelles du Goualoup (Hualu, Ermitage sur Loire, Le jardin des nuées qui s’attardent et jardins japonais) présentent leurs parfums et leurs couleurs tout au long de la saison.

Les chiffres du domaine

  • 12 000 m2 de surface totale (bâtiments)
  • 32 hectares de Parc
  • 1 extension nouvelle de 10 hectares, aménagés par Louis Benech en 2012
  • Plus de 600 jardins créés depuis 1992
  • 30 jardins nouveaux chaque année
  • 6 restaurants répartis entre le Château, la Cour de la Ferme et le Festival international des Jardins
  • 415 000 visites en 2014 (200 000 en 2007)
  • 20 000 enfants accueillis pour des activités pédagogiques en 2014

Le Festival international des Jardins et la Parc du Goualoup sont ouverts tous les jours jusqu’au 1er novembre 2015, de 10h à 20h (horaires variables selon les saisons). La visite guidée d’une sélection de jardins dure environ 1h15. La visite libre nécessite 2 heures. Le château et le Parc Historique sont ouverts toute l’année, les expositions jusqu’au 1er novembre 2015. À partir d’avril, le Château est ouvert de 10h à 18h (horaires variables selon les saisons). Visites libres, visites guidées.

Domaine de Chaumont-sur-Loire
41150 Chaumont-sur-Loire.
Tél. : 02 54 20 99 22.
Courriel : contact@domaine-chaumont.fr
www.domaine-chaumont.fr

Commentaire (1)

  1. Josette

    Peut être que j’irai cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *