Archives de mots clés: moisson

Première moisson d’orge de brasserie au Bois de Vincennes

Grains et épis d'orge, houblon, chopes de bière, photo Fotolia / id-art
La Ville de Paris a semé 4 000 m2 d’orge et planté 20 pieds de houblon au cœur du Bois de Vincennes sur l’allée royale. La moisson de l’orge avec la moissonneuse batteuse de la ferme de Paris et la récolte du houblon permettront de produire la « bière de Paris » en partenariat avec l’association Brasseurs de France.

Ces plantations, cultivées sans engrais ni traitement phytosanitaire, vont permettre de produire avec l’association Brasseurs de France la première bière brassée à Paris avec des matières premières récoltées à Paris.

Après la production en 2016 de céréales fourragères (seigle, avoine, triticale, pois d’hiver et épeautre) pour nourrir les chevaux de trait du Bois de Vincennes, les animaux de la ferme de Paris et les oiseaux sauvages par grand froid, cette nouvelle récolte parisienne s’inscrit dans la dynamique de soutien à l’agriculture urbaine et de promotion des circuits courts impulsée par la Ville de Paris.

La production de matières premières brassicoles, à commencer par le houblon, a toute sa place dans l’agriculture parisienne. Ainsi, parmi les lauréats de la première édition de l’appel à projets « Parisculteurs », Topager produira annuellement plus d’une demi-tonne de houblon sur les sites de la Médiathèque Sagan (10e) et de l’Opéra Bastille (12e). Pour promouvoir cette culture en lien avec l’ensemble des acteurs de la filière et notamment les brasseries parisiennes, la ville lancera dans les prochains mois un appel à projets dédié à la création de houblonnières sur une vingtaine de murs parisiens.

La production de la bière de Paris débute avec la moisson de l’orge en juillet puis la récolte en septembre du houblon dont les plants proviennent de Hochfelden en Alsace. Elle se poursuivra avec le maltage puis le brassage dans les chais du parc de Bercy pendant l’automne. La production attendue est de 10000 litres.

Ce mardi 4 juillet 2017, Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris, et des représentants de Brasseurs de France vont assister au travail de la moissonneuse batteuse de la ferme de Paris et à la moisson de l’orge, une première dans le Bois de Vincennes et dans Paris.

Mercredi 20 juillet, Paris fait sa première moisson !

Champs de blé, photo Svetamart / Fotolia
En octobre dernier, un mélange de cinq céréales a été semé pour la première fois sur une surface de 7000m2 située allée royale, au Bois de Vincennes (Paris 12e). La première moisson de cette culture céréalière se déroulera le mercredi 20 juillet.

Située dans le bois de Vincennes, la Ferme de la Ville de Paris est une exploitation biologique de 5 hectares. En semaine, ateliers de sensibilisation, accompagnement de projets, formations, conférences débats, expositions, s’adressent à tous. Le week-end, les visiteurs peuvent assister aux travaux de la Ferme.

À l’occasion du renouvellement de leur plan d’actions ISO 14001, les agents de la Ferme de Paris ont  étendu leur exploitation  en utilisant pour la première fois l’espace libre se situant autour du rond-point de l’Allée Royale pour y installer une culture céréalière. Un mélange de cinq céréales – seigle, avoine, triticale, pois d’hivers et épeautre – a été semé au mois d’octobre sur une surface de 7000 m2. La première moisson de cette culture céréalière se tiendra mercredi, de 14h30 à 16h30, et sera ouverte au public.

« Nous avons constaté une grande demande de la part des Parisiens d’être en contact avec le monde agricole. Plus largement, toutes les initiatives qui touchent à la pédagogie de l’alimentation remportent un grand écho. Je suis donc fière de la tenue de cette première moisson parisienne, une opération qui sera d’ailleurs reconduite dans les prochaines années », souligne  Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris, en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité.

« Cette culture céréalière servira notamment à alimenter les chevaux de trait du Bois de Vincennes, mais aussi les animaux de la ferme et les oiseaux sauvages pendant l’hiver, en période de gel intense. C’est un bel exemple de circuit court, qui démontre la pertinence de l’agriculture urbaine comme maillon d’un écosystème durable », se réjouit Catherine Baratti-Elbaz, Maire du 12e arrondissement.

Enregistrer

Fête des moissons à Verrières-le-Buisson (Essonne)

Affiche de la Fête des moissons à Verrières-le-Buisson (Essonne), septembre 2015
En 2015, la Ville de Verrières-le-Buisson célèbre le bicentenaire de l’installation de la société Vilmorin sur son territoire. Dans ce cadre, de nombreuses manifestations ont lieu tout au long de l’année dont le but est notamment la valorisation de l’arboretum municipal et de l’herbier Vilmorin. Alors qu’un champ de blé a été semé en plein centre-ville en début d’année, une grande fête est organisée à l’occasion de sa moisson le dimanche 6 septembre.

Les différentes variétés de blé semées sur le Mail en début d’année sont aujourd’hui prêtes à être récoltées. L’occasion d’une grande fête des moissons organisée le dimanche 6 septembre, au cours de laquelle les Verriérois et les Franciliens pourront découvrir la moisson à l’ancienne. Seront également exposées des machines agricoles, des premières faux et batteuses à la moissonneuse-batteuse du 21e siècle.

Un jour de fête autour de la moisson
Ce sont dix-neuf variétés anciennes de blé qui seront présentées au public dimanche 6 septembre sur le Mail Honoré d’Estienne d’Orves. Le grand champ sera quant à lui moissonné et mis en gerbe, avec des démonstrations de différents outils de moissonnage, des plus anciens aux plus modernes. Tout au long de la journée, le parking du centre Malraux sera le domaine des animaux de la ferme et des poneys. Enfin, pour que la fête soit complète et semblable à celles organisées au 19e siècle, chacun pourra venir partager son pique-nique au son de musiques folkloriques proposées par les associations Les Gentianes et La Gavotte.

Fête des moissons
Dimanche 6 septembre de 10 h à 18 h
Mail Honoré d’Estienne d’Orves et centre Malraux, 91370 Verrières-le-Buisson.

Fête des moissons à Chennevières-sur-Marne (94) le 2 septembre 2012

Fête des moissons à Chennevière-sur-Marne (Val de Marne)

Le collectif d’animation de la Plaine des Bordes (L’Abeille des Bordes, Francilianes, Relocalisons !) organise sa première Fête des moissons sur la Plaine des Bordes à Chennevières-sur-Marne (Val de Marne).

Au programme :

  • Moisson à la faucille et à la faux, battage à partir de 10 h
  • Récolte de miel
  • Promenade en calèche
  • Vente de produits des Bordes
  • Balade et découverte du site
  • Apéritif
  • Pique-nique partagé (possibilité de petite restauration payante sur place)

 

Pour venir en transports en commun :

  • RER E Villiers, puis bus ligne 308, arrêt Champlain-Pagnol.
  • RER A Champigny, puis bus ligne 208 B, arrêt lycée Champlain.

Avenue des Bordes (après le parc départemental, au bout de l’avenue des Bordes)
94 Chennevières-sur-Marne.

 

Les fleurs compagnes des moissons dans le jardin écologique du Jardin des Plantes

Le jardin écologique forme un petit ilôt de nature au sein du Jardin des Plantes de Paris. Il accueille la faune et de la flore de l’ Île-de-France. Toute la diversité écologique du Bassin parisien y est représentée, avec en ce moment les floraisons des plantes messicoles trop souvent disparues des cultures céréalières.

Fleurs messicoles (coquelicots, bleuets, etc.) dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75)

Fleurs messicoles (coquelicots, bleuets, etc.) dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

Coquelicots (Papaver rhoeas), bleuets (Centaurea cyanus), dauphinelles ou pieds d’alouette (Delphinium ajacis)… Des petites fleurs qui ont pratiquement disparu des champs de céréales du fait des désherbages chimiques trop répétés pour augmenter les rendements.

Fleurs messicoles dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75)
Fleurs messicoles dans le Jardin écologique, Jardin des plantes, Paris 5e (75), juin 2011, photo Alain Delavie

(suite…)