Le ver tueur de lombrics repéré en Île-de-France

Plathelminthe terrestre invasif, photo Xavier Japiot
L’annonce a été publiée dans le Parisien du dimanche 5 janvier 2014. Ce ver (un plathelminthe originaire de Nouvelle-Zélande) a été trouvé et identifié en octobre dernier dans l’Essonne et plus récemment dans le bois de Vincennes, aux portes de Paris. La vigilance s’impose !

Cette découverte est inquiétante, car ces vers exotiques s’attaquent aux populations de lombrics, nos vers de terre, qu’ils dévorent. Au Royaume-Uni, les plathelminthes font déjà des ravages, détruisant complètement les vers de terre dans certaines communes. Ils ont été recensés en Bretagne et dans le Midi, mais ces vers invasifs ont été découverts pour la première fois en Île-de-France dans un jardin de Vigneux-sur-Seine dans l’Essonne en octobre 2013. Plus récemment, un technicien horticole en a trouvé un sous un pot de fleurs dans une pépinière située dans le Bois de Vincennes.

Le Professeur Jean-Lou Justine recense les découvertes de ce ver (six espèces ont été identifiées à ce jour en France). Tous les jardiniers sont appelés à être vigilants et à faire part de leurs éventuelles découvertes pour permettre de cerner avec précision l’ampleur de l’invasion. Attention, si vous en repérez un, évitez tous contacts avec le ver et ne laissez surtout pas les enfants jouer avec, ni les animaux domestiques.

Pour suivre les dernières informations concernant ce ver :
http://bit.ly/Plathelminthe
https://twitter.com/Plathelminthe4

Que faire si vous trouvez un plathelminthe ?

Commentaires (8)

  1. Parfum de fleurs

    L’arrivée d’une espèce exogène, animale ou végétale, à souvent des impacts négatifs dans le fragile équilibre environnemental.

    Comment ce ver a pu débarquer sur le continent ?

  2. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Bonjour Hervé, belle et heureuse année 2014 !

  3. Josette

    J’ai copié l’article et la binette de l’intrus et envoyé le tout à des amis qui jardinent au cas où…..

  4. jpp

    Ces bestioles peuvent arriver avec des plantes tout à fait adaptées à nos climats et même communes mais fabriquées ailleurs comme une bonne partie de ce qui se vend dans les jardineries (roses fabriquées au Kenya ou en Éthiopie par exemple). Les vers pondent des œufs, le transport et facile.

  5. mamiefanfan

    Inquiétant cette nouvelle bestiole qui détruit nos jardins. Encore un truc exotique qu’on n’avait pas demandé. Quand allons-nous arrêter d’importer des plantes et boutures qui ne résitent pas à nos climats mais qui séduisent les acheteurs en mal d’exotisme ??? ce n’est pas sérieux !!!! après on se plaint qu’on trouve des insectes et autres bestioles. ce n’est pas la peine de crier à la protection de l’environnement si c’est pour le détruire par ailleurs !!!
    petite anecdote ! Il y a quelques temps déjà, j’ai acheté un ananas venant du Costa Rica. Devinez ce que j’y ai trouvé ? une araignée est sortie de la touffe de feuilles. J’ai eu très peur et le l’ai très vite écrasée, et javelisée ne sachant pas si elle était indigène ou si elle avait fait ce grand voyage !!!!

  6. nicole

    ça c’est une mauvaise, mauvais nouvelle !

    Foise, oui ce blog est passionant, plein d’infos de toutes sortes, et de photos magnifiques ! pour les plantes invasives, il y a longtemps que le phénomène existe ! les mimosas, les rhododendrons pontiques, entre autres, sont des invasives ! bon, ça ne résout pas le problème de le dire …..

  7. Hervé MARTIN

    Bonjour Alain et merci pour cette brise parisienne rafraîchissante…
    Très bonne année 2014 !

    Un peu d’actualité depuis ma Savoie :
    http://jardin4d.com/un-jardin-un-blog-jardin4d-printemps-des-jardiniers

    Cordialement

  8. Foise

    Je voulais juste vous rendre votre visite par politesse… Je découvre un blog foisonnant d’infos qui demandera une visite plus approfondie.
    Est-ce que ces bestioles nuisibles à la biodiversité locale ne sont apportées par les plantes exotiques qui sont proposées dans les jardineries et séduisent les collectionneurs ?
    Mon domaine se cantonne aux plantes sauvages et je vois se développer de nouvelles plantes invasives dont certaines sont d’abord installées dans les parcs et jardins par les collectivités locales. Lesquelles se lamentent ensuite quand il faut lutter pour s’en débarrasser !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48 Partages
Partagez47
Tweetez
+1
Enregistrer1
Partagez