Y’en a marc !

Jacques Vabre lance aujourd’hui l’opération « Y’en a marc ! ». Via un blog dédié, les multiples utilisations écologiques et économiques du marc de café sont développées.

Engrais, répulsif pour les fourmis, les limaces et les escargots, anti-pucerons pour les rosiers… Le marc de café possède ainsi de multiples secrets… Mais savez-vous (ou saurez-vous) l’utiliser ? Anne-Marie Nageleisen, ambassadrice jardin de l’opération « Y’en a marc » et créatrice du site www.potagerencarres.info, révèle les bons gestes à adopter pour se servir du marc de café :
« J’utilise le marc de café depuis la création de mon premier potager, que je voulais écologique. Ce geste s’inscrivait dans ma démarche de recyclage des déchets naturels de la maison. Tout d’abord, le marc de café me satisfait lors de mes semis en lignes (de radis, de carottes, etc.) : après avoir réparti mes graines, je les recouvre de terre, place une étiquette de semis en bout de sillon, puis dispose sur chacun d’eux une fine couche de marc ; enfin, j’arrose en pluie. Le marc de café, par sa couleur sombre, me permet de bien visualiser les sillons pendant plusieurs jours, me facilitant les arrosages. Ensuite, il se dissout, s’incorpore à la terre. Les vers de terre et les micro-organismes le décomposent et il participe ainsi à l’enrichissement de mon sol en matières organiques tout en diffusant progressivement les éléments fertilisant qu’il contient (dont l’azote et le potassium). »

100% économique et 100% naturel, recycler votre marc de café chez vous au quotidien, c’est un éco-geste facile et intelligent à la portée de tous !

Par |2009-11-24T20:53:55+00:0020 novembre 2009|écologie, site internet, blog ou application|7 Commentaires

À propos de l'auteur :

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

7 Commentaires

  1. Carine Cilia 9 novembre 2010 à 11 h 06 min

    Bonjour,

    J’ai le plaisir de vous informer du nouveau tournant que prend YAM à l’occasion de son premier anniversaire !

    Recycler le marc de café, c’est bien… Recycler aussi les autres aliments, c’est encore mieux !
    http://www.yenamarc-leblog.com/2010/11/recycler-le-marc-de-cafe-c%E2%80%99est-bien-recycler-aussi-les-autres-aliments-c%E2%80%99est-encore-mieux/

  2. […] Paris côté jardin.fr, le blog d’Alain, jardinier urbain parle de l’éco geste Y’en a marc! Publié dans La Presse en Parle […]

  3. alain of paris 24 novembre 2009 à 20 h 57 min

    Bonsoir, le lien est rétabli, le blog est enfin en ligne. Vous pouvez recliquer sur mon lien, il vous amènera sur le nouveau site.
    Pour le petit bassin vu à Jardins, Jardin, il faut apporter régulièrement de l’eau avec un arrosoir quand le niveau baisse un peu trop.
    Je vous déconseille l’addition de vinaigre dilué dans l’eau de pulvérisation des plantes en pots. Cette solution trop acide pourrait abîmer la cuticule cireuse. Il faut une eau de pH neutre, ni trop calcaire, ni trop acide. Type eau de Volvic (pub totalement gratuite !!!). À très bientôt.

  4. François Arriat 24 novembre 2009 à 16 h 42 min

    « Site corrompu » dixit le lien Y’en a marc….
    Celà dit, votre site est agréable, bien « carré »!
    Quid de l’alimentation en eau du petit bassin présenté?
    Avez-vous des infos sur le vinaigre dilué en pulvérisation sur le feuillage des plantes en pot?
    Merci et à bientôt

  5. Kristin 21 novembre 2009 à 20 h 20 min

    dommage: je ne bois pas de café…

  6. alain of paris 20 novembre 2009 à 20 h 33 min

    Bonsoir Telemap, j’ai l’impression que le blog annoncé n’est pas au rendez-vous, peut être dans les jours à venir…

  7. Telemap 20 novembre 2009 à 18 h 54 min

    J’obtiens un « Not found » quand je clique sur « blog dédié ».

    Pour lutter contre les pucerons, j’étais orienté coccinelle et, par le passé, le tabac macéré dans de l’eau. J’ai assez rapidement abandonné cette solution à cause des conséquences : terrasse poisseuse !

    Et puis j’ai appris sur ce blog que les larves de syrphe sont de grandes consommatrices de puceron.

    Bon week-end !

Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies et des services tiers. Ok