Archives de mots clés: friche

Chapelle Charbon, un parc pour le nord parisien

Panneau, petite ceinture, projet de parc Chapelle Charbon, Paris 18e (75)
En arrivant à la rédaction de Rustica hier matin, j’ai découvert ce panneau annonçant un projet de grand parc urbain dans cette partie du quartier du nord-est parisien aujourd’hui occupée par un faisceau de raccordement reliant les voies de la Gare du Nord à celles de la Gare de l’Est.

Le site est situé entre l’entrepôt Ney, la rue d’Aubervilliers, la rue de l’Évangile et la rue du Pré, dans le 18e arrondissement. Il est occupé par une friche ferroviaire de la SNCF et la zone d’activités CAP 18 (où je travaille).

La Ville de Paris souhaite aménager un grand parc au carrefour de trois secteurs de projets : Macdonald – Évangile – Gaston Tessier, à l’Est, Gare des Mines – Fillettes, au Nord, et la Gare Hébert, au Sud. Le projet prévoit de créer un parc urbain de plus de 6,5 hectares (livré en deux tranches) et de conclure l’aménagement de l’ancienne ZAC Évangile située en bordure sud du parc. La première tranche du parc, d’une superficie de trois hectares, pourrait être livrée en 2020. Mais pour l’instant, c’est le lancement de la concertation avec une première réunion publique qui s’est déroulée hier au soir.

À noter deux visites de parcs : le samedi 23 juillet à 10h30 (parc Martin Luther King à Paris et parc des Docks de Saint-Ouen) et le samedi 3 septembre 2016 à 10 h 30 (Jardins d’Éole à Paris).

Plus d’informations sur le projet Paris Nord-Est

Jolis coquelicots parisiens

Coquelicots (Papaver rhoeas) dans un terrain vague, rue de Nantes, Paris 19e (75)
C’est plutôt une belle et agréable surprise dans ce terrain vague de la rue de Nantes (Paris 19e). Des coquelicots se sont invités dans ce lieu en devenir et lui donnent une touche colorée des plus charmantes.

Coquelicots (Papaver rhoeas) dans un terrain vague, rue de Nantes, Paris 19e (75)J’espère que les graines que ces beaux coquelicots devraient libérer vont aller s’éparpiller un peu plus loin dans le quartier pour fleurir le moindre interstice. Un coquelicot par ci, un coquelicot par là !

Jardin de buddléias

Friche envahie d'arbres aux papillons (Buddleia davidii), Paris 19e (75)

En quelques mois seulement, les arbres aux papillons ont colonisé et envahi un terrain laissé en friche entre la rue de l’Ourcq et le canal de l’Ourcq dans le 19ème arrondissement de Paris. Cet espace qui sera construit un jour prochain se retrouve tapissé et fleuri, un véritable jardin aux buddléias.

Friche envahie d'arbres aux papillons (Buddleia davidii), Paris 19e (75)

(suite…)

Tags et fleurs sauvages assortis

Delphiniums annuels poussant dans une friche urbaine entourée de murs couverts de graffitis, rue Piat, Paris 20e (75)

Est-ce une pure coïncidence ou le fait d’un artiste jardinier, mais les fleurs sauvages qui poussent dans cette friche urbaine de la rue Piat dans le 20ème arrondissement de Paris ont des teintes coordonnées avec les graffitis qui couvrent le mur à l’arrière.

Delphiniums annuels poussant dans une friche urbaine entourée de murs couverts de graffitis, rue Piat, Paris 20e (75)

Les delphiniums annuels ne sont pas si fréquents que cela dans les friches, une main bienveillante a du en semer quelques graines. Le tagueur s’en est-il inspiré pour donner des couleurs à ces peintures ? Toutes les histoires sont possibles…

Un joli coin de friche urbaine fleurie dans le 17e arrondissement de Paris

Valériane des jardins (Centranthus ruber) au-dessus des voies de chemin de fer de la Gare St Lazare, Paris 17e (75)

C’est dans des endroits comme celui-ci que l’on apprécie la valériane des jardins (Centranthus ruber) qui forme de beaux tapis fleuris sans soins. À découvrir depuis la rue des Dames (Paris 17e) ou en passant en train en contrebas…

Valériane des jardins (Centranthus ruber) au-dessus des voies de chemin de fer de la Gare St Lazare, Paris 17e (75)

Valériane des jardins (Centranthus ruber) au-dessus des voies de chemin de fer de la Gare St Lazare, Paris 17e (75)

Semis spontané de muflier dans Paris

Les friches parisiennes réservent parfois de bien belles surprises, comme ces trois petits pieds de mufliers (Antirrhinum majus) qui sont apparus au milieu des herbes folles dans une friche le long de la rue de l’Ourcq (Paris 19e).

Semis spontané de muflier

Muflier dans une friche parisienne, rue de l'Ourcq (Paris 19e), juillet 2010, photo Alain Delavie

Un pied aux fleurs jaune pâle.

Semis spontané de muflier

Muflier dans une friche parisienne, rue de l'Ourcq (Paris 19e), juillet 2010, photo Alain Delavie

Un autre aux fleurs rose indien vif.

Semis spontané de muflier

Muflier dans une friche parisienne, rue de l'Ourcq (Paris 19e), juillet 2010, photo Alain Delavie

Et un tout petit pied à fleurs jaune citron.

Le tout en compagnie de semis spontanés d’arbres aux papillons (Buddleja davidii) et autres mauvaises herbes, certaines ne manquant pas d’un certain charme d’ailleurs.