Omiya bonsaï in Paris

Exposition de bonsaï d'Omiya, Paris
La galerie Discover Japan à Paris expose des bonsaïs d’exception en provenance de la ville d’Omiya au Japon.

Exposition de bonsaï d'Omiya, Paris
Du 14 au 22 mars prochain, l’art ancestral de la taille et de la culture des bonsaïs rayonnera à Paris. La galerie nippone Discover Japan, qui s’emploie à faire découvrir l’artisanat japonais sous toutes ses formes, présente cette fois-ci l’arbre de vie à travers une exposition et des démonstrations de taille par Teruo Kurosu, un maitre Bonsaï. C’est l’occasion de découvrir les spécimens les plus rares, en provenance de la ville d’Omiya, où le Bonsaï est roi.

Exposition de bonsaï d'Omiya, Paris
Au cours de ces dernières années, le bonsaï, l’un des arts traditionnels japonais, a gagné en popularité à travers le monde. Le bonsaï vise à embellir l’arbre plus que ne le ferait la nature, en exprimant les visions temporelles et spatiales tout en tenant compte du paysage. C’est un concentré d’émotions envers le changement de saison, de tendresse à l’égard de la vie et de sens esthétique. Le bonsaï d’Omiya étant réputé hors des frontières du Japon, le village d’Omiya est devenu un lieu de pèlerinage incontournable pour tous les amoureux du bonsaï de par le monde. Un musée y est même consacré à cet arbre si précieux. Cette exposition présente des pièces originales cultivées dans cette province située au nord de Tokyo. Depuis 90 ans, l’ »Omiya Bonsaï » est unanimement reconnu comme la plus haute gamme de bonsaï et dépasse les frontières japonaises pour séduire à l’international. C’est au tour du public parisien de découvrir les trésors verts que propose la galerie Discover Japan.

12 rue Sainte-Anne, 75001 Paris.
Tél. : 01 42 60 66 52.
Horaires : de 11h à 19h.
Métro : lignes 7 ou 14, station Pyramides
Ouvert tous les jours.
Démonstrations de taille de bonsaï les 14 et 15 mars 2015 de 13h à 18h.
Maître Bonsaï : Teruo Kurosu / Shosetsu-en

www.omiyabonsai.jp

Commentaires (2)

  1. mamiefanfan

    Je n’aime pas les bonzaïs, c’est la nature atrophiée.

  2. Josette

    J’admire ce concentré de patience infinie qu’est l’art du bonsai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 Partages
Partagez4
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez