Une forêt éphémère au coeur de Paris du 15 au 23 septembre 2012

Une forêt éphémère dans Paris

Dans le cadre de l’Année Internationale des Coopératives et des Journées Européennes du Patrimoine, France Bois Forêt, interprofession nationale de la filière bois-forêt, organise un évènement grand public, en partenariat avec l’Office National des Forêts (ONF) et l’Union de la Coopération Forestière Française (UCFF) : la création d’une forêt éphémère sur la place du Palais Royal, du 15 au 23 septembre 2012.

L’événement, placé sous le haut patronage du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt intègre une dimension pédagogique puisque les visiteurs pourront découvrir la forêt, ses essences, ses métiers mais aussi les utilisations du bois dans notre quotidien, ainsi qu’une dimension ludique, avec des animations et des ateliers proposés pendant toute la semaine.

La forêt éphémère, un événement éco-responsable
Composée de plus de 15 000 plants dont 350 grands arbres, la forêt éphémère fera découvrir une multitude d’essences aux visiteurs, telles que le bouleau, le chêne, l’érable, le châtaignier, le frêne, le noisetier, le hêtre, le cèdre ou encore le pin maritime, à découvrir au fil d’un parcours pédagogique. Les agents de l’Office National des Forêts apporteront des précisions et conseils sur les métiers et l’usage du bois dans notre quotidien.

A l’issue de l’événement, tous les végétaux seront réintroduits en forêt dans le cadre d’un programme de reboisement. De même, France Bois Forêt s’engage à « compenser carbone » l’ensemble de l’organisation de l’événement en soutenant les opérations de reboisement engagées par ForestAvenir en région PACA (participation à une nouvelle plantation multifonctionnelle et à sa gestion durable).Une exposition photographique
Profonde et sensible, une exposition inédite de 35 portraits de forestiers de l’ONF et maires de communes forestières mêlant émotion et sympathie, permettra de poser un regard nouveau sur la forêt. Les photographies en 90 x 150 cm seront présentées au public pendant tout l’événement.

La Maison Habitat Zéro Carbone
Ce prototype de construction est une illustration grandeur nature d’une solution constructive en bois d’origine France. Cet habitat réunit respect de l’environnement, confort et maîtrise du budget. Habitat Zéro Carbone concilie trois idées fortes : construire en bois écocertifiés, motiver le développement durable à l’échelle locale et récolter les bois de nos forêts adaptés aux usages de la construction. L’occasion d’une exposition présentant une véritable prouesse technologique : le refuge du Gouter dans le massif du Mont Blanc à 3800 mètres d’altitude, réalisé en bois locaux par les entreprises de la filière Forêt-Bois.

Jacques Perrin, un parrain engagé
Le célèbre réalisateur, comédien et producteur, Jacques Perrin sensibilise depuis longtemps le public à la beauté et à la fragilité de la nature, sur terre, sur mer et dans les airs. C’est donc tout naturellement qu’il a accepté d’être le parrain de cet événement.

France Bois Forêt, une interprofession nationale au service de la filière bois
France Bois Forêt a été créée le 8 décembre 2004 sous l’égide du ministère de l’Agriculture alors en charge des forêts. Elle regroupe les propriétaires et gestionnaires forestiers publics et privés, les pépiniéristes, grainiers et reboiseurs ainsi que les professionnels de la première transformation du bois : récolte, scierie, rabotage, parquet massif et des ressources forestières nationales et les industries de l’Emballage. L’objectif de France Bois Forêt est de promouvoir l’emploi du bois.

Informations pratiques
Événement gratuit
Ouvert au public de 10h à 20h. Animations jusqu’à 19h.
Métro : Lignes 1 et 7, station Palais Royal – Musée du Louvre.

Commentaires (4)

  1. Pingback: La forêt éphémère au coeur de Paris « Paris côté jardin

  2. nathalie

    regarde ce site super ballade

  3. nicole

    c’est très actuel : on soigne la communication, mais le fond ….. faut voir !

  4. jpp

    La filière bois soigne la cohérence de sa communication et c’est un bel effort.
    Mais il y a des lapsus rigolos : ainsi le label forêt d’exception créé par l’ONF pour 17 de ses forêts (on attendait plutôt le vocable « excellence ») : on peut comprendre (c’est ce que fait le vilain petit canard) qu’il s’agit d’exceptions au milieu d’un océan de gestion brutalement industrielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer3
Partagez