Archive journalières: 14 février 2018

Conférence « Biodiversité, génétique et évolution » le 15 février 2018

Affiche de la conférence de l'ARB Île-de-France, biodiversité, génétique et évolution, février 2018Dans le cadre de son cycle de conférences pour le grand public, l’ARB Île-de-France, anciennement Natureparif, propose de rencontrer Pierre-Henry Gouyon, professeur au Muséum national d’Histoire naturelle, à l’AgroParisTech, à l’ENS et à Sciences Po Paris.

Depuis le début de sa carrière de biologiste spécialisé en génétique et en évolution, Henry Gouyon porte un regard interrogateur sur les relations entre ces disciplines et la société, et plus particulièrement sur le lien entre nos perceptions de ce qu’est l’évolution et notre rapport au vivant.

La biodiversité est facile à observer mais difficile à définir. La théorie de l’évolution constitue la base de la biologie, l’écologie et la génétique en sont issues. Elle affirme l’unité du Vivant, et permet d’agir sur lui, mais pose de nombreux problèmes à la société, a servi de fondement à des idéologies ignobles et est refusée par les extrémistes religieux. Quant à la description et la sauvegarde de la biodiversité, elles reposent souvent sur des fondements religieux plus que scientifiques. Les biotechnologies se développent à grande vitesse et de nombreux débats ont vu le jour ; sur les OGM par exemple, les scientifiques ont souvent considéré les critiques comme essentiellement obscurantistes et semblent parfois eux-mêmes se conformer à une vision religieuse du progrès. Peut-on espérer l’avènement d’un véritable échange entre sciences et société dans le champ de la biologie ?

Informations pratiques
Jeudi 15 février 2018 de 19h à 21h
Halle Pajol, Auberge de Jeunesse, 18/22 ter, rue Pajol, 75018 Paris.
Métro : ligne 12, station Marx Dormoy.
Entrée gratuite.  Inscription conseillée 

Collection « Au coeur des jardins de Paris » de la Maison du Chocolat

De sa façon si singulière de voir le monde en chocolat, Nicolas Cloiseau, l’interprète talentueux de La Maison du Chocolat, met en scène ses flâneries parisiennes pour la Saint-Valentin.
Coffret Au cœur des jardins de Paris, 16 chocolats, 30€, La Maison du ChocolatDe sa façon si singulière de voir le monde en chocolat, Nicolas Cloiseau met en scène ses flâneries parisiennes. Paris lui offre son chic désarmant. Au gré des allées plantées et fleuries, par-delà les bassins. Depuis les rangées de tilleuls, aux orangeries des jardins. Tendre sera la fête de Valentin. Comme un coup d’œil furtif jeté aux rêves amoureux. Dans leur émerveillement de tous les instants. Paris se met à rêver d’impressions exquises. De senteurs et de saveurs aux conversations fleuries. Le nez au vent, éthéré et insolent. Paris ne change pas, il se rêve en chocolat.

Coffret Au cœur des jardins de Paris, 9 chocolats, 16.80€, La Maison du ChocolatCe sont les traits des aquarelles colorées de Kim Roselier que La Maison du Chocolat a choisi pour habiller sa Saint-Valentin. Connu pour son usage de la couleur, ce graphiste amoureux du dessin travaille principalement la peinture dans une approche contemporaine et poétique. L’élégance contenue de son illustration éclaire l’état d’esprit chic parisien, désarmant et rêveur des flâneries de Nicolas Cloiseau au cœur des jardins de Paris.

16.80€ le coffret de 9 chocolats
30€ le coffret de 16 chocolats.

Composition
Orangeraie : ganache noire aux jus d’orange sanguine, d’orange et infusion de zestes.
Jasmin fruité : ganache lait à l’infusion de jasmin sur gelée de mangue vanillée.
Miel de tilleul citronné : ganache lait au tilleul, miel de tilleul, relevée de jus de citron jaune.
Gingembre zesté : praliné noir aux amandes, gingembre zesté de citron.

Disponible en boutique et en vente en ligne.