Archives de mots clés: UNAF

Le premier concours des Miels du Grand Paris

Logo du concours Miels du Grand ParisPour promouvoir l’enjeu de la biodiversité à l’échelle métropolitaine et favoriser la préservation de la biodiversité, la Métropole du Grand Paris a lancé le concours des Miels du Grand Paris.

Ce concours, lancé avec le soutien de l’Union Nationale de l’Apiculture Française et du Syndicat National d’apiculture met en valeur le travail des apiculteurs métropolitains et promeut des miels de qualité produits sur le territoire métropolitain.

Affiche du Salon du Terroir de Rueil-Malmaison, Hippodrome de Saint-Cloud, décembre 2016
Cet évènement se déroulera le samedi 3 décembre 2016, à l’occasion de la 26ème édition du Salon du Terroir à l’hippodrome de Saint-Cloud et Alain Ducasse sera le Président du Jury. Pendant le week-end des 3 et 4 décembre, les visiteurs pourront assister au concours, à la remise des prix, goûter le meilleur miel de la métropole… et participer aux animations et ateliers pour petits et grands autour du miel et des abeilles qui seront organisés.

Date limite d’inscription au concours : 11 novembre 2016

Qui peut y participer ?
Tous les apiculteurs, amateurs ou professionnels, du territoire de la Métropole du Grand Paris, ainsi que les communes et les entreprises disposant d’un rucher.

Le saviez-vous ?
La métropole du Grand Paris a vu le jour le 1er janvier 2016. Elle a été créée par la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (loi MAPTAM) et renforcée par la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la république (NOTRe).
La Grande Métropole regroupe Paris, les 123 communes des trois départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne et 7 communes des départements limitrophes de l’Essonne et du Val d’Oise, soit près de 7,5 millions d’habitants.

3 ruches Abeille, sentinelle de l’environnement sur le toit-terrasse végétalisé de la Mairie de Paris

Abeille butinant sur une fleur d'aster bleue, photo Anatolii / FotoliaSensible à la protection de son environnement et consciente des bouleversements climatiques actuels, la mairie de Paris confirme son soutien en faveur des abeilles en installant 3 ruches Abeille, sentinelle de l’environnement®, sur le toit-terrasse végétalisé de son bâtiment situé au 4 de la rue Lobau (Paris 4e).

C’est dans le cadre du Plan Climat actualisé, du Livre bleu et du Plan biodiversité de Paris, que le Rucher Abeille, sentinelle de l’environnement®, le Potager et la Vigne de l’Hôtel de Ville sont inaugurés, en plein cœur de Paris, sur une toiture plate de près de 1 000m2. Ce projet a vu le jour en concertation avec la mairie de Paris, l’UNAF, Urbagri et ses partenaires Siplast, Nidaplast et Groupe Loiseleur dans le cadre de l’appel à projet, lancé en avril 2016, « Paris-culteurs ».

L’inauguration s’est faite le mardi 18 octobre à midi, en présence de Madame Pénélope Komites, Adjointe à la Maire de Paris, chargée des Espaces verts, de la nature, de la biodiversité et d’Henri Clément, Secrétaire général et Porte-parole de l’UNAF, Dominique Cena, Administrateur de l’UNAF, des apiculteurs et des partenaires du projet.
(suite…)

APIdays, Journées nationales de l’abeille, sentinelle de l’environnement

Affiche APIdays 2015
Du 18 au 20 juin 2015, venez fêter les 10 ans du programme national Abeille Sentinelle de l’environnement aux APIdays.
Les objectifs du programme Abeille, sentinelle de l’environnement sont nombreux et répondent à des problématiques sociétales majeures :
  • La disparition massive des abeilles et des insectes pollinisateurs en France et dans le monde
  • L’urgente nécessité de protéger la biodiversité végétale et plus largement notre environnement
  • L’indispensable évolution vers une agriculture durable et raisonnable
  • La préservation du lien homme-nature et l’information du public

La sauvegarde de l’abeille est pour l’Union Nationale de l’Apiculture Française, un enjeu stratégique environnemental et économique qui va bien au-delà du monde des Apiculteurs. En effet, sensibles à la qualité de leur environnement, les abeilles qui contribuent à la pollinisation de 80% des espèces de plantes à fleurs et à fruits de notre planète, (soit plus de 200 000 espèces), ont un rôle essentiel dans le maintien de notre biodiversité. Selon les dernières données de l’INRA, 35% de nos ressources alimentaires et 65% de leur diversité dépendent de la pollinisation par les abeilles. Sur le plan économique, la contribution des insectes pollinisateurs s’élève à 153 milliards d’euros, soit 9,5% de la valeur de la production agricole mondiale destinée à la consommation humaine.

Les abeilles sacrées « reines » à Paris
La Ville de Paris est historiquement une ville « amie des abeilles », le rucher école du jardin du Luxembourg a été fondée en 1856 par la Société Centrale d’Apiculture.  En 2014, Paris abritait environ 600 ruches, soit 4,6 ruches par km². La première fête des abeilles et du miel de Paris sera l’occasion pour Pénélope Komites, Adjointe à la Maire de Paris, chargée des Espaces verts, de la nature, de la biodiversité et des affaires funéraires de signer la charte « Abeille sentinelle de l’environnement« . Avec cette signature, la ville de Paris entend marquer une nouvelle fois son engagement pour les abeilles, engagement qui se traduira d’ici 2020 par l’implantation de nouvelles ruches à Paris et une mise en valeur du « Miel de Paris ».
Signature officielle du partenariat : samedi 20 juin à 15h, Chai du Parc de Bercy (Paris 12e).

Le programme des APIdays 2015 : pour découvrir, apprendre, s’émerveiller…

  • Récoltes et dégustations de miel
  • Découverte de la vie de la ruche
  • Projections de films
  • Jeux
  • Animations pour les enfants (fabrication de bougies, ateliers de bouturage, observation des insectes, fresques éphémères collectives…)
  • Expositions
  • Visites de ruchers
  • Circuits découvertes de la flore, etc.

Plus de 80 lieux en France fêtent les APIdays à partir du 18 mai, découvrez les programmes complets sur :
www.abeillesentinelle.net
www.facebook.com/AbeilleSentinelledelenvironnement

 

(suite…)

Ports de Paris signe la charte « Abeille sentinelle de l’environnement »

À l’occasion de la Semaine du développement durable, Ports de Paris, uni aux ports du Havre et de Rouen au sein d’HAROPA, signe un nouvel engagement en faveur de la protection de l’environnement et installe des ruchers du programme national « Abeille sentinelle de l’environnement » sur ses ports en Ile-de-France.

Logo Abeille sentinelle de l'environnement

Des abeilles au fil des berges
Ports de Paris en signant la charte « Abeilles, sentinelles de l’Environnement » s’engage à soutenir l’action de l’UNAF et notamment à ne pas utiliser de produits toxiques ou pesticides des ses espaces verts, à favoriser la plantation de végétaux mellifères, ou encore à participer à une meilleure connaissance du rôle des abeilles…
Six ruches sont installées, dans le cadre de la Semaine du développement durable, au Port de Bonneuil, le long de la Marne et 6 autres ruches prendront place à l’automne au Port de Gennevilliers, sur les bords de la Seine.
En installant ces ruchers aux couleurs de « l’Abeille, sentinelle de l’environnement » sur deux de ses sites, Ports de Paris témoigne une fois encore de sa politique en faveur de la préservation de la biodiversité et des équilibres écologiques.

L’engagement environnemental, au cœur même des activités de Ports de Paris
La promotion du transport fluvial, mode de transport propre et écologique constitue l’axe majeur de l’engagement environnemental de Ports de Paris. Cependant, au-delà de cette contribution essentielle à la réduction des gaz à effet de serre, Ports de Paris entend être un acteur engagé dans l’élaboration de la “trame verte et bleue”, disposition du Grenelle de l’Environnement destinée à enrayer la perte de la biodiversité et à préserver et restaurer les continuités écologiques. L’établissement public s’est aussi engagé, depuis 2005, à intégrer le maintien de la biodiversité dans chacun de ses projets d’aménagement (ratification de la charte régionale).
Plus globalement, dans le cadre de son projet stratégique 2010-2015, une politique environnementale est mise en œuvre pour :

  • maîtriser les impacts et risques environnementaux des ports
  • inscrire les ports dans leur contexte environnemental et préserver les milieux naturels
  • être exemplaire en mettant en œuvre des pratiques et technologies respectueuses de l’environnement, y compris dans les activités administratives
  • engager des opérations pilotes visant à déployer les exigences requises pour une certification ISO14001.

(suite…)

La ville de Clichy engagée aux côtés de l’UNAF

Clichy, ville éco-responsable, affirme son engagement en faveur de l’environnement par son adhésion au programme national « Abeille, sentinelle de l’environnement » et inaugure un rucher au cœur des espaces verts des services techniques de la commune, au 71 rue de Paris. Gilles Catoire, Maire de Clichy, Conseiller Général des Hauts-de-Seine, Annabel Galinié, Maire-Adjointe déléguée au développement durable, à l’agenda 21, à l’environnement et aux actions de proximité, Henri Clément, Porte-parole de l’Union Nationale de l’Apiculture Française ont procédé à la signature de la charte et à l’inauguration du rucher hier jeudi 13 décembre 2012 à 16h30.

La ville de Clichy, soucieuse de l’environnement et de l’amélioration du cadre de vie, a développé de nombreux projets et campagnes de sensibilisation. Dès 2007, le Conseil Municipal s’est engagé à élaborer un agenda 21 local. Cette décision forte de sens impulse la dynamique de la ville dans sa réponse aux enjeux environnementaux.

Clichy préserve et valorise ses ressources naturelles
Clichy a participé à de nombreuses actions en faveur de la préservation de l’environnement et des ressources naturelles. Parmi ces évènements, on peut noter la dixième édition de la Semaine du développement durable en avril 2012 qui s’est ainsi inscrite dans le prolongement de la politique municipale en termes d’écologie.
Le Maire, Gilles Catoire, a rappelé, lors de la journée mondiale de la biodiversité en mai dernier, que la municipalité réalise « des actions et des projets concrets auprès des habitants pour les sensibiliser à adopter des comportements quotidiens favorables à l’environnement tout en y associant les entreprises, les commerces et les associations tels que l’Oréal, qui réalise actuellement un bâtiment HQE, permettant de réduire de 50% sa consommation d’énergie ».
Annabel Galinié, Adjointe au Maire déléguée au développement durable, à l’agenda 21, à l’environnement et aux actions de proximité a souligné qu’il était « nécessaire que les jeunes générations comprennent l’importance de la place de la nature et de la biodiversité. Il faut apprendre à apprivoiser et à vivre avec les insectes. Le miel produit à Clichy est urbain et multifleurs ce qui lui donne un meilleur goût ». Elle a conclu avec une citation de Marc-Aurèle « Ce qui n’est pas utile à l’essaim n’est pas non plus utile à l’abeille ».

Une étape de plus avec le partenariat « Abeille, sentinelle de l’environnement »
La Ville réceptive aux actions de l’UNAF a souhaité adhérer au programme « Abeille, sentinelle de l’environnement« . Le 21 juin dernier, six ruches ont été installées dans les espaces verts des services techniques. Ce rucher permettra notamment à l’occasion des Journées Nationales APIdays, les 21 et 22 juin 2013, de mettre en place à destination du public et des scolaires, de nombreuses animations gratuites, ludiques et pédagogiques autour de l’abeille et de la vie de la ruche. (suite…)

Projection publique : La reine malade

Projection publique : La reine malade

Dans le cadre de son cycle de conférences mensuelles, Natureparif et l’Union Nationale de l’Apiculture française vous invitent à la projection du film : « La reine malade« . À travers le parcours d’un apiculteur québécois, qui rêve d’une apiculture durable, ce film nous alerte sur la disparition alarmante des abeilles et cherche des solutions pour sortir de cette crise.

Synopsis :
Sur un territoire lointain des Hautes-Laurentides au Québec, Anicet Desrochers travaille à recueillir du miel dans ses ruches. Depuis quelques années, il est inquiet. Les abeilles, ces insectes indispensables à l’équilibre de l’écosystème meurent par millions sans que personne ne comprenne exactement pourquoi.
Quelles sont les causes de cet effondrement ? L’utilisation abusive de pesticides ? Les monocultures ? Les nouvelles molécules introduites par les grands groupes industriels ? L’abeille est au cœur d’une hécatombe mondialisée : Amérique, Europe, Asie, tous les continents sont touchés.
La Reine malade raconte l’histoire inspirante d’un apiculteur qui tente d’abord de vivre de son métier. Bien ancré dans son coin de pays, il rêve d’une apiculture durable, d’un autre lien avec la nature et la façon d’en vivre. Alors que nombre de grands producteurs connaissent d’importantes difficultés, Anicet Desrochers travaille à faire la preuve par l’exemple que d’autres modèles agricoles sont possibles. Mais sera-t-il seulement capable de traverser la crise actuelle ?

Site internet : facebook.com/lareinemalade
Bande-annonce du film

La reine malade
Réalisateur : Pascal SANCHEZ
Documentaire de 90 minutes – Canada
Le mercredi 10 octobre 2012, de 18h à 20h.
À l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF), au 84 rue de Grenelle, 75007 Paris (Métro : ligne 12, station Rue du Bac).
En présence d’un représentant de l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF).
Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.