Le kentia pour le mois de janvier

Kentia (Howea forsteriana), palmier d'intérieur

Désigné « plante d’intérieur du mois de janvier » par l’Office Hollandais des Fleurs après consultation des représentants de la filière horticole ornementale, le kentia fait l’objet de toutes les attentions ce mois-ci. Ce palmier d’intérieur n’est pas une nouveauté, mais son élégance naturelle et son aspect exotique en font une valeur sûre pour les grands intérieurs baignés de lumière.

Plus cher que l’aréca auquel il ressemble beaucoup, mais avec des palmes aux limbes plus épais, le kentia est proposé dans différentes tailles, de 70 cm à 300 cm de hauteur. Les grands sujets sont plus spectaculaires, les petites plantes ayant un aspect plutôt malingre. Cette plante verte d’intérieur pousse lentement et ne prend pas beaucoup de place au sol, mais ses palmes exigent une belle hauteur sous plafond pour pouvoir s’épanouir amplement.

Ce beau palmier apprécie une pièce bien chauffée (18 à 20 °C au minimum), avec beaucoup de lumière sans soleil direct. Si votre intérieur manque de lumière ou d’espace, préférez un Chamaedorea, plus approprié. Attention aux courants d’air froids ainsi qu’à la sécheresse de l’air qui peut entrainer des attaques d’araignées rouges ou de thrips dévastatrices. N’hésitez pas à bassiner le feuillage, dessus et dessous, plusieurs fois par semaine, avec de l’eau de pluie ou une eau douce non calcaire. Surtout pas de produit pour faire briller les feuilles, ces dernières étant naturellement luisantes quand la plante est en bonne santé et dans des conditions qui lui plaisent.

Arrosez avec modération, en laissant sécher le substrat en surface entre deux apports d’eau. Ne laissez pas de l’eau stagner dans la soucoupe ou le cache-pot, cela pourrait faire pourrir les racines. Comme toutes les plantes d’intérieur, le kentia apprécie une eau douce non calcaire, à la température de la pièce. Tant que la plante se déplace facilement, faites lui prendre une douche de temps en temps pour nettoyer ses palmes de la poussière qui s’y accumule et ternit le feuillage.

Poster "À chaque mois sa plante - janvier - le kentia", OHF

Commentaires (3)

  1. Sylvaine

    J’en ai un, une petite chose achetée l’an dernier, minable, mourant de soif dont j’ai eu pitié et en un an, il est devenu magnifique !

  2. mamiefanfan

    J’en ai conservé un pendant une vingtaine d’années, il était devenu trop grand pour mon intérieur : je l’ai donc donné à une amie qui avait la place et il est toujours en vie !!!

  3. nicole

    remise à la mode d’une plante très fin XIXème siècle ! et c’est vrai que c’est très graphique, et décoratif aussi, surtout se détachant sur des murs unis clairs, et une petite composition de plusieurs autres pots de plantes rampantes autour doit faire un certain effet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 Partages
Partagez17
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez