Archives de mots clés: géranium zonale

Floraison généreuse et précoce du Pelargonium zonale Little Lady

Geranium (Pelargonium) zonale Little Lady, potée sur mon balcon, Paris (75)Après avoir passé l’hiver en plein air sur mon balcon parisien sans protection et quelques semaines après un rempotage, mon pied de géranium (Pelargonium) zonale Little Lady a repris force et vigueur et se pare d’une généreuse floraison, même avec une météo résolument fraîche.

Les températures ne sont pourtant pas très chaudes depuis quelques semaines, mais cela n’a pas ralenti mon pied de géranium Little Lady décidément très robuste. Une miniature certes, mais avec une belle vigueur. Et une floraison vraiment abondante.

Un hiver parisien sans souci pour mon mini pélargo Little Lady

Pelargonium zonale Little Lady sur mon balcon au début du printemps, Paris 19e (75)J’ai laissé le pied de mon géranium zonale miniature Little Lady tout l’hiver dehors sur mon balcon sans qu’il souffre le moins du monde du froid.

À peine les températures ont remonté que les premiers boutons floraux sont apparus. Une généreuse nature et surtout, une excellente variété pour les petits espaces !

Je vais lui faire une petite toilette pour enlever les quelques feuilles desséchées et surtout lui changer une partie de son terreau pour en remettre un plus riche avec une bonne dose d’engrais biologique pour géraniums ou tomates. Cela devrait lui redonner un bon coup de fouet. Et il faut que je le remette en plein soleil.

Novembre gris mais pélargo fleuri !

Pelargonium zonale Little Lady sur mon balcon parisien en automne, Paris 19e (75)
Mon pied de géranium zonale Little Lady a beau être une miniature, il n’en est pas moins très robuste et très florifère. La grisaille de l’automne et de ce mois de novembre ne le gêne guère, car il continue à former de nouveaux boutons floraux et de beaux bouquets de fleurs éclatantes.

J’avais pourtant pris soin de couper tous les boutons floraux en octobre, mais il n’a pas fait assez froid et ce géranium zonale modèle réduit est décidément une bonne nature. une bonne petite plante que je compte bien garder. À la première alerte de coup de froid, je vais la mettre plus à l’abri et l’emmitoufler pour mieux passer l’hiver.

Géranium zonale Little Lady

Géranium zonale Little Lady 'Candy', Pelargonium zonale, Truffaut, Ivry-sur-Seine (94)
Les jardineries Truffaut proposent en ce moment une version miniature du bon gros géranium zonale : Pelargonium Little Lady. Une copie conforme en miniature du géranium traditionnel, parfaite pour les petits rebords de fenêtre ou les balcons exigus.

Géranium zonale Little Lady 'Candy', Pelargonium zonale, Truffaut, Ivry-sur-Seine (94) (suite…)

Le match fleurs de printemps, fleurs d’été

Viola cornuta, Jardiland, Bonneuil-sur-Marne, mars 2015
Si vous allez faire un tour dans une jardinerie en ce moment, vous allez trouver une belle gamme de fleurs printanières (pensées, pâquerettes, violettes cornues, hellébores, aubriète, etc.) et quelques mètres plus loin un bel assortiment de fleurs d’été (géraniums lierres et zonales, némésias, dimorphotécas, bégonias, etc.). Floraisons printanières ou estivales, cruel dilemme, surtout quand la place et l’argent sont comptés.

Géranium zonale, Jardiland, Bonneuil-sur-Marne, mars 2015
Pour un jardinier novice, ce sont des fleurs, avec le risque de les mélanger n’importe comment et d’être déçu en croyant pouvoir fleurir son coin de jardin jusqu’à la fin de l’été avec toutes ces belles plantes craquantes. Et puis si les températures baissent un peu trop, adieu belles tomates, tendres basilics, jolis bégonias et même robustes géraniums tous droits sortis de serre…

Toutes les saisons se mélangent dans les rayons. Comment voulez-vous que le nouveau jardinier s’y retrouve ?
Quant au jardinier plus averti, il va certainement faire un choix faute de place et/ou d’argent.
Il y a aussi la troisième possibilité, celle que je suis : c’est de ne rien acheter, car les fleurs de printemps me gêneront dans un peu plus d’un mois pour mettre les fleurs d’été. Mon balcon n’est pas extensible ! Et je n’aime pas jeter des fleurs encore belles. Quant aux fleurs d’été, je ne vais surtout pas les acheter maintenant de peur de les voir périr d’une gelée tardive assassine. Mais je risque de ne plus revoir certaines variétés plus tard quand je voudrai les mettre en place.

Mais il en faut pour tous les goûts… et les dégoûts aussi 🙂

Primevères et pélargoniums en jardineries

Primevère à fleurs doubles, salon du Végétal, Angers (49)
Le printemps approchant, les rayons des jardineries se sont remplis de barquettes et de potées de primevères et de pensées, fleurs de saison fort sympathiques, mais aussi depuis peu des premiers plants de pélargoniums et d’impatiens de Nouvelle Guinée pour le fleurissement estival.

Les rebords de fenêtre et les balcons n’étant pas extensibles, difficiles de tout accueillir. Les primevères, aussi craquantes soient elles, ne fleuriront jamais autant que les géraniums zonales ou lierres qui fleurissent presque 10 mois sur 12 et parfois toute l’année dans Paris. Mais ces derniers peuvent souffrir et même dépérir sous le coup d’une bonne gelée tardive. Cruel dilemme pour les jardiniers de ville à qui l’on propose deux saisons de fleurs à la fois !

Géranium zonale (Pelargonium), Paris (75)
Laissons leur chance aux pensées, aux violettes et aux primevères. Dans deux ou trois mois, il sera bien temps de penser aux fleurs d’été…