Belles mousses parisiennes

Tapis de mousses sur un muret en hiver dans Paris
L’hiver très doux et humide est favorable au développement des mousses. En me promenant dans Paris je suis passé près d’un muret joliment tapissé de coussins bien rebondis d’un beau vert doux argenté.

Tapis de mousses sur un muret en hiver dans Paris
Les pluies à répétition ont gonflé les coussinets. Dodus à souhait !

Commentaires (5)

  1. Michèle

    Magnifique, dodus à souhait, d’une couleur et d’une beauté a couper le souffle!!!!

  2. zansu

    Que c’est beau, je ne pensais pas que la mousse pouvait être aussi belle au naturel.
    J’ai un tout petit pot de mousse qui sert à mettre en valeur mes 3 bonsaïs, maintenant je le regarderai d’une manière différente en rêvant d’un jardin de mousse.

  3. Josette

    Il manque une négation dans ma dernière phrase, la faute à mon ordi qui patine, patine, envoie les lettres par rafales ou les boulotte …….

  4. Josette

    J’aime beaucoup. J’aimerais bien aller au Japon pour voir le jardin de mousse de Kyoto.

    Vous comprendrez sans doute ma stupéfaction, ma réprobation quand j’ai vu qu’un voisin avait consciencieusement gratté toute la mousse qui recouvrait le bas de sa clôture. Fier de lui il m’annonça qu’il avait même découvert 2 grosses fourmis noires qui y logeaient !
    Et pourtant j’ai souvent droit à des discours de protecteur de l’environnement de la part de cette même personne……Parait-il que la mousse encourage la destruction du ciment…

    Maintenant j’ai en face de chez moi sur 30 mètres de long un vilain petit muret en ciment, tout nu, des plus moches, sans vie, sans âme qui supporte un grillage genre flagada qui aurait bien besoin d’être changé. C’est sur, nous n’avons pas les mêmes valeurs !

    N.B. la mousse est installée depuis des lustres sur le dessus du muret large de 15 cm.
    Je note que la mousse revient discrètement mais surement. Le voisin, un parisien qui vient de temps en temps rendre visite à sa résidence secondaire. Je précise car je voudrais pas que l’on pense à un quelconque villageois du cru hermétique à la beauté de la nature comme il en existe parfois..

  5. nicole

    on en mangerait ! enfin …. très joli, je rêve d’un jardin de mousses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez