Archives de mots clés: milieu urbain

Première enquête de l’Observatoire de la nature en ville

Logo de l'association Pacte pour le jardin dans la cité
L’association Pacte pour le Jardin, en partenariat avec CDC Biodiversité, Ecocert et Villes de France, crée l’Observatoire de la biodiversité végétale en ville et lance sa première enquête auprès des villes de plus de 10 000 habitants et leurs intercommunalités. L’objectif est de recueillir des données sur les politiques de préservation et de développement de la biodiversité en milieu urbain, améliorer la connaissance mutuelle des bonnes pratiques et contribuer, ainsi, au développement des démarches favorables.

Mieux connaître pour agir efficacement
Les villes élaborent et mettent en œuvre de véritables « politiques jardin et espaces végétalisés ». Celles-ci tiennent bien entendu compte des caractéristiques urbaines, spatiales, végétales propres à chaque ville ainsi que des attentes de ses habitants. Elles visent toutes à préserver et développer la place du végétal en ville et sont, donc, des vecteurs de protection et de développement de la biodiversité végétale en milieu urbain. À travers cette première enquête, l’association Pacte pour le Jardin et ses partenaires souhaitent :

  • collecter auprès de villes de plus de 10 000 habitants et des intercommunalités des données qualitatives sur les pratiques de préservation et de développement de la biodiversité végétale en ville ;
  • recueillir des données quantitatives élémentaires sur les surfaces urbaines végétalisées (publiques et privées) ;
  • restituer et partager les résultats auprès des partenaires de l’Observatoire, des villes et des Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) ayant participé à l’enquête et de toute partie prenante concernée.

Une démarche inscrite dans la durée lors des élections municipales 2014
L’association Pacte pour le Jardin a interrogé les candidats dans les dix plus grandes villes de France et découvert à cette occasion que de véritables politiques jardin et espaces verts étaient élaborées et mises en œuvre en ville. L’idée de créer un Observatoire de la biodiversité végétale en ville est née de ce constat. Il se déploiera sur une première séquence de trois ans : 2015 est une première année expérimentale ; 2016 permettra d’approfondir les premiers résultats obtenus ; 2017 cherchera à élargir le champ de l’observatoire. Les premiers résultats seront, notamment, partagés sur le site de l’Observatoire national de la biodiversité. Villes de France a choisi de s’engager fortement aux côtés du Pacte pour le Jardin pour lancer cet Observatoire et mettre en œuvre la première enquête. Le questionnaire est accueilli sur le site web de Villes de France, qui suggérera à ses adhérents de participer à l’enquête. Villes de France participera à la mise en commun des résultats.

Comment participer à l’enquête ?
L’enquête de l’Observatoire de la biodiversité végétale en ville est menée du 4 mai au 14 juin 2015.
Elle est ouverte à l’ensemble des élus en charge des espaces verts et des responsables des espaces verts des villes de plus de 10 000 habitants et de leurs intercommunalités. Pour y participer, il suffit de remplir le questionnaire en ligne à l’adresse suivante : http://www.villesdefrance.fr/enquetes/biodiversite
Les résultats seront publiés courant septembre 2015.

La saison estivale 2012 dans les jardins de Paris

Cet été l’agriculture urbaine et périurbaine est le thème central des manifestations organisées dans les parcs et jardins de la Ville de Paris. L’importance de l’enjeu alimentaire, la place de l’agriculture sur le territoire francilien, les solutions pour produire en milieu urbain, les impacts paysagers et urbanistiques… Autant de questions abordées dans les expositions et les actions pédagogiques prévues par la Ville.

Expositions :

  • Jusqu’au 3 juin, l’École Du Breuil participe au salon « Jardin Jardins » organisé au jardin des Tuileries (Paris 1er). Elle y présente un potager urbain réalisé avec des palettes recyclées.
    Potager urbain, ɉcole du Breuil, Jardins Jardin 2012, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)Potager urbain, ɉcole du Breuil, Jardins Jardin 2012, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)
  • Du 20 juin au 30 septembre, le parc de Bercy (Paris 12e) présentera l’exposition internationale « Carrot City », sur les projets novateurs en matière de production alimentaire durable en ville. Cette exposition itinérante offre un aperçu d’initiatives contemporaines réalisées dans plusieurs villes du monde. Déjà exposée à Berlin, Toronto, New York… elle s’est enrichie au fil de ses voyages d’expériences locales, illustrées de photographies et de visuels qui illustrent la conception, l’aménagement et le développement des projets d’agriculture urbaine et nourrissent la réflexion sur la revitalisation de différents espaces urbains.
  • De juin à novembre, « Savez-vous planter les choux ? », au parc de Bagatelle (Bois de Boulogne – Paris 16e), retrace l’histoire du maraîchage en Ile-de-France. Producteurs des environs de Paris, marchés, halles et légumes oubliés seront à l’honneur dans les bâtiments et dans le parc. Enfants et adultes y découvriront pommes de terre, fruits et légumes et se questionneront sur les nouvelles façons de nourrir Paris demain.
  • Au Parc Floral de Paris : « Plantes potagères mises en scène » autour de la Maison du Parc et du bois et dans le jardin insolite.

Parcours de découverte : Les jardins parisiens accueilleront un parcours de plantes potagères d’hier et d’aujourd’hui et plusieurs sites du Jardin Botanique de la Ville de Paris s’associeront à cette découverte des légumes oubliés d’Ile-de-France. (suite…)

Le plan biodiversité de Paris, une politique volontariste pour la nature en milieu urbain

Hier mardi 15 novembre 2011, le Conseil de Paris a adopté le plan biodiversité de la capitale.

Dans la continuité de sa politique menée depuis 2001 en faveur du développement durable, la Ville de Paris est aujourd’hui l’une des premières grandes métropoles européennes à se doter d’un tel outil.

Trois grands axes d’actions

  • Renforcer les trames verte et bleue dans Paris, en lien avec les grands espaces naturels de la région parisienne. Ces corridors écologiques que représentent les arbres d’alignement, les espaces verts, la Seine, les canaux ou les plans d’eau parisiens sont essentiels au maintien d’une diversité du vivant en ville.
  • Faire de la biodiversité un élément structurant de l’action municipale, que ce soit en matière d’urbanisme, de traitement de l’espace public, de politique des achats ou encore de gestion durable des espaces verts à Paris, de son fleuve et de ses canaux.
  • Sensibiliser les citadins et mobiliser les acteurs du territoire avec la mise en place de l’Observatoire Parisien de la Biodiversité.

Des objectifs concrets pour 2020

  • Créer 7 hectares nouveaux de toitures végétalisées sur l’ensemble du territoire parisien, dont au moins 15 nouveaux jardins en terrasse.
  • Généraliser la présence de réserves d’évolution naturelle à l’ensemble du territoire parisien.
  • Créer 40 nouvelles mares ou milieux humides sur l’ensemble du territoire parisien.
  • Mettre fin à l’utilisation de produits phytosanitaires de synthèse sur l’ensemble du territoire parisien, que ce soit dans les espaces publics relevant de la Ville, ce qui est déjà largement engagé, mais également dans les espaces verts relevant d’autres propriétaires (RFF, AP HP, bailleurs, Etat, etc.).
  • Concourir, avec l’ensemble des acteurs du territoire concernés, à une gestion favorisant la biodiversité de la trame bleue parisienne (Seine et canaux) : réserver une plus grande place aux milieux vivants sur les berges, agir sur la qualité de l’eau.
  • Renforcer les corridors écologiques (trame verte) : pérenniser la place de la nature sur la Petite Ceinture ou encore végétaliser les abords de l’ensemble des équipements sportifs et des cimetières…