Archives de mots clés: oeuvres d’art

FIAC Hors les murs au Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e)

Pour sa 38e édition, la FIAC s’ouvre à d’autres horizons et s’aventure pour la première fois rive gauche, pour un événement Hors les murs au Jardin des Plantes.

Pour sa 38e édition, la FIAC réaffirme son engagement à proposer des sites exceptionnels pour l’exposition d’œuvres extérieures et sa volonté d’explorer l’espace urbain afin de toucher un public plus large et plus varié. Ainsi, le programme culturel Hors les Murs comprend un nouvel espace d’exposition dans un lieu parisien emblématique et chargé d’histoire, le Jardin des Plantes du Muséum National d’Histoire Naturelle. Ce site exceptionnel constitue le cadre idéal pour le thème choisi : la nature, la biodiversité, l’environnement et la relation entre l’humanité, la nature et le règne animal.
(suite…)

Exposition Strange Fruit à la Point Rouge Gallery

Du 23 février au 26 mars 2011, Point Rouge Gallery présente les dernières créations de l’artiste lorrain Bernard Copeaux dans le cadre de l’exposition « Strange Fruit ».

Sculptures en bouse de vache réalisées par Bernard Copeaux

Exposition Strange Fruit, Bernard Copeaux

L’exposition  » Strange Fruit  » est réalisée avec des sculptures en bouse de vache.

Bernard Copeaux est né le 8 juin 1942 à Metz et vit à Courcelles-sur-Nied.

« Dans la haute montagne suisse, le 21 septembre 1997, à la « Juan Pass », des galettes de bouse ont été révélées à Bernard Copeaux par centaines, étalées sur les près, s’offrant au soleil. Le plus humble s’est ainsi dévoilé, entrainant ses recherches tout au bord de la Voie Lactée, où, en explorateur sur le plancher des vaches, il collecte ce trop plein d’étoiles qui alimente depuis son travail : matière sacrée, offrande généreuse dispensée à la terre, cadeau générateur, source d’espoir.

Bernard Copeaux utilise cette matière primordiale dans son état pur, respectant ses couleurs de terre, de bruns, d’ocres et de gris changeants, selon les herbes et fleurs qui la composent. Il puise dans ce magma l’inspiration capable d’opérer une transmutation de brins de verdure mâchouillée, en visions de l’infiniment petit, rejoignant des vues célestes de dessus de mondes lointains. Mondes en attente, parfois semblables au nôtre, tourmenté et en crise, miroir de nos propres contradictions et paradoxes, comme dans « Strange Fruit », corps mutilés, suspendus par les pieds, évoquant les sévices perpétrés sur les gens « différents ». La bouse, alors orpheline de son sens sacré, habite la tête des pratiquants de la division qui engendre la haine.

Nous avons perdu l’objet réel de notre recherche, oublié que nous sommes le centre même de notre quête. Face au grand vide et à la beauté de son secret, à la vie avec ses dimensions qui nous dépassent, au miracle de son éclosion sur Terre, et enfin, à notre place dans ce mystérieux berceau de naissance et de mors, nous vacillons entre déchéance et réalisation profonde. »

Point Rouge Gallery
4, rue du Dahomey
75011 Paris
Tél. : +33(0) 1 43 67 62 81
Ouvert du mercredi au samedi, de 14 h à 19 h
Métro : Ligne 8, station Faidherbe – Chaligny

Le vernissage de l’exposition aura lieu le jeudi 24 février 2011 à 18 heures en présence de l’artiste.

Quelques oeuvres fleuries de Murakami au château de Versailles

L’exposition de Takashi Murakami au château de Versailles se termine aujourd’hui 12 décembre 2010. Invité à découvrir hier le Versailles intime et notamment les appartements privés de Marie-Antoinette, rarement ouverts au grand public, j’ai pu admirer quelques unes des oeuvres de cet artiste. En voici deux très fleuries et souriantes.

Tableau de Takashi Murakami au château de Versailles

Kawaii. Vacances summer. Vacation in the kingdom of the golden, Takashi Murakami, château de Versailles (78), décembre 2010, photo Alain Delavie

Profusion de fleurs pimpantes et souriantes sur fond de feuille d’or…

Tableau de Takashi Murakami au château de Versailles

Open your hand wide, Takashi Murakami, château de Versailles (78), décembre 2010, photo Alain Delavie

Les fleurs sont chères à l’artiste. Grand expert de la peinture florale, il a, en effet, pendant plus de deux ans, peint des fleurs quotidiennement, puis pendant neuf ans, enseigné l’art de la fleur.

Exposition de Takashi Murakami au château de Versailles

Flower Lamp, Takashi Murakami, château de Versailles (78), décembre 2010, photo Alain Delavie

Exposition de Takashi Murakami au château de Versailles

Flower Lamp, Takashi Murakami, château de Versailles (78), décembre 2010, photo Alain Delavie

Une mise en lumière réjouissante !

Murakami Versailles est une promenade, un itinéraire, un parcours dans le « paysage-territoire » de Versailles. Pour sa première grande rétrospective en France, l’artiste présente ses oeuvres dans quinze salles du Château et dans les jardins. Il vous reste encore aujourd’hui dimanche pour partir à leur découverte.

Château de Versailles
Place d’Armes, 78000 Versailles
.

Horaires :
Château : tous les jours sauf le lundi de 9 h à 17 h 30, dernière admission à 17 h, fermeture des caisses à 16 h 50.
Châteaux de Trianon et Domaine de Marie-Antoinette : tous les jours sauf le lundi, de 12 h à 17 h 30, dernière admission à 17 h, fermeture des caisses à 16 h 50.
Jardin et Parc, tous les jours, de 8 h à 18 h.

La FIAC dans le Jardin des Tuileries (Paris 1er)

Pour la cinquième année consécutive, la FIAC s’associe avec le Musée du Louvre pour présenter, au cœur du Jardin des Tuileries, un programme d’œuvres extérieures. J’ai bravé les intempéries hier pour aller découvrir ces oeuvres d’art contemporain. Ce n’était pas les conditions idéales, mais la promenade fut quand même agréable.

Art contemporain dans le Jardin des Tuileries

Turn back time. Lets start this day again (2009), Ugo Rondinone, FIAC 2010 Jardin des Tuileries, Paris 1er, octobre 2010, photo Alain Delavie

L’intérêt croissant des galeries et des artistes, ainsi que le cadre exceptionnel de ce jardin historique, ont permis de rassembler cette année vingt-huit projets, conjuguant installations, sculptures, performances ou œuvres sonores qui, en interaction avec le public, prennent corps entre les allées, les bassins et les pelouses du jardin.

Art contemporain dans le Jardin des Tuileries

I like America, (Tribute to Jacques Derrida), 2010, Mounir Fatmi, FIAC 2010 dans le Jardin des Tuileries (Paris 1er), 23 octobre 2010, photo Alain Delavie

Ciel gris plombé, gadoue partout, pluie et parapluie obligatoire dans une main, l’apn dans l’autre main…

Art contemporain dans le Jardin des Tuileries

Rotonda II (2010), Alexander Brodsky, FIAC 2010 dans le Jardin des Tuileries (Paris 1er), 23 octobre 2010, photo Alain Delavie

Installation variable, au gré des passants qui entraient à l’intérieur et des courants d’air, qui fermaient ou ouvraient les portes.

Art contemporain dans le Jardin des Tuileries

Untitled (2009), Franz West, FIAC 2010 dans le Jardin des Tuileries (Paris 1er), 23 octobre 2010, photo Alain Delavie

Art contemporain dans le Jardin des Tuileries

Untitled (Große Gehörnte) (1996), Bruno Gironcoli, FIAC 2010 dans le Jardin des Tuileries (Paris 1er), 23 octobre 2010, photo Alain Delavie

(suite…)

Le Génie des Jardins 2010 dans le square de la Folie-Titon (Paris 11e)

Le Génie des Jardins 2010 a été pour moi l’occasion de découvrir un jardin parisien que je ne connaissais pas encore, le square de la Folie-Titon dans le 11e arrondissement de Paris. Voici quelques unes des oeuvres contemporaines exposées dans ce lieu qui a été aussi dénommé jardin de la cité Prost.

L'art contemporain dans les jardins du 11e arrondissement de Paris

Géant Vert, Laurence Vincent et Raphael Monchablon, Le Génie des Jardins 2010, square de la Folie-Titon, Paris 11e, septembre 2010, photo Alain Delavie

L'art contemporain dans les jardins du 11e arrondissement de Paris

Hors cadre, François Cosson, Le Génie des Jardins 2010, square de la Folie-Titon, Paris 11e, septembre 2010, photo Alain Delavie

L'art contemporain dans les jardins du 11e arrondissement de Paris

Libre, Sara Renaud, Le Génie des Jardins 2010, square de la Folie-Titon, Paris 11e, septembre 2010, photo Alain Delavie

Là encore, je n’ai pas pu tout photographier, la pluie m’ayant empêché de prolonger davantage ma visite.

Mais vous pouvez toujours découvrir le Génie des Jardins 2010 qui va se prolonger jusqu’au dimanche 3 octobre.
Le square de la Folie-Titon se situe au 28 de la rue de Chanzy, 75011 Paris.

De retour de Keukenhof…

J’ai passé moins de 48 heures aux Pays-Bas pour une visite incroyable dans ce parc aux milliers de fleurs, aux innombrables bulbes à floraison printanière : Keukenhof. Fleuri à souhait, sous un chaud soleil… Et voici les quelques photos promises !

Bulbes à floraison printanière aux Pays-Bas

En allant vers Keukenhof, le long de la route, les champs de tulipes fleuries de la Hollande, avril 2010, photo Alain Delavie

Paysage typique en cette saison du pays des bulbes, car les plantes bulbeuses prospèrent de façon exceptionnelle sur le sol de sablière fertile que l’on trouve dans une bonne partie de la Hollande. Le secteur des bulbes à fleurs est d’une importance capitale pour les Pays-Bas. La culture et le commerce de gros des bulbes à fleurs emploient environ 15 000 personnes. Celles-ci produisent chaque année près de 10 milliards de bulbes à fleurs. Ce qui représente 70 % de la production mondiale totale. La culture se fait sur environ 20 000 hectares de terre. Plus de 75 % des dix milliards de bulbes sont exportés vers plus de cent pays. Les États-Unis sont le principal client, suivis par le Japon.

Visite au parc de Keukenhof au printemps

Les sabots de Keukenhof vous attendent pour la photo traditionnelle dans le parc, sur fond de bulbes à floraison printanière

Arrivé dans le parc de Keukenhof, j’ai enfilé mes sabots de 7 lieues pour pouvoir parcourir les quelques 24 hectares qui composent ce site à nul autre pareil. C’est parti pour la visite…
(suite…)